News sur les échecs | Jouer aux échecs en ligne

dimanche 17 février 2019

Les échecs, sport additionnel pour les JO de Paris 2024

Notre sélection de livres/logiciels - Cours d'échecs - Jouer en ligne

Les échecs, sport additionnel pour les JO de Paris 2024

La FFE et la FIDE ont déposé officiellement un dossier de candidature pour les échecs le 30 janvier dernier auprès de Jean-Philippe Gatien, Directeur des Sports au Comité d'Organisation des JO de Paris (COJO).

Les échecs pourraient faire leur apparition aux JO 2024 de Paris. La Fédération internationale des échecs a en effet décidé de porter la candidature du noble jeu comme sport additionnel ou de démonstration. Les échecs doivent être retenus par le Comité international olympique et par le Comité d’organisation des Jeux olympiques (Cojo). Tony Estanguet, le président du Cojo, explique que pour être officiellement candidats, les sports doivent remplir deux conditions. Qu’ils aient une tradition dans notre pays et qu’ils «parlent» à la jeunesse de France. «Je pense sincèrement que notre discipline répond parfaitement à ces deux conditions», assure Bachar Kouatly, le président de la Fédération française des échecs.

Les échecs sont reconnus comme sport par le CIO depuis 1999 et par 118 Comités Olympiques locaux.

Pourquoi les échecs de compétition peuvrent vraiment être considérés comme du sport à part entière ?

Le saviez-vous ? Dans une partie d’échecs en élite de 2h, on dépense autant d'énergie que lors de 8km de running

🏃‍♂️🏃🏿‍♀️ Le saviez-vous ? Dans une partie d’échecs en élite de 2h, on dépense autant d'énergie que lors de 8km de running pour un coureur de 70kg.

La notoriété de Maxime Vachier-Lagrave, n° 5 mondial aux échecs et l'un des plus sérieux candidats au titre mondial, a dépassé le monde des 64 cases. Après avoir été à l'honneur de la presse écrite ces derniers temps, c'est au tour de la télévision de s'intéresser au n°1 français.

Maxime Vachier-Lagrave, porte-drapeau des échecs à Paris en 2024 ?

Laurent Delahousse parle échecs au Journal télévisé de 20h de France 2 montrant que les échecs sont bien aussi un sport. Maxime doit être sportif s'il veut tenir dans les parties d'échecs de compétition

Maxime est joueur d'échecs. Il a aujourd'hui 28 ans et c'est, à quatre ans, à Noël qu'il découvre parmi ses cadeaux ce jeu.

Comme n'importe quel athlète de haut niveau, Maxime met son corps à l'épreuve même s'il pratique un sport qu'on dit cérébral. "Une partie c'est vraiment une question de concentration, on ne peut pas se relâcher un moment", confie le joueur d'échecs. Il n'est pas encore connu du grand public, mais dans le petit monde des échecs, Maxime, 26 ans, est un maître et particulièrement dans son club à Clichy (Hauts-de-Seine).

Grand maître international à 15 ans

À l'âge des jeunes de son club, lui était déjà plusieurs fois champion de France. Maxime peut facilement anticiper 20 coups d'avance. Champion de France des moins de 16 ans à 12 ans, grand maître international à 15, il enchaîne les trophées, réservé, mais déterminé. Chez ses parents, en région parisienne, on a évidemment gardé les souvenirs de ses premières victoires. C'est ici qu'il a reçu son premier jeu d'échecs, car il semblait fasciné par les chiffres. À seulement quatre ans, Maxime montrait déjà des capacités hors du commun. Un talent inné, mais aussi du travail avec jusqu'à sept heures d'échecs par jour.

Pour en savoir plus : Notre page sur LinkedIn

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2019 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales