Échecs & Stratégie: Alekhine, ombre et lumières d’un génie

lundi 27 octobre 2008

Alekhine, ombre et lumières d’un génie

Alexandre Alekhine, champion du monde d'échecs
Parmi les grands noms du jeu d’Echecs, celui d’Alexandre Alekhine figure en bonne place. Il est le seul champion du monde décédé alors qu’il détenait son titre. Certains le considèrent même comme le plus grand joueur de l’Histoire, après avoir vaincu l’invincible Capablanca. Il est aussi le seul joueur français, émigré certes mais Français tout court, de l’Histoire. Alekhine est également une personnalité complexe dont la vie fut des plus sinueuses,même tragique. Une enfance aisée (1892-1907)
Alexandre Alexandrovitch Alekhine est né le 31 octobre 1892 à Moscou. Il est originaire d’une famille très aisée: son père, noble propriétaire terrain, a été membre de la Douma et sa mère est la fille d’un riche industriel. La noblesse ajoutée au capitalisme naissant dans la Russie tsariste. Sa mère lui apprit les règles du jeu à sept mais c’est son frère Alexeï qui l’initia plus profondément: en 1903, il avait réussi à annuler contre le grand champion américain Harry Pillsbury au cours d’une simultanée. Dans la maison des Alekhine venaient jouer des joueurs moscovites assez forts, qui ne se doutaient évidemment pas qu’ils rencontraient celui qui allait concourir dans les mêmes tournois et les dépasser.
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales