Échecs & Stratégie: Nino Maisuradze (2294), consultante de Chess & Strategy

dimanche 23 novembre 2008

Nino Maisuradze (2294), consultante de Chess & Strategy

Nino analyse une partie pour les lecteurs de Chess & Strategy en direct live de sa cuisineNous avons demandé à notre amie Nino Maisuradze d'analyser une partie d'échecs pour nos jolies lectrices et gentils lecteurs.
Cette séduisante joueuse d'origine géorgienne, prof d'échecs et donc pédagogue reconnue, a choisi de commenter une victoire d'Almira Skripchenko face au Danemark.
Nino va nous parler de stratégie python... bref nous expliquer les idées maîtresses de la partie avec des mots plutôt qu'avec des variantes.
Dans un premier temps, nous vous recommandons d'analyser seul cette partie et ensuite, vous pourrez comparer avec l'explication de Nino ci-dessous. Un bon moyen pour progresser aux échecs!
Evgenia Hansen (2169) - Almira Skripchenko (2455) [A46]
[Rejouer cette partie commentée ]
Pour expliquer comment les noirs ont remporté cette partie, je mentionnerais trois thématiques clés:
  1. La domination par prise de l'espace,
  2. La faiblesse de la structure de pions des blancs
  3. La patience d'Almira
1.d4 d6 2.Cf3 Cf6 3.g3 Cbd7 4.Fg2 e5 5.dxe5 [La variante plus habituelle est 5.c4 Fe7 6.0–0 0–0 7.Cc3 c6 8.e4 transpose dans la variante de la vieille indienne où les blancs ont les beaux pions centraux. En prenant sur e5 tout de suite, la prise d'espace au centre avec les pions n'est plus possible.]
5...dxe5 6.0–0 Fc5 7.Cc3 c6 [7...0–0 8.Fg5 donne une variante quasi-forcée 8...h6 9.Fxf6 Dxf6 10.Ce4 De7 11.Cxc5 Dxc5 avec une position égale, mais très simplifiée pour gagner. Il y a forte chance qu'en jouant 7...c6 Almira cherchait à éviter cette variante.] 8.Fg5 Dc7 9.Dd2 h6 10.Fe3 Fb4?
Stratégiquement ce coup est correct pour plusieurs raisons:
Position après 10...Fb4?
  1. Les pièces blanches n'ont pas trop d'espace, donc il ne faut pas que les noirs échangent des pièces
  2. Une idée alternative est de jouer Cg4-Ce3 pour obtenir l'avantage du paire de fous
  3. Le Fb4 cloue le cavalier c3 et dans certaines variantes peut créer des menaces directes, comme Ce4, c'est un coup dynamique.

Mais il y a un problème tactique: 11.Cb5! qui donne une position très favorable aux blancs. Heureusement, la joueuse danoise ne l'a pas fait :)

11.Dd3? [11.Cb5! Si 11...cxb5 (11...Da5 12.Cd6+ Rf8 13.c3 Fxd6 14.Dxd6+±) 12.Dxb4 la dame contrôle la diagonale a3-f8 ce qui empêche les noirs de roquer!
12...Dxc2?! ce coup peut nous amenerdans différentes variantes, toutes favorables aux blancs. Pour vous donner une petite idée, de quelle manière les blancs peuvent exploiter leur avantage aux développement, voyons: (12...a6 13.Tfd1±) 13.Tac1 Dxe2 (13...Da4 14.Dd6) 14.Tfe1 Dd3 15.Cxe5 Cxe5 16.Fd4+-] 11...0–0 12.Tad1 Cg4 13.a3 [13.Fc1 Cc5] 13...Cxe3 14.Dxe3 Fe7 15.De4 Tb8
Un coup à la fois d'attente et de mobilisation. Il n'est pas évident de trouver un plan avec les blancs. Les noirs en profitent : ils n'apportent pas les grands changement dans la position, mais améliorent le placement de leurs pièces.
[jouer f5 directement serait précipité 15...f5 16.Dc4+ Rh7 17.Cd5! Dd8 18.Cxe7 Dxe7 19.Dc3± bilan: plus de paire de fous côté noir, ni de retard de développement côté blanc.]
16.e3 Rh8 17.Df5 g6 18.De4 f5 19.Dc4 [A vérifier 19.Txd7? Fxd7 20.Dxe5+ Dxe5 21.Cxe5 Fe8–+] 19...Cc5 [19...Cb6!?] 20.b4 Fe6 21.De2 Cd7 22.Ca4?! a5 23.c3? b5 Il est vrai que b5 donne un avantage aux noirs, mais Fb3 était plus direct (gagne une qualité) [23...Fb3 24.Txd7 (24.Cb2 Fxd1 25.Txd1 Tbd8–+) 24...Dxd7 25.Cb6 Dc7 26.bxa5 Peut-être qu'Almira ne voulait pas rentrer dans cette position, avec une petite compensation pour les blancs, à cause de la position un peu fragilisé de son Roi]
Position après 24...c5
24.Cb2 c5 (Diagramme)
La tempête commence!
25.Tc1 Tfc8 26.Dd2 e4 27.Ch4 Rg7 vu que le cavalier h4 ne peut pas s'échapper, les noirs ne se précipitent pas pour le prendre [27...Fxh4 28.gxh4 Ce5–+]
28.Fh3 Ce5 29.f4 Fxh4 30.fxe5 Fe7 31.bxa5 c4 31...Da5 était largement possible, mais les noirs ne sont pas pressés. Ils fixent d'abordle pion c3 de façon définitive. Il est impossible que les blancs arrivent alors à défendre tous leurs pions affaiblis!
32.Ta1 Td8 33.De2 h5! ne laisse aucun contre-jeu aux blancs en empêchant le libérateur g4.
Personnellement, j'appelle ce style du jeu "python". En prenant plus en plus d'espace, Almira étouffe son adversaire. Les noirs contrôlent absolument tout!
34.a4 b4 35.Tfc1 Tdc8 La tour soutient le pion c4 36.Ff1 Dxe5 37.Cd1 [37.cxb4 Txb4 (ou 37...Fxb4 ) 38.Cd1 c3–+]
37...Dxa5 "la récolte" se termine; les noirs ont gagné un pion. 38.cxb4 Fxb4

Position après 40...Rh7

La paire de fous soutient facilement le pion c passé, aidé par les tours. La position est complètement gagnante.
39.Tab1 c3 40.Dc2 Rh7 (Diagramme)
La dernière mesure prophylactique avant l'exéution finale - Almira met tranquillement son roi à l'abri de manaces pouvant venir de la diagonale a1–h8.
41.Fb5 Fa3 42.Cxc3 Fxc1 43.Txc1 Tc7 0–1
Ici les blancs abandonnèrent dans une position sans espoir au terme d'une magnifique conception stratégique d'Almira.
[Rejouer cette partie commentée ]
Merci Nino pour ton analyse dans la langue de Molière et à bientôt sur Chess & Strategy.
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales