Échecs & Stratégie: Echecs & Boxe : Chess-Boxing au 104 à Paris

mardi 17 novembre 2009

Echecs & Boxe : Chess-Boxing au 104 à Paris

Le joueur d'échecs Carl Strugnell, short blanc et pièces noires, vainqueur!

Le 22 octobre, Iepe «The Joker» Rubingh affrontait Carl «Le Manouche» Strugnell (2261) - bien connu des joueurs d'échecs franciliens - l'un des tout premiers chess-boxeurs français, qui disputait son troisième match. L'événement était goupillé par le grand-maître d'échecs Jean-Luc Chabanon au 104, un établissement artistique de la Ville de Paris à la rencontre de tous les arts.
Ambiance:
Au milieu d'un paquet de toiles et installations plus ou moins surcotées, entre deux sentences dithyrambiques et sans second degré dont les amateurs d'art ont le secret, une foule attentive et légèrement désorientée attend l'événement qui donnera le top de départ de la Slick, une des foires d'art contemporain off de la FIAC. Les deux combattants, sereins et souriants, bien loin des mimiques exagérées des boxeurs classiques, pénètrent tour à tour au centre d'un simili-ring délimité par des tabourets. Le speaker déblatère quelques informations factuelles pour familiariser le public avec le sport qu'il s'apprête à découvrir. Les deux boxeurs, en short et en peignoir, se toisent à coup de sourires, et s'installent au centre du ring, l'un face à l'autre devant un échiquier. Ceci n'est pas un match de boxe. Non, ceci est un match de Chess-Boxing inspiré par Enki Bilal.
L'article complet est à lire sous la plume de Loic Rechi
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales