Échecs & Stratégie: Championnat du Monde d'échecs : Topalov 1/2 Anand

vendredi 30 avril 2010

Championnat du Monde d'échecs : Topalov 1/2 Anand

Championnat du Monde d'échecs : Vishy Anand et Veselin Topalov Photo © site officiel

Ze Match ! Le championnat du Monde d'échecs entre le Bulgare Veselin Topalov et l'Indien Vishy Anand tient toutes ses promesses.



Echec à la Dame - Claire et ses Radis

Flash Info : Nulle en 44 coups dans la 5ème partie entre Topalov et Anand, sur une défense slave. Le score : Viswanathan Anand 3-2 Veselin Topalov. Demain, Anand aura les Blancs.

Résumé des rondes 1 à 4 : Ce championnat du monde a connu une phase d'incertitude sur la date de son lancement avec l'épisode tragi-comique du nuage de cendres qui paralysa le monde. Puis, une première salve de Topalov qui humilie d'entrée le tenant du titre en sacrifiant un cavalier sur sa défense Grünfeld. Ensuite, une partie catalane d'Anand pour rendre la monnaie de sa pièce au Challenger. Un troisième acte positionnel pour souffler un peu avec le béton armé de la slave de l'Indien, histoire de stopper l'hémorragie noire. Enfin, avantage blanc pour Anand avec la fameuse catalane, menée de main de maître avec un sacrifice de cavalier au 23ème coup. Topalov abandonnera quelques coup plus tard au bord du mat en 5 coups. Au registre de la psychologie, le champion du monde utilise avec les blancs l'ouverture favorite de Topalov, une technique de jeu dont Kasparov usa et abusa en 1985 à Moscou face à Karpov.

Décidemment, les échecs ne sont pas un simple jeu de l'esprit, mais un jeu dramatique, plein de fureurs et de passions, riche comme la vie et beau comme le théâtre. Chaque partie d'échecs devient un film d'aventure: "J'irai comme un cheval fou", "L'anarchiste régicide", "Cérémonie pour un samouraï", "Les hennissements funèbres"... Cases blanches, cases noires, les cavaliers voltigent, les fous zigzaguent ... et les Rois meurent !


Pour en savoir plus : Le site échiquéen officiel
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales