Échecs & Stratégie: La chronique échecs de Samir

vendredi 30 avril 2010

La chronique échecs de Samir

Romantisme

La foi dans l’attaque est à la Une de la chronique hebdo sur les échecs de notre ami Samir. Prenez donc le temps de découvrir son nouvel article du journal Paris-Normandie, un surprenant voyage dans le monde des cases blanches et noires, raconté avec passion chaque semaine sur notre site échiquéen.


Laam - Jamais loin de toi

Au sommaire, un mat en deux coups signé J. Scheel, tiré du périodique De Maasbode de 1937. Une partie d’échecs entre Shirov et Lapinski illustrant la foi dans l’attaque. Un gambit est un pari. On sacrifie un pion voire une pièce afin d’obtenir en échange l’initiative des opérations. Cela exige une vraie foi dans l’attaque et une bonne dose d’imagination. La partie exemple est une parfaite illustration de cette conviction.

Place ensuite à la curiosité de la semaine, une mésaventure qui s’est produite en 1902 à Monte-Carlo dans la partie qui a opposé Von Popiel (blancs) à Marco (noirs). Puis un saut à Donetsk en Ukraine pour une superbe finale jouée cette fois en 1998, entre Tukmakov et Savchenko, c'est la leçon de technique de la semaine. Enfin, une petite phrase de notre ami et joueur d'échecs français Jérôme Mauffras, et pour finir un piège d'ouverture sur la défense Caro-Kann. Merci Samir !

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales