Échecs & Stratégie: Echecs en Italie : Vallejo Pons en tête à 2,5/3

jeudi 30 décembre 2010

Echecs en Italie : Vallejo Pons en tête à 2,5/3

Sergei Movsesian analyse sous les yeux de l'Equatorienne Martha Fierro Baquero

Les échecs rassemblent les peuples à l'image de l'analyse post-mortem de la partie du Slovaque Sergei Movsesian face à l'Azéri Vugar Gashimov sous les yeux de l'Equatorienne Martha Fierro Baquero.




Everything is gonna be alright
Sweetbox

Le 53ème tournoi de Reggio Emilia du 28 Décembre au 6 janvier, encore appelé Torneo di Capodanno (tournoi du nouvel an), est un catégorie 18. Il met en scène dix prestigieux compétiteurs qui s'affrontent en 9 rondes à l'hôtel Astoria Mercure. Les parties sont diffusées en Direct Live tous les jours à partir de 15h sauf le 1er janvier, journée de repos.

Les appariements et résultats de la ronde 3 : (les résultats ronde 2)

  • Fabiano Caruana (2709 ITA) 1-0 Nigel Short (2680 ENG)
  • Francisco Vallejo Pons (2698 ESP) 1-0 David Navara (2708 CZE)
  • Sergei Movsesian (2721 SVK) 1/2 Michele Godena (2549 ITA)
  • Alexander Onischuk (2683 USA) 1/2 Vassily Ivanchuk (2764 UKR)
  • Alexander Morozevich (2700 RUS) 1/2 Vugar Gashimov (2733 AZE)

L'Analyse de la ronde 2 par la GMI Martha Fierro Baquero : La première partie à s'achever fut Ivanchuk - Vallejo Pons, en peu de coups certes mais très intenses. Avec les Blancs, Vassily choisit une étrange disposition de pièces avec son Fou en e2 et un pion en g3. Ce système permit aux Noirs de sacrifier une pièce légère contre 2 pions et récupérer derrière une qualité. Vassily a probablement oublié qu'après 10.Cxe4 (à la place de 10.f3) dxe4 11.Cxg6 hxg6 12.f3, il y avait la ressource cachée 12…Txh2!! menaçant un mat en 3 coups 13.Rxh2 Dh4+ 14.Rg2 Dxg3+ 15.Rh1 Dh2#. L'Ukrainien déçu de sa position avec les Blancs, proposa alors nulle, et le grand-maître espagnol accepta. Les analyses ne montreront pas qui était mieux. Paco semble satisfait, après sa victoire ronde 1 puis sa nulle avec les Noirs ronde 2 contre le meilleur Elo du tournoi.



L'Italien Michele Godena semblait calme mais en fait était très en colère intérieurement d'avoir perdu ronde 1. Il a joué une ouverture solide avec un léger avantage blanc dans une Partie Ecossaise classique qu'il maîtrise bien - même en Zeitnot. La finale de cavalier semblait avantageuse pour lui mais pas gagnante. La partie du jour est à mettre à l'actif de Nigel Short contre le naufragé du glycol Alexander Morozevich, les roques opposés annonçaient déjà un combat sans compromis. Dans cette partie, on a pu voir un Roi anglais se balader sur tout l'échiquier. Après la partie, dans une salle d'analyse remplie de spectateurs, les propositions de coups fusaient sans dégager un véritable plan de jeu pour sauver la partie côté Morozevich. Il est probable que le coup 29…Th4 aurait été meilleur que 29…d4. Le champion du monde d'échecs José Raoul Capablanca disait d'ailleurs qu'un bon joueur est aussi chanceux. C'est bien la cas pour Nigel Short qui mène avec 2 points sur 2.

La partie Gashimov-Movsesian se joua sur une position dynamique avec des chances égales et finit par le partage des points. Fabiano Caruana choisit la variante Lasker Pelikan contre Navara. La partie s'orienta sur une lutte stratégique où les deux joueurs évitaient la prise de risque. Fabiano sous la pression de la pendule et des cases blanches affaiblies détériora sa position et du abandonner.

Pour en savoir plus : Le site échiquéen officiel

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales