Échecs & Stratégie: La chronique échecs de Samir

vendredi 28 janvier 2011

La chronique échecs de Samir

La chronique échecs de Samir Adyel © Chess & Strategy

Une symphonie échiquéenne à la Une de la chronique hebdo de notre ami Samir Adyel en Polo Chess & Strategy.




Au café des délices - Patrick Bruel

La chronique hebdomadaire d'échecs du journal Paris Normandie, un voyage dans le monde des cases blanches et noires, raconté avec passion chaque vendredi par Samir sur notre site échiquéen.

Au sommaire cette semaine, un mat en 2 coups signé M. Lipton & B. P. Barnes paru dans le Die Schwalbe de 1963. Puis, une symphonie échiquéenne. Le n° 1 mondial Magnus Carlsen est à peine âgé de 20 ans. Son classement Elo culmine à 2814 points. De quoi donner le vertige à ses adversaires. Devant l’échiquier, le norvégien est comme un… saumon dans l’eau. Tout paraît fluide chez ce jeune prodige. On le surnomme le Mozart des échecs. Dans le tournoi Tata Steel qui se déroule actuellement aux Pays-Bas, il a joué une partie majeure contre l’américain Nakamura. Son attaque limpide ne comporte aucune fausse note et son style appassionato enchante l’esprit. Place donc au Maestro et à la mélodie des coups !

Leçon de technique avec une finale instructive dans la partie Shirov (2722) - Grischuk (2773) du dernier tournoi de Wijk aan Zee.

Intermède culturel avec une citation de Fédor Dostoïevski, le écrivain russe, 1821-1881. Et pour finir ce festin de Roi, un piège d'ouverture sur la Défense Owen. Merci Samir !

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales