Échecs & Stratégie: La question people sur les échecs

vendredi 25 février 2011

La question people sur les échecs

La question people du mercredi sur les échecs

Question people culturelle cette semaine sur Chess & Strategy. Ce joueur américain du passé a appris à jouer aux échecs sur la 42e rue de New York pour 10 cents par heure et devient rapidement connu par ses exceptionnelle performance... mais comment s'appelle-t-il ?


Halo - Beyoncé

Né le 23 mars 1932 à Manhattan et mort le 15 novembre 2010 à Reno dans le Nevada, ce grand maître américain du jeu d'échecs a également été journaliste. Il a remporté le championnat d'échecs des États-Unis à cinq reprises et l'Open des États-Unis quatre fois.

À 14 ans, il est 4e-5e au championnat du Marshall Chess Club. L'année suivante, il l'emporte, devenant le plus jeune champion du club. Il finit 2e ex æquo au championnat junior des États-Unis, ce qui lui vaut un article dans l'édition de septembre 1947 de Chess Review. À 16 ans, il participe au championnat des États-Unis et partage la 8e place. Evans partage la première place avec Arthur Bisguier au championnat junior de 1949. À 18 ans, il remporte le championnat de l'État de New York ainsi qu'une médaille d'or à l'Olympiade de Dubrovnik en 1950 (+8 =2)[3]. En 1951, il remporte le championnat des États-Unis, devant Samuel Reshevsky. Il gagne à nouveau l'année suivante, après un match contre Herman Steiner. Puis, il remporte le championnat trois fois, en 1961-1962, 1967-1968 et 1980, partagé avec Walter Browne et Larry Christiansen dans cette dernière édition.

Alors, pourriez-vous citer le patronyme de ce champion américain ?

Envoyez-nous votre proposition jusqu'à Samedi pour gagner la Palme d'Or. Bonne chance à tous !

Gagnez la palme d'or Chess & Strategy

Et bien sûr, n'hésitez pas à recommander Chess & Strategy auprès de vos amis, qu'ils soient amateurs d'échecs, de musique, de cinéma ou encore de littérature.

Retrouvez toutes nos questions people du mercredi
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales