Échecs & Stratégie: Echecs à Glasgow : et si les poteaux avaient été ronds ?

lundi 2 mai 2011

Echecs à Glasgow : et si les poteaux avaient été ronds ?

Maître Founiasse et Shogi © Chess & Strategy

L'avantage des échecs sur le foot, c'est que l'on peut gagner même avec du matériel carré ! Maître Founiasse, amateur de ballon rond, nous rappelle la tragique finale de Glasgow entre l'AS Saint-Etienne et le Bayern de Munich.




Never Stop - Chilly Gonzales

Maître Founiasse, amateur de Foot, est resté Vert un soir de 1976.

Aujourd'hui, notre sympathique huissier se pose une question. Saura-t-on un jour, une fois pour toute, si le ballon des Verts de l'AS Saint-Etienne aurait pu rentrer avec des poteaux ronds, en finale de la Ligue des Champions de 1976?

Souvenez-vous de ce match de football ! Hampden Park - 54.684 spectateurs. Soirée fraîche. Vent gênant et tourbillonnant. Terrain sec. Arbitre: M. Karoly Palotai (Hongrie). AS Saint-Etienne et son gardien mythique Ivan Curcovic face au FC Bayern de Munich. A deux reprises pendant le match, sur un tir fracassant de Bathenay et une tête de Santini, le ballon heurte les poteaux du gardien allemand. Mais les montants des cages du vieux stade d'Hampden Park sont carrés (et non ronds comme aujourd'hui) et le ballon est remis en jeu. Finalement, les Verts s'inclineront 1 à 0 sur un but cruel de Franz Roth sur coup franc à la 57e minute.

Echec et mat en huit coups pour les Blancs

Aux échecs, les Blancs ont maté, cette fois sans discussion possible, aussi à Glasgow !

Côté échecs. Rappelez-vous ! 1933. Tournoi de Glasgow. Echiquier carré. Pièces arrondies. Salle chauffée. Mat en 8 pour Williams Albert Fairhurst avec les Blancs face à l'Ecossais James Aitken après une trentaine de coups. C'est l'exercice tactique du jour.

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales