News sur les échecs | Jouer aux échecs en ligne: La chronique échecs de Samir

samedi 14 mai 2011

La chronique échecs de Samir

La chronique échecs de Samir Adyel © Chess & Strategy

Les grandes parties d’antan font la Une de la chronique hebdo de notre ami Samir Adyel en Polo Collector Chess & Strategy.




Au café des délices - Patrick Bruel

La chronique hebdomadaire d'échecs du Paris Normandie, un voyage sur les cases blanches et noires, raconté avec passion par Samir sur notre site échiquéen.

Au sommaire de cette semaine, un mat en 2 coups signé G. C. Alvey paru dans le Surrey Weekly Press de 1919. Puis, Samir vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Un temps où le style flamboyant émanait des parties des maîtres. La partie M. Hewitt – W. Steinitz est un exemple étincelant joué en 1866 à Londres où les noirs s’en donnent à coeur joie pour notre plus grand plaisir.

Une curiosité : Pas moins de 15 échanges ont lieu sur la case d5 dans la partie Ng (2205) - Erigayama à Manille (Philippines) en 1992

Leçon de technique : A étudier la finale de la partie d'échecs entre Romanishin Medvegy (2355) et Pogonina (2474), jouée à Pékin (Chine) en 2008.

Intermède culturel avec une citation pleine de sagesse du grand pédagogue Aaron Nimzovich (1886-1935), un joueur russe naturalisé danois. Et pour finir ce festin de Roi, un piège d'ouverture sur la Partie Viennoise. Merci Samir !

Retrouver toutes les Chroniques de Samir
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2018 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales