Échecs & Stratégie: Échecs à Dieppe : Istratescu, Guliyev, Kulaots et Mladenov à 6,5/8 avant la dernière ronde

CHOISISSEZ LES BONS LIVRES POUR PROGRESSER AUX ÉCHECS

Comment choisir un bon livre d’échecs pour débuter ou progresser parmi l'offre pléthorique? Cela résulte d'une bonne adéquation entre l'âge et le niveau de jeu du lecteur pour bien assimiler les idées, et la pédagogie de l'auteur pour maintenir son intérêt jusqu'à la fin.


Going Back To My Roots - Synapson (feat. Tessa B)

vendredi 31 août 2012

Échecs à Dieppe : Istratescu, Guliyev, Kulaots et Mladenov à 6,5/8 avant la dernière ronde

Échecs à Dieppe : le grand-maître international d'échecs français Andrei Istratescu (2647) annule ronde 7 face à l'Azéri Namig Guliev (2537) © Chess & Strategy

Rondes 8 à 14h30 ce vendredi au 8e Festival d'échecs de Dieppe qui se joue du 26 au 1e septembre au Casino et à la salle des Congrès face à la mer. Le Festival comprend 3 Open A, B et C avec en tout, 270 participants. L'Open A est très relevé avec 6 Grands-Maîtres et 10 Maîtres Internationaux.

">
Histoire de Dieppe en audio

Hier, lors de la ronde 7, le grand-maître international d'échecs français d'origine roumaine Andrei Istratescu (2647) a annulé face au leader Namig Guliev (2537) - Photo © Chess & Strategy

Les appariements et résultats :

De nombreux titrés dans l'Open A : Organisé par Olivier Delabarre et Gaetan Deregnaucourt, et sous l'arbitrage d'Anémone Kulczak, la formule magique Sea, Chess & Sun a séduit quatre GMI, le tenant du titre Andrei Istratescu (2647) qui vient de disputer le championnat de France à Pau, l'Estonien Kaido Kulaots (2558), l'Azéri Namig Guliyev (2537) et le GMI français Jean-Luc Chabanon (2470). Nous suivrons également les maîtres internationaux Jonathan Dourarassou (2460) et Fabien Guilleux (2439) qui pourraient déjouer les pronostics.

Notre partie sélectionnée de la ronde 7 : Dans une ouverture intitulée partie des 4 cavaliers réputée pour son innocuité, Andrei Istratescu trouve un subterfuge pour injecter une bonne dose de venin à la position en sacrifiant ses pièces en fin de partie. Le Français aboutit alors à une finale de 3 pions contre une Tour noire, mais insuffisante pour battre Namig Guliyev.

Pour en savoir plus : Le site échiquéen officiel

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales