Échecs & Stratégie: Échecs à Dieppe : Istratescu, Guliyev, Kulaots et Mladenov à 6,5/8 avant la dernière ronde

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

vendredi 31 août 2012

Échecs à Dieppe : Istratescu, Guliyev, Kulaots et Mladenov à 6,5/8 avant la dernière ronde

Échecs à Dieppe : le grand-maître international d'échecs français Andrei Istratescu (2647) annule ronde 7 face à l'Azéri Namig Guliev (2537) © Chess & Strategy

Rondes 8 à 14h30 ce vendredi au 8e Festival d'échecs de Dieppe qui se joue du 26 au 1e septembre au Casino et à la salle des Congrès face à la mer. Le Festival comprend 3 Open A, B et C avec en tout, 270 participants. L'Open A est très relevé avec 6 Grands-Maîtres et 10 Maîtres Internationaux.

">
Histoire de Dieppe en audio

Hier, lors de la ronde 7, le grand-maître international d'échecs français d'origine roumaine Andrei Istratescu (2647) a annulé face au leader Namig Guliev (2537) - Photo © Chess & Strategy

Les appariements et résultats :

De nombreux titrés dans l'Open A : Organisé par Olivier Delabarre et Gaetan Deregnaucourt, et sous l'arbitrage d'Anémone Kulczak, la formule magique Sea, Chess & Sun a séduit quatre GMI, le tenant du titre Andrei Istratescu (2647) qui vient de disputer le championnat de France à Pau, l'Estonien Kaido Kulaots (2558), l'Azéri Namig Guliyev (2537) et le GMI français Jean-Luc Chabanon (2470). Nous suivrons également les maîtres internationaux Jonathan Dourarassou (2460) et Fabien Guilleux (2439) qui pourraient déjouer les pronostics.

Notre partie sélectionnée de la ronde 7 : Dans une ouverture intitulée partie des 4 cavaliers réputée pour son innocuité, Andrei Istratescu trouve un subterfuge pour injecter une bonne dose de venin à la position en sacrifiant ses pièces en fin de partie. Le Français aboutit alors à une finale de 3 pions contre une Tour noire, mais insuffisante pour battre Namig Guliyev.

Pour en savoir plus : Le site échiquéen officiel

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales