Échecs & Stratégie: Échecs : Garry Kasparov risque 5 ans de prison

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

mercredi 22 août 2012

Échecs : Garry Kasparov risque 5 ans de prison

Garry Kasparov arrêté © Reuters Tatyana Makeyeva

Les suites de l'arrestation de Garry Kasparov.

L'ex-champion du monde d'échecs était convoqué ce lundi par la police à Moscou, après une arrestation musclée survenue le vendredi 17 août 2012, lors des manifestations de soutien au groupe Pussy Riot en marge du procès à Moscou.

De quoi est passible Kasparov ? Il est accusé d'avoir mordu un policier au moment de l'interpellation, et risque une peine maximum de cinq ans d'emprisonnement.

Suivez l'actualité des échecs en LIVE sur Facebook et Twitter !

Le champion d'échecs figurait, ce vendredi, parmi la centaine de personnes interpellées et molestées aux abords du tribunal où les trois membres du groupe des Pussy Riot étaient jugées pour "hooliganisme". Kasparov participait, dans la capitale russe, à l'une des nombreuses manifestations planétaires de soutien au groupe punk lorsqu'il a été interpellé par les forces de l'ordre.

A 49 ans, Garry Kasparov reste un fervent opposant au gouvernement de Vladimir Poutine. Sur son compte Twitter, Garry nie formellement avoir agressé un policier, geste passible d'une amende de 20.000 euros à cinq années d'emprisonnement. "On peut voir dans de nombreuses vidéos circulant sur internet que des policiers m'ont interpellé au moment où je parlais avec des journalistes, et qu'ils m'ont frappé ensuite", précise le champion d'échecs, qui ajoute que ces enregistrements démentent les accusations de morsure par le policier.

Pour en savoir plus : France Info

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales