Échecs & Stratégie: Kasparov boycotte Poutine mais pas les Jeux

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

mercredi 21 août 2013

Kasparov boycotte Poutine mais pas les Jeux

Une caricature du 13ème champion du monde d'échecs, Garry Kasparov © Daulle

Déclaration de l'ex-champion du monde d'échecs Garry Kasparov sur le Daily Beast. «Tout le monde se souvient du salut Black Power des sprinters américains John Carlos et Tommie Smith sur le podium à Mexico en 1968. Sotchi est bon pour connaître des gestes du même genre.» . Depuis quelques semaines, plusieurs personnalités se sont exprimées publiquement pour dénoncer soutenir ou critiquer le boycott des Jeux olympiques d'hiver 2014 de Sotchi. En fervent défenseur des droits de l'Homme, Kasparov se déclare contre le boycott des Jeux, mais si opposé à Vladimir Poutine.




Call me Maybe - Carly Rae Jepsen

L'expérience de Kasparov Dans sa carrière, le champion d'échecs a déjà été confronté aux boycotts et est parfaitement conscient qu'ils peuvent avoir des conséquences douloureuses: «En tant que sportif professionnel, d'abord pour l'Union soviétique, puis pour la Russie, je ne peux soutenir un boycott de Sotchi des équipes olympiques. De telles manœuvres punissent injustement les athlètes, quelles que soient leurs opinions. J'ai déjà été presque victime de ces “politiques sportives” plus d'une fois quand j'étais jeune. En 1983, on m'a dit que je n'irais pas à Pasadena en Californie pour jouer le championnat du monde contre le soviétique Viktor Korchnoi. Le comité soviétique sportif avait déjà prévu de boycotter les Jeux de 1984 à Los Angeles pour se venger du boycott américain des Jeux de Moscou en 1980. On a d'abord considéré que j'avais déclaré forfait en ne me présentant pas et j'ai eu de la chance que le match soit déplacé à Londres, où j'ai gagné, et j'ai continué mon ascension jusqu'à décrocher le titre en 1985. Il est impossible de savoir ce que serait devenue ma carrière, si le forfait avait été maintenu et si j'avais dû attendre encore trois ans pour affronter Karpov.»

Pour en savoir plus: Le Daily Beast
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales