Échecs & Stratégie: Echecs : Faut-il supprimer le championnat du monde ?

CHOISIR LES BONS LIVRES POUR PROGRESSER AUX ÉCHECS

Comment choisir un bon livre d’échecs pour débuter ou progresser parmi l'offre pléthorique? Cela résulte d'une bonne adéquation entre l'âge et le niveau de jeu du lecteur pour bien assimiler les idées, et la pédagogie de l'auteur pour maintenir son intérêt jusqu'à la fin.


Le joueur d'échecs de Stefan Zweig

mardi 12 novembre 2013

Echecs : Faut-il supprimer le championnat du monde ?

Echecs : Faut-il supprimer le championnat du monde ?

Que le challenger et actuel numéro un des échecs au classement Elo depuis 2011, Magnus Carlsen, doive rencontrer le numéro 8 et actuel champion du monde en titre Viswanathan Anand, 95 points plus bas, ne vous choque pas? Pour Matt Gaffney qui s’est vu décerner son titre de Maître national par la Fédération américaine des échecs en 1991, il est temps d’en finir avec la formule actuelle dépassée.




Call me Maybe - Carly Rae Jepsen

Déposez vos commentaires sur Facebook, Twitter et Google +

C'est parti depuis samedi 9 novembre, le challenger Magnus Carlsen affronte le champion Viswanathan Anand dans le cadre d’une rencontre de 12 parties maximum dans la ville de ce dernier, à Chennai, en Inde. Le gagnant remportera le titre de champion du monde d’échecs. L’événement a des petits airs de couronnement; à 22 ans seulement, le Norvégien Carlsen est déjà comparé à des pointures tels que Bobby Fischer et Garry Kasparov, considérés comme la crème des joueurs de ce royal passe-temps.

L'avance au classement Elo de Carlsen est considérable. Un chiffre suffit pour illustrer sa supériorité: l’écart de points entre Carlsen et l’Arménien Levon Aronian, le n°2 mondial, dans l’actuel classement de la Fédération internationale des échecs (FIDE) est plus important que celui entre Aronian et le n°19 mondial. Très peu ont ainsi dominé la scène échiquéenne et par conséquent, même si Anand est un grand joueur aux qualités humaines remarquables, il n’en est pas moins donné perdant à Chennai.

Modifier la formule du championnat du monde d'échecs. Même si Carlsen est le meilleur joueur d’échecs en activité du monde, il ne devrait pas se contenter de détrôner Anand dans le cadre d’un événement où le gagnant monte sur le trône. Les échecs ont un champion du monde depuis 1886 mais cet événement unique, ce duel, est un anachronisme qui fait plus de mal que de bien au domaine. Il est temps que la Fédération internationale des échecs (FIDE) la mette au placard. Alors que Carlsen semble sur le point de devenir le prochain roi des échecs, le moment est idéal pour opérer le changement. Des tournois du grand chelem pourraient-ils s’installer de manière définitive dans trois villes—Moscou, Amsterdam et une ville espagnole comme Linares pour désigner le meilleur ?

Pour en savoir plus : L'article de Slate
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales