Échecs & Stratégie: Échecs : le maître Arnaud Payen

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

vendredi 1 novembre 2013

Échecs : le maître Arnaud Payen

Échecs : le maître Arnaud Payen

L’Open international d’échecs du Touquet se dispute du 26 octobre au vendredi 1er novembre 2013. Une occasion pour découvrir l'univers des joueurs professionnels qui font partie de l’élite mondiale et nationale au travers de l'interview d'Arnaud Payen, un maître international Français.




Call me Maybe - Carly Rae Jepsen

Suivez nos chroniques sur Facebook, Twitter et Google +

Pendant l'Open du Touquet, nos confrères de La voix du Nord ont interrogé le maître international d'échecs et entraîneur Arnaud Payen (2319 points Elo, 41 ans et 164e joueur français), un homme sympathique et cultivé qui apprécie également le piano, la langue russe, les voyages et les rencontres.

C’est quoi un joueur d’échecs professionnel ? «C’est quelqu’un qui n’a pas d’autres activités que les échecs et qui en vit. Pour parler clairement, il est très difficile de vivre des échecs. Seule l’élite mondiale, disons les dix ou quinze meilleurs joueurs peuvent gagner confortablement leur vie. Moi, je suis un joueur professionnel. Je donne des cours pour compléter mes gains dans les tournois.»

Quelle importance a le tournoi du Touquet ? «C’est un tournoi important, de renommée mondiale. Il y a toujours en tête d’affiche de très sérieux clients qui se situent dans les cinquantièmes meilleurs joueurs mondiaux. L’Open du Touquet est une référence dans le petit monde des échecs.»

Comment aborde-t-on un tournoi de cette importance ? «Pour ceux qui envisagent de faire des résultats, il faut être capable d’être concentré au maximum pendant une semaine. Il vaut mieux être en forme physiquement. Faire du sport est conseillé. Et puis, il faut étudier son répertoire d’ouvertures (les débuts de parties NDLR), revoir ses parties. C’est un vrai travail. J’ai coutume de dire que les échecs, c’est un art, un sport et une science...»

A lire aussi aussi les 10 commandements aux échecs pour préparer un tournoi

Pour en savoir plus : L'article de la Voix du Nord
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales