Échecs & Stratégie: Magnus Carlsen, roi des échecs à 22 ans

CHOISIR LES BONS LIVRES POUR PROGRESSER AUX ÉCHECS

Comment choisir un bon livre d’échecs pour débuter ou progresser parmi l'offre pléthorique? Cela résulte d'une bonne adéquation entre l'âge et le niveau de jeu du lecteur pour bien assimiler les idées, et la pédagogie de l'auteur pour maintenir son intérêt jusqu'à la fin.


Le joueur d'échecs de Stefan Zweig

dimanche 24 novembre 2013

Magnus Carlsen, roi des échecs à 22 ans

La 9e partie commentée - Toutes les Vidéos - Jouez aux échecs en ligne
Les échecs ont désigné leur nouveau roi, Magnus Carlsen - Photo © site officiel

Les échecs ont désigné leur nouveau roi. Il n'est ni Russe, ni Américain mais Norvégien. A 22 ans, le jeune prodige Magnus Carlsen vient de ravir à l'Indien Viswanathan Anand le titre suprême, qu'il détenait depuis six ans. Avant ce résultat, Carlsen était dans la liste des 100 personnalités de 2013 du magazine américain Time.

Magnus Carlsen est devenu le 16e champion du monde d'échecs ce vendredi 22 novembre 2013 en battant Viswanathan Anand sur le score de 6,5 à 3,5 en 10 parties (3 victoires et 7 nulles).

L'Exploit. Magnus Carlsen, numéro un mondial au classemet Elo, a obtenu une nulle à l’issue d’une dixième partie très disputée, remportant le demi-point nécessaire pour s’adjuger le titre mondial face à Anand qui régnait depuis 2007 sur l’échiquier mondial. Le jeune Norvégien, qui aura 23 ans le 30 novembre, rate de peu le titre de plus jeune champion du monde, un record établi en 1985 par la légende russe Garry Kasparov, qui fut en 2009 son entraineur.

Rejouer la magnifique 9e partie : Anand battu par Carlsen

L'analyse des parties en vidéo par le GMI Daniel King:

Ze Match en LIVE sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Google +

Le fair-play d'Anand. L'indien doit céder un titre qu’il détenait depuis 2007 après une dernière partie acharnée ayant duré 4 heures et 45 minutes. Vishy, âgé de 43 ans, a admis à nouveau avoir fait «une bourde» dans cette dernière partie et a demandé pardon à ses fans, lors de la conférence de presse suivant la partie. «Il est clair qu’il a dominé le match dans son ensemble. Au début je pensais que mes chances dépendraient de ma capacité à tenir de longues parties sans faire d’erreurs», a dit Anand. «Mais j’ai eu cette année beaucoup de problèmes avec des erreurs qui se sont glissées dans mon jeu», a-t-il ajouté... Un attitude humble de sportive d'un grand champion qui fait honneur au jeu d'échecs.

Pour en savoir plus : Le site officiel d'échecs
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales