Échecs & Stratégie: Spassky, le courage aux échecs

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

samedi 25 janvier 2014

Spassky, le courage aux échecs

Notre sélection de livres - Débuter aux échecs - Jouer en ligne
Boris Spassky, le dixième champion du monde d'échecs

L'Histoire des échecs

Boris Vassilievitch Spassky est né le 30 janvier 1937 à Leningrad. Il commence dès l’enfance à jouer aux échecs en fréquentant avec son père la Maison des Pionniers de Leningrad, ville qui deviendra plus tard Saint-Pertersbourg. Elève doué, à seulement 10 ans, il se classe en 1e catégorie et en 1952, il devient candidat maître.


Someone Like You - Adele

En 1955, il obtient ses premiers grands succès dont le titre de champion du monde junior à Anvers. En 1956, il se qualifie pour le tournoi des Candidats où il finira à une excellente 3e place ex-æquo, derrière Smyslov et Kéres, et obtiendra alors le titre de grand-maître.

1969, année du sacre mondial. Après un premier échec en 1966 dans sa conquête du titre de champion du monde face à Tigran Petrossian, il se qualifie en 1969 pour affronter à nouveau l’Arménien. Cette fois, nombreux sont ceux qui croient en la victoire de Spassky, dont le style présente assurément davantage d’attrait que celui du champion en titre.

Un style universel. Spassky est désormais réputé pour la hardiesse et l’audace de ses coups. Contrairement à Petrossian, il recherche généralement les combinaisons les plus difficiles plutôt que les simplifications, préférant le jeu tactique et stratégique au jeu de positions. Boris Spassky est considéré comme un joueur au style universel. Aussi bon attaquant que solide défenseur, il était à l'aise dans tous les stades de la partie.

1972 restera marquée comme l’année la plus sombre de sa carrière. C’est la première fois que Boris doit défendre son titre mais c’est aussi la première fois que le défi est lancé par un adversaire étranger et que le match ne se déroule pas à Moscou. Tout le monde connait le déroulement de cette rencontre qui restera dans les annales de l’histoire des échecs comme le match du XXe siècle.

Journaliste ou joueur d’échecs ? Lorsqu’en 1953, il participa au tournoi de Bucarest, Boris Spassky n’avait alors que 16 ans et était déjà inscrit à la faculté de philosophie de Leningrad. Ce fut probablement l’excellent résultat qu’il obtint à ce tournoi – où il se vit décerner le titre de Maître international – qui le décida à abandonner sa carrière de journaliste pour se consacrer exclusivement aux échecs. Voici une partie disputée par Spassky au cours de ce tournoi d’échecs

Pour en savoir plus : L'école des échecs

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales