Échecs & Stratégie: Magnus Carlsen interviewé par le Monde

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

lundi 7 avril 2014

Magnus Carlsen interviewé par le Monde

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne Liv Tyler en compagnie de Magnus Carlsen et Garry Kasparov © Zak Brian
Dans un entretien accordé au Monde, le jeune champion du monde d'échecs norvégien Magnus Carlsen, 23 ans, revient sur sa conquête du titre suprême en novembre 2013 face à l'Indien Viswanathan Anand et évoque sa vision du jeu.
Échecs à Londres : Magnus Carlsen casse la barre des 2851 points Elo © site officiel
Nouvel article dans M Sport daté du 6 Avril 2014, une déclaration du Norvégien Magnus Carlsen décortiquée par Pierre Barthélémy, journaliste fin connaisseur du monde des 64 cases. Magnus Carlsen : «Kasparov m'a donné des informations sur la psychologie des joueurs».

Call me Maybe - C. Jepsen
On vous avait connu grand espoir des échecs en 2008, on vous retrouve champion du monde. Que s'est-il passé dans l'intervalle ? 2008 a été l'année de ma percée. J'ai remporté le grand tournoi de Wijk-aan-Zee aux Pays-Bas et obtenu d'autres bons résultats mais, par la suite, mes performances se sont un peu tassées. A la fin de cette année-là, je suis entré en contact avec Garry Kasparov par l'intermédiaire de Frederic Friedel, le patron de ChessBase [société allemande spécialisée dans les logiciels d'échecs]. Cela faisait longtemps qu'il conseillait à Garry de m'entraîner mais celui-ci n'était pas convaincu par cette idée. Il a cependant fini par être d'accord. Nous avons eu notre première session d'entraînement en février 2009 et d'autres ont suivi tout au long de l'année, dont une de deux semaines pendant l'été. En plus de cela, nous communiquions pendant et entre les tournois.

Le but n'était pas de devenir champion du monde ? Je vais vous surprendre mais remporter ce titre n'a jamais trop été un objectif et cela n'a pas été planifié de longue date. En fait, je pensais surtout à devenir numéro un mondial. Ce n'est qu'à la fin de 2012 que je me suis senti prêt à participer au tournoi des candidats qui désigne le challenger du champion du monde... la suite dans M Sport

Pour en savoir plus : M Sport
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales