Échecs & Stratégie: Etienne Bacrot, roi en Corse

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

mardi 6 mai 2014

Etienne Bacrot, roi en Corse

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne Vidéo de la finale de Calvi entre Etienne Bacrot (à gauche) et Laurent Fressinet.
Etienne Bacrot, roi en Corse face à Fressinet © site officiel

Le numéro 2 français Etienne Bacrot s'est imposé face à Laurent Fressinet sur le score de 1.5-0.5 à Calvi au 11e Open international d'échecs de Balagne




Chokin' Kind - Joss Stone

Suivez l'actualité des échecs en LIVE sur Facebook, Twitter et Google +

Le joueur d'échecs de Clichy avait pourtant bien entamé ses 2 parties en finale face à Etienne Bacrot. Avec des positions pour le moins équilibrées, voire même supérieures. Mais, progressivement, sa bête noire l'a amené à la faute. Un peu comme Carlsen face à Anand...

Autre grand héros des phases finales, le Grand Maître Pavel Tregubov, ex-champion d'Europe. "Je n'ai jamais pourtant jamais fait une telle performance dans ma carrière" a-t-il tenu à souligner. Il est vrai qu'avec un carton plein lors de l'open qualificatif (9 points sur 9) et une performance autour des 3100 points elo, le champion russe peut être déçu. La classe, Pavel l'a manifestée en alignant 9 victoires consécutives. Mais aussi et surtout en admettant sa nette défaite, en 1/2 finale contre un bon Laurent Fressinet.

On retiendra également les bonnes performances d'Almira Skriptchenko - joueuse professionnelle d'échecs et de poker - , qui a atteint les 1/8 de finale, ce que n'ont pas réalisé quelques grands-maîtres. Soulignons aussi la très belle nulle du junior bastiais Thibaut Luciani en zeitnot face au maître international Jean-Baptiste Mullon, lors de la décisive 9ème ronde.

Pour en savoir plus : La Ligue Corse des échecs
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales