Échecs & Stratégie: Une simultanée aux échecs, c'est quoi ?

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

vendredi 9 mai 2014

Une simultanée aux échecs, c'est quoi ?

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne Le maître international d'échecs français Jean-Luc Roos (2263 Elo Fide, 60 ans) installe un samedi par mois ses 15 tables sur la Place Broglie à Strasbourg. Il affronte en simultanée d'échecs une dizaine de joueurs amateurs qui viennent se mesurer au maître en espérant une nulle, voire plus. Pourquoi Jean-Luc fait-il cela ? Juste pour le plaisir, lâche-t-il. Un reportage de France 3 Alsace.

Une séance de parties simultanées est une rencontre entre un fort joueur (le plus souvent un maître international ou un grand maître international) et de nombreux adversaires, généralement d'un niveau amateur, chacun sur un échiquier séparé. En général, il n'est pas fait usage de pendule d'échecs, et les échiquiers sont disposés en cercle ou en carré autour du maître qui a les Blancs sur chacun des échiquiers. Le maître passe d'un échiquier à l'autre dans un ordre déterminé, et ses adversaires jouent au moment où il se présente devant leur échiquier, la réponse du maître est généralement rapide pour éviter que l'événement ne dure trop longtemps.

Contrairement à l'habitude du jeu en tournoi, le maître dispose du droit de reprendre son coup après l'avoir joué aussi longtemps qu'il n'a pas joué de coup sur l'échiquier suivant.
Le maître international d'échecs Jean-Luc Roos

Qui est le recordman du monde ?

Il faut pour cela affronter plusieurs centaines d'adversaires et réaliser un score minimal de 80 % nécessaire pour que le record soit homologué. Parmi les candidats, le livre Guinness des records cite en premier le grand maître suédois Ulf Andersson qui a affronté pas moins de 310 adversaires simultanément. C'était en 1996...

En 2004, le maître international britannique Andrew Martin bat ce record avec 321 adversaires, marquant 294 victoires, 26 nulles et subissant une défaite avec un pourcentage de 95%.


Lovefool - The Cardigans

En août 2005, Susan Polgar bat ce record avec 350 adversaires à Palm Beach en Floride. En février 2009, le record est à nouveau battu par le grand maître bulgare Kiril Georgiev qui affronte 360 joueurs durant 14 heures, remportant 280 parties, faisant 74 nulles et n'en perdant que 6, soit un pourcentage de gain de 88 % . En août 2009, le grand maître iranien Morteza Mahjoob bat ce record avec 500 adversaires (+397 = 90 - 13, soit 88 %). L'épreuve a duré 18 heures.

Le dernier record. Le 25 octobre 2010, le grand maître israélien Alik Gershon a affronté 523 adversaires à Tel Aviv avec un score final de 86 %

Pour progresser aux échecs: Offrez-vous un livre en adéquation avec votre niveau de jeu. Il se mesure en points selon le classement Elo.

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales