Échecs & Stratégie: Jouer aux échecs dans un club près de chez soi

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

jeudi 25 février 2016

Jouer aux échecs dans un club près de chez soi

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne
Les échecs, une école pour vos enfants - Photo Chess & Strategy

La grand-maître internationale Tatiana Kostiuk (2315 points au classement ELO), enseigne les échecs aux enfants - Photo © Chess & Strategy


Pourquoi fréquenter un club d’échecs aujourd’hui ?

Cliquez sur l'image pour en savoir plus !

Avec la vente massive d'ordinateurs portables, de tablettes tactiles ou de Smartphones, on constate une omniprésence des nouvelles technologies dans la vie quotidienne. Ainsi, nous pouvons jouer des parties d’échecs sur Internet sans jamais mettre les pieds dans un club.


Give Me One Reason - Tracy Chapman

Mais les clubs d’échecs proposent autre chose que ne fournit pas Internet : de la convivialité par la rencontre en présentiel des personnes, des cours collectifs d'échecs. Enfin, jouer en club donne la possibilité de participer à des compétitions par équipe pour défendre tous ensemble les couleurs sa ville. L'ambition d'une équipe dans un club peut alors se matérialiser par la montée l'année suivante en division supérieure. Paradoxalement, la victoire devient alors celle d'une équipe pour un jeu d'essence individuelle.

L'attractivité d'un club d'échecs peut s'évaluer sur 3 critères simples:
les 3 C pour Convivialité, Cours et Compétition.

Quel club d'échecs choisir ? En vertu du réflexe naturel de proximité/facilité, les joueurs comparent d’abord l’offre en matière de clubs d’échecs dans les villes proches de leur domicile. Les clubs qui répondent le mieux au critère des 3 C pour Convivialité, Cours et Compétition par équipe fidélisent leurs membres et en accueillent de nouveaux chaque année. A contrario, ceux qui ne mettent pas le joueur au centre de leur attention, vivotent et finissent généralement par mettre la clé sous la porte.

La clé du succès d'un club passe par une différenciation comportementale des référents du club (président et membre du bureau directeur), c'est l’Excellence Relationnelle. Cette posture des référents du club va engendrer de la satisfaction chez les adhérents, leur fidélisation et un bouche à oreille positif pour le recrutement de nouveaux joueurs.

Quelques pistes simples pour améliorer l’attractivité d'un club d'échecs

  1. Enseignement: Organiser une offre de cours collectifs qui s'adressent aux joueurs de tous niveau et de tout âge (jeunes, adultes actifs et seniors retraités) avec, dans chaque segment, des horaires compatibles.
  2. Visibilité: Afficher sur un tableau les noms et les photos des référents du club qui peuvent accueillir les nouveaux venus et les horaires d’ouvertures (notamment en indiquant aussi les jours de fermeture, par exemple pendant les congés scolaires).
  3. Parrainage: Faciliter le recrutement de nouveaux joueurs d'échecs en incitant les adhérents à parler du club autour d’eux (le parrainage) et/ou créer une offre découverte. Les membres du club sont les meilleurs prescripteurs. On peut ainsi améliorer le taux de recommandation de ses adhérents.

L'IRC, ou Indice de Recommandation du Club

Calculer tous les ans, son IRC permet d’être factuel. Il suffit de distribuer un questionnaire simple. Les membres du club devront répondre individuellement à la question : « sur une échelle de 0 à 10, dans quelle mesure recommanderiez-vous notre club à un proche ? » avec un commentaire sur la note choisie et des éventuelles propositions d’amélioration. Ce questionnaire de satisfaction peut donner lieu ensuite à un plan d'actions pour améliorer ce qui doit l'être. Nous sommes alors dans un processus d'amélioration continue.

Les notes seront ensuite classées en prescripteurs [9-10], neutres [7-8] et détracteurs [0-6]. L’indice IRC du club d’échecs est calculé par différence entre le taux de prescripteurs et le taux des détracteurs.

L'Indice de Recommandation d'un Club se mesure par un sondage des adhérents suivant une formule simple

IRC = % prescripteurs [9-10] - % détracteurs [0-6]

Plus l’IRC sera élevé plus on aura de chance de développer son club d’échecs par de nouvelles adhésions pour compenser les départs naturels.

Pour bien débuter aux échecs



2 - Pour un joueur d'échecs occasionnel ou un joueur de club ayant un niveau Elo compris dans la fourchette [1400-2000]

Si vous êtes un joueur d'échecs occasionnel ou un joueur de club, classé jusqu'à 2000 points Elo, nous vous conseillons par exemple pour les combinaisons, le manuel du tacticien de Dejan Bojkov, pour la stratégie un ouvrage de Xavier Parmentier et un livre de Steve Giddins, pour les finales, le livre de Jesus de la Villa, Les 100 finales qu'il faut connaître et pour finir avec les ouvertures, le répertoire d’ouverture efficace pour joueur d’échecs paresseux.

Voici des livres d'échecs pour affiner votre technique de jeu sur 4 grands domaines: la stratégie, la tactique, les ouvertures et les finales.

La stratégie - niveau Elo [1400-2000]

La tactique - niveau Elo [1400-2000]



Les ouvertures - niveau Elo [1400-2000]

Les finales - niveau Elo [1400-2000]



3 - Pour un enfant de moins de 10 ans: notre sélection de livres pédagogiques, clairs et bien illustrés pour apprendre les échecs

Enfin, pour initier les tout jeunes enfants de moins de 10 ans, nous suggérons les échecs un jeu d’enfant de Murray Chandler et Helen Miligan. Et pour travailler les combinaisons, Tactimania de Glenn Flear. Bonne lecture !

Pour en savoir plus : Notre chronique Livres

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales