Échecs & Stratégie: Comment gérer la défaite aux échecs ?

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

mardi 28 octobre 2014

Comment gérer la défaite aux échecs ?

Notre sélection de livres - Débuter aux échecs - Les jeux d'échecs

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne

Anand a perdu 3 parties dans son match contre Carlsen  © Chess & Strategy

La défaite est inévitable aux échecs; certes, elle est désagréable, mais il faut apprendre petit à petit à s’en accommoder. L’histoire nous enseigne que le niveau baisse souvent après la première défaite dans un tournoi, y compris chez les grands joueurs d'échecs.


Call me Maybe - Carly Rae Jepsen

Cela arrive aux meilleurs !

Même un joueur aussi prestigieux qu’Anand a subi ce phénomène lors du dernier championnat du monde d'échecs face à Magnus Carlsen. Evidemment, plus on manque de confiance en soi, plus on est vulnérable sur ce plan. Il va de soi que la défaite est toujours une déception, et certaines défaites, à la suite d’une gaffe dans une position gagnante par exemple sont dures que les autres. Mais en tournoi, il est essentiel de faire table rase pour aller de l’avant l’esprit en paix. Le plus sûr moyen de perdre aujourd’hui est de se lamenter sur la défaite d’hier – c’est même ainsi qu’on enclenche la fameuse spirale de la défaite. Prenons par exemple, la misérable première partie perdue par Short contre Gelfand en 1991.

Savoir rebondir après un échec.

. Certains joueurs d'échecs savent se remettre immédiatement en selle, il ont cette force psychologique en eux. Le meilleur exemple est l'Anglais Nigel Short, notamment durant le cycle des Candidats disputé de 1991 à 1993, au cours duquel il a subi plusieurs défaites cuisantes, mais a su jouer magnifiquement le lendemain et regagner les points offerts la veille. Short a fini en finale du championnat du monde d'échecs contre Garry Kasparov.

Comment reprendre confiance après une défaite aux échecs ?

Il y a une part d’inné là-dedans : certains sont tout simplement plus résistants sur le plan psychologique. Quoi qu’il en soi, chacun a sa méthode. D’aucuns analysent la partie à fond, comme pour se purger. D’autres font exactement l’inverse : pour oublier, ils sortent entre amis ou vont au cinéma. Personnellement, je dispose sur mon ordinateur portable d’une base de données de mes meilleures parties. Chaque fois que je perds en jouant particulièrement mal, je prends le temps d’en regarder quelques-unes, histoire de me rappeler qu’après tout, je suis capable de jouer aux échecs à peu près correctement à l’occasion. Cela me permet de combler un peu cette perte de confiance qui est le plus grands des dangers après une défaite.

Pour progresser aux échecs: Offrez-vous un livre en adéquation avec votre niveau de jeu. Il se mesure en points selon le classement Elo.

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales