Échecs & Stratégie: Quizz sur les échecs

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

samedi 6 juin 2015

Quizz sur les échecs

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne

Sauriez-vous reconnaître ce joueur d'échecs britannique de la dernière partie du 19e siècle surnommé « La Mort Noire » ?

La question people sur les échecs © Chess & Strategy

Né à Manchester en décembre 1841, il a d'abord appris à jouer aux dames enfant et c'est seulement après avoir entendu parler des exploits de Paul Morphy à travers l'Europe qu'il s'est intéressé aux échecs. Il rejoignit alors le club d'échecs de Manchester autour de 1860 et apprit beaucoup de la théorie des finales avec Bernhard Horwitz. Icône du jeu d'échecs romantique en raison de son style de jeu extrêmement ouvert et hautement tactique, sa grande barbe noire et son style à la fois offensif et agressif lui firent gagner le surnom de Mort Noire, en référence à la peste noire, après sa performance au cours du tournoi de Vienne de 1873.


Call me Maybe - Carly Rae Jepsen

Il a commencé à travailler dans le commerce de sous-vêtements, mais après s'être rapidement amélioré dans les années 1860, il décida de devenir un joueur d'échecs professionnel. Au cours de la saison 1868-1869, il remporte le second championnat anglais après avoir battu le champion en titre, Cecil de Vere, et est dûment considéré comme le meilleur joueur anglais. Durant les vingt années suivantes, il a voyagé à travers le monde en affrontant les plus grands du monde des échecs. Il s'est régulièrement placé dans le top 5 des classements mondiaux et a effectué d'excellentes performances dans de nombreux tournois internationaux. Pourriez-vous citer son patronyme ?

Un parcours sans échecs mais avec du whisky !

Il gagnait essentiellement sa vie grâce à ses voyages à travers le pays, en donnant des exhibitions simultanées et des démonstrations en aveugle. Il a en effet visité le nord-est de l'Angleterre en 1889 pour aider à promouvoir la Teesside Chess Association nouvellement créée. Ce champion a visité la région pour deux démonstrations de simultanées et une rencontre en aveugle. Il demandait 1 shilling pour une partie simultanée ou 2 shilling et demi pour jouer en aveugle, et il prouva qu'il était pratiquement imbattable, gagnant 29 fois, faisant nulle 2 fois et perdant seulement une seule fois dans les parties en simultanée. Les yeux bandés, il a fait +7-0=1. Sa tendance à boire du whisky pendant la partie le conduisit un jour à vider le verre de son adversaire. Peu après, l'adversaire abandonna, l'amenant à railler : « Mon adversaire a laissé un verre de whisky en prise, et je l'ai pris en passant ». Il soutenait que boire du whisky lui éclaircissait l'esprit et améliorait son jeu, il tentait de prouver cette théorie aussi souvent que possible.

Les Palmes de la semaine : La Palme d'Or Chess & Strategy de cette semaine revient à Jean-Marie Barré, premier lecteur à avoir répondu brillamment mercredi à 6h50 précises. La Palme d'Argent est décrochée par Jean Audoubert à 6h51, à 35 secondes de l'Or stratégique.

Echecs & People : Gagnez la palme d'Or Chess & Strategy

Enfin, la Palme de Bronze revient à Bruno Courtois à 8h16, très loin de la Palme d'Argent. L'horodatage des réponses des candidats est réalisé par Maître Founiasse - célébrissime huissier de justice - avec une double vérification sur Thunderbird et Gandi Webmail !

Bravo à Jean-Marie, Jean et Bruno. Un grand MERCI à vous, chers lectrices et lecteurs, pour votre très forte participation.

Retrouver toutes nos questions people du mercredi

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales