Échecs & Stratégie: 10 conseils pour trouver un échec et mat

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

dimanche 24 avril 2016

10 conseils pour trouver un échec et mat

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne

Sauriez-vous trouver comment les Blancs donnent échec et mat au Roi Noir en plus de 10 coups ? Vous avez une minute !

LES BLANCS JOUENT ET FONT MAT

Voici pour commencer un petit test assez simple et esthétique pour savoir si vous arrivez à voir en moins d'une minute ce qui se joue sur l'échiquier. Cliquez sur cette vidéo qui vous donnera ensuite la solution.

echec et mat

Posté par Chess & Strategy sur vendredi 26 février 2016

Dire échec et mat, c'est le rêve absolu de tout joueur d'échecs. Avec notre méthode en 3 étapes, vous allez progresser de façon spectaculaire.

NOTRE METHODE EN 3 ETAPES

Première étape, choisissez votre style personnel pour le clamer haut et fort. Après les conseils qui suivent, vous ne direz plus échec et mat par hasard !

Les diverses façons de prononcer l'expression magique "échec et mat" au cinéma, choisissez la vôtre !

Seconde étape, passons maintenant à la maîtrise du processus technique pour pouvoir le dire plus souvent ! Résolvez les exercices tactiques quotidiens dans le menu du haut de page et dans notre section Exercices. Il ne s'agit pas forcément de mater à chaque fois mais de trouver une combinaison qui gagne à minima du matériel et donc la partie.



Someone Like You - Adele

Troisième et dernière étape, bien comprendre ce qui se joue sur l'échiquier pour ne pas passer à côté d'un échec et mat = ou même pour l'éviter si vous être du mauvais côté de la force ! S'entraîner régulièrement est capital pour disposer d'une bonne vision du jeu.

Pour cela, nous vous recommandons :

QUELS LOGICIELS CHOISIR ?

Nos conseils pour bien choisir le logiciel qui convient à votre niveau aux échecs:

Notre choix n°1 conseillé pour tous, avec un niveau réglable du débutant au grand-maître international

Fritz 15 version Française, est notre logiciel préféré pour jouer aux échecs. Il convient à tous, du pousseur de bois au grand-maître international. Nous le recommandons en particulier si vous êtes un joueur débutant, car Fritz intègre des fonctions d'auto-apprentissage vraiment très bien conçues.

Notre choix n°2 à réserver plutôt aux joueurs de compétition

Komodo Chess 9 pour les joueurs de club et/ou de compétition. C'est le plus fort programme du moment au classement officiel des logiciels [SSDF].

Les vrais amateurs de logiciels d'échecs encore appelés «engines» vous diront qu’il existe des différences de style de jeu entre les nombreux programmes. Junior, par exemple, est extraordinairement tactique, même pour un logiciel, et sacrifie plus facilement du matériel sur la base de principes généraux. Hiarcs avait en son temps la réputation de proposer des évaluations positionnelles bien plus fiables que celles de ses collègues.

Si vous préférez baser votre choix sur l’évaluation statistique, plusieurs organisations se sont données pour mission de tester les différents programmes en les faisant jouer entre eux. Les deux plus connues sont :

  • La SSDF (Association suédoise des échecs sur ordinateur)
  • Le CEGT (Chess Engine Grand Tournament)
  • Il existe un championnat du monde annuel, mais c’est actuellement le tournoi nTCEC - Thorensen Chess Engines Competition – remporté par Houdini en 2013 qui est considéré comme la référence.

    On peut trouver également des programmes dit "Open source", Crafty, Fruit, ou encore Stockfish qui évoluent au fil du temps.

    Pour progresser aux échecs: Offrez-vous un logiciel qui vous permettra de jouer sans stress à votre rythme, et gagner en confiance.

    NOS 10 CONSEILS POUR AMELIORER VOTRE SENS TACTIQUE ?

    1. Prenez votre temps. Votre objectif est de résoudre les problèmes et d’améliorer votre calcul mental.
    2. Forgez-vous une vision panoramique des 64 cases. Compter le matériel. Qui a l’avantage de matériel ?
    3. Vérifiez tous les échecs possibles. Le Roi adverse est-il exposé ou bien dans une impasse ?
    4. Vérifiez les prises, à savoir si votre adversaire a laissé des pièces sans protection ou mal défendues.
    5. Vérifier les menaces avec des coups directs comme des échanges et la conséquence du dernier coup joué.
    6. Ne jouez pas un coup si vous n’êtes pas certain que c’est le meilleur coup. Demandez-vous si votre adversaire peut vous mettre en échec, menace de vous mater, de capturer une de vos pièces. C’est ma méthode EPM « Échecs Prise Menace », vous devez prendre le temps de réfléchir, de faire le tour complet de vos questions internes avant de jouer.
    7. La majorité de vos erreurs (parties perdues ou problèmes non résolus), c’est que vous n’avez pas vu le bon coup de votre adversaire. Prenez le temps de regarder et analyser tout le jeu avant de jouer votre coup.
    8. Considérez la position finale que vous projetez de jouer (votre calcul mental) et demandez-vous ce que votre adversaire peut faire dans cette position.
    9. Après que vous avez réussi un problème, n’allez pas au problème suivant. Observer pourquoi vous avez réussi ce problème: vos pièces étaient plus actives ? Vous aviez une avance de développement ? Le Roi adverse était à découvert ? Etc. Prendre le temps d’observer chacune des positions gagnantes va améliorer votre jeu positionnel durant une vraie partie d’échecs.
    10. Après avoir échoué à un problème, étudiez pourquoi vous avez manqué la combinaison. C’est en évitant de commettre les mêmes erreurs que nous progressons!
    Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

    2007-2016 © Chess & Strategy
    Accueil - A propos - Mentions légales