Échecs & Stratégie: Lettre au Comité Directeur de la Fédération Française des Échecs

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

mercredi 26 août 2015

Lettre au Comité Directeur de la Fédération Française des Échecs

Suite à l'AG Extraordinaire du 15 août, avortée faute de quorum, 18 présidentes et présidents de Ligue marquent leur désaccord en cosignant une lettre transmise au bureau de la Fédération Française des échecs

La réunion du 15 aout à Saint-Quentin avec les représentants de la Fédération Française des Échecs © Chess & Strategy

Un débat musclé mettant en cause la politique du Bureau Fédéral (FFE)

Lors de la réunion du 15 août 2015 à Saint-Quentin dans l'Aisne organisée par le bureau de la Fédération Française des Échecs, les 290 présidents de clubs présents ou représentés ont exprimé majoritairement leur désaccord avec le projet de déménagement à Lyon. Les représentants des clubs et des Ligues ont également fustigé le manque de transparence et de professionnalisme du bureau de la FFE (projets alternatifs de déménagement en Ile-de-France non présentés, perte du sponsort BNP Paribas...) - Photo © Chess & Strategy

Lettre adressée au bureau de la Fédération Française des Échecs
le 24 août 2015

Sur proposition du Comité Directeur fédéral, une Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) de la FFE a été convoquée le 15 août 2015 à Saint-Quentin en Picardie avec, comme ordre du jour unique, une proposition de modification des statuts (article 1.1.2.) entérinant le déménagement du siège fédéral à Lyon IXe.

Cette AGE n'a pu valablement délibérer faute de quorum, mais, néanmoins, des échanges ont eu lieu avec les représentants des clubs et les membres présents du bureau fédéral. Ils ont en particulier permis de mettre à jour l’existence de projets alternatifs qui n’ont pas été présentés au Comité Directeur de la FFE alors qu’aucune urgence ne motive une décision immédiate, la bail actuel de la FFE courant jusqu’en juin 2018.

Le vote d’un changement de statuts concernant la localisation du siège fédéral peut être reporté. Il est indispensable, pour une décision d’une telle importance, qu’une étude exhaustive et précise des différentes possibilités soit menée et que le temps de la réflexion soit pris pour bien appréhender les tenants et aboutissants de chaque dossier et peser leurs mérites respectifs tant sur le plan financier qu’humain.

Le sort des salariés du siège fédéral, qui œuvrent depuis des années pour le développement de la communauté échiquéenne, doit être particulièrement considéré. Le déménagement du siège en dehors de la région parisienne, pénaliserait évidemment fortement les personnes concernées, créerait des risques financiers liés à la rupture de leurs contrats de travail et pourrait avoir de lourdes conséquences pour notre fédération en raison de la perte des compétences et de l’expérience de ces personnels.

Pour que les clubs puissent se prononcer de manière éclairée sur le déménagement du siège fédéral, il est donc primordial qu’ils aient en leur possession une vue précise de l’ensemble des éventualités possibles, grâce à des dossiers solidement argumentés, établis sur des éléments chiffrés et un calendrier bien défini. Objectivité et transparence permettront alors aux clubs de se positionner sereinement par rapport aux projets fédéraux.

Nous demandons donc que le Comité Directeur de la FFE reporte toute nouvelle AG, tant que ce travail n’aura pas été accompli complètement en amont. Alors, de nouvelles propositions pourront être effectuées et votées en toute connaissance de cause par les clubs.

Les 18 signataires

  1. Jean-Paul Griggio, Président de la Ligue d'Alsace
  2. Alain Sallette, Président de la Ligue d'Aquitaine
  3. Jean-François Sakwinski, Président de la Ligue d'Auvergne
  4. Christian Bleuzen, Président de la Ligue de Bretagne
  5. Marc Fourcart, Président de la Ligue de Champagne-Ardenne
  6. Léo Battesti, Président de la Ligue Corse
  7. Martine Bolla, Présidente de la Ligue Côte d'Azur
  8. Alain Saint-Arroman, Président de la Ligue Dauphiné-Savoie
  9. Olivier Minaud, Président de la Ligue Franche Comté
  10. Cynthia Dinane, Présidente de la Ligue de Guadeloupe
  11. Yves Jamont Duplan, Président de la Ligue de Guyane
  12. Pierre Leblic, Président de la Ligue du Languedoc-Roussillon
  13. Alain Sauviat, Président Ligue du Limousin
  14. Gilles Suez-Panama, Ligue de Martinique
  15. Françoise Cwiek, Présidente de la Ligue de Midi-Pyrénées
  16. Jean-Jacques Testet, Ligue de Nouvelle-Calédonie
  17. Boris Landon, Président Ligue de Picardie
  18. Stéphane Escafre, Président de la Ligue de Provence

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales