Échecs & Stratégie: Ilyumzhinov transfère son pouvoir de président de la FIDE à Makropoulos

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

lundi 7 décembre 2015

Ilyumzhinov transfère son pouvoir de président de la FIDE à Makropoulos

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne

Communiqué de la Fédération Internationale des échecs du 6 décembre 2015, Georgios Makropoulos exercera dès à présent les pouvoirs et représentera officiellement la FIDE à la place de Kirsan Ilyumzhinov

Georgios Makropoulos exercera dès à présent les pouvoirs et représentera officiellement la FIDE à la place de Kirsan Ilyumzhinov

Coup de théâtre au sein de la FIDE, après l'annonce surprise du Département du Trésor des États-Unis infligeant des sanctions à l'encontre de Kirsan Ilyumzhinov, citoyen russe et Président de la FIDE, Ilyumzhinov a informé le Conseil présidentiel qu'il se retirait de toutes les opérations financières, commerciales et juridiques de la FIDE - afin de lui permettre de se concentrer sur la situation avec le Département du Trésor américain - jusqu'à ce qu'il soit retiré de la liste des sanctions de l'Office of Foreign Assets Control.

Jusqu'à nouvel ordre, et conformément à l'article A.9.5 des statuts de la Fédération Internationale des Echecs, si le Président: « l'autorise, alors il peut être représenté par le vice-président qui exercera les pouvoirs du président. Le vice-président peut donc représenter officiellement la FIDE et peut signer au nom de la FIDE. » Par conséquent, Monsieur Georgios Makropoulos - le vice président de la FIDE, exercera dès à présent les pouvoirs et représentera officiellement la FIDE. Retour sur la sanction du trésor américain qui a conduit à cette décision

Cela vient au plus mauvais moment: à la veille d'une visite aux USA, pour négocier le lieu de la coupe du monde des échecs 2016 (Los Angeles, San Francisco ou New York), le président de la FIDE Kirsan Ilyumzhinov a été sanctionné par le Département du Trésor américain.

En avril 2012, le président de la FIDE visitait la Syrie, avec notamment un échange de 3 heures avec son président Bachar el-Assad à Damas

La raison des sanctions américaines: les tractations en 2012 du président de la Fédération internationale des échecs (FIDE) avec la Syrie et son président Bachar el-Assad.

En effet, en avril 2012, le président de la FIDE visitait la Syrie, avec notamment un échange de 3 heures avec son président Bachar el-Assad à Damas. Assad avait ensuite chargé le ministre de l'éducation de signer un accord pour rallier le projet "Chess in Schools" au côté de la fédération mondiale des échecs. Ilyumzhinov avait déclaré à cette occasion "Le président syrien joue très bien aux échecs – depuis ses études à Londres".

Rappelons que Bachar el-Assad, né le 11 septembre 1965 à Damas, est le président de la République arabe syrienne depuis le 20 juin 2000, date à laquelle il a succédé à son père, Hafez el-Assad.

La sanction : tous les actifs des personnes désignées qui sont aux États-Unis ou qui sont sous le contrôle de personnes aux États-Unis sont gelés.

En 2011, Ilyumzhinov fréquentait le dictateur libyen Muammar Kadhafi

En 2011, Ilyumzhinov fréquentait le dictateur libyen Muammar Kadhafi

Un an avant, Ilyumzhinov avait aussi rendu visite au leader libyen assiégé Muammar Kadhafi et joué une partie d'échecs avec Kadhafi. En août 2011, quand les rebelles prenaient d'assaut le palais de Kadhafi à Tripoli et que les services secrets américains le traquait avec des satellites et des drones de surveillance, Kirsan Ilyumzhinov avait reçu un appel de Kadhafi lui disant qu'il était en pleine forme et certain de gagner.

Tout ceci avait légitimement soulevé l'indignation du président de Belfort échecs Jean-Paul Touzé, aujourd'hui disparu.

Les titres de la presse américaine

L'article du Wall Street Journal

L'article du Wall Street Journal

L'article du New York Times

L'article du New York Times

En réponse, le président de la FIDE a dit qu'il visitait une centaine de pays chaque année, ajoutant qu'« il n'y a pas de politique dans les échecs; nous faisons la promotion de notre sport dans de nombreux Etats et nous parlons à tout le monde ». Ilyumzhinov a qualifié son inscription sur la liste des sanctions de « provocation », qui survient juste avant sa visite américaine prévue lundi, pour déterminer la ville qui accueillera la Coupe du monde d'échecs aux États-Unis. Affaire à suivre.

Pour en savoir plus : L'article de Chessbase
Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales