Échecs & Stratégie: Un arnaqueur aux échecs contre Maurice Ashley

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

mardi 1 mars 2016

Un arnaqueur aux échecs contre Maurice Ashley

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne

Une partie d’échecs mémorable entre un grand-maître et un "Chess Hustler" de Washington Square.

L'ARROSEUR ARROSÉ AUX ÉCHECS

Quand un grand-maître international d'échecs se retrouve face un joueur d'échecs sur les tables de Washington Square, ça donne une séquence particulièrement savoureuse.

Maurice Ashley défie anonymement un joueur d’échecs de Washington Square à Manhattan. Ceux qui s’intitulent eux-mêmes « Chess Hustlers » (« hustler » signifiant à la fois « prostitué » et « arnaque ») sont d’excellents joueurs qui misent de l’argent et sont prêts à tout pour remporter la victoire. Notamment la roublardise et le puissant débit de parole pour perturber leur adversaire pendant la partie.

Un arnaqueur aux échecs contre Maurice Ashley

Premier grand maître afro-américain de l'histoire des échecs, Maurice Ashley (classé 2440 au Elo Fide de mars 2016) est né le 6 mars 1966 à Saint Andrew en Jamaïque. Il obtient le titre de grand maître international du jeu d'échecs en 1999. Le premier, il est aussi à ce jour le seul afro-américain à porter ce titre.

Rejouer le partie de Maurice Ashley avec les Noirs face à Wilson, l'arnaqueur.

En 2005, il a écrit le livre La diagonale du succès (titre original Chess for Success) dans lequel il raconte son expérience et parle de l'intérêt éducatif du jeu d'échecs. Il recommande en particulier l'utilisation des échecs dans le but de remotiver des enfants en difficulté scolaire ou vivant dans des quartiers sensibles. Dans cet esprit, il a fondé une école d'échecs à Harlem, le Harlem Chess Center.

Nous avons apprécié son dernier livre Comment gagner aux échecs ou Les compétences indispensables aux échecs sorti en 2011 aux éditions Olibris.

QUELS LOGICIELS CHOISIR ?

Nos conseils pour bien choisir le logiciel qui convient à votre niveau aux échecs:

Notre choix n°1 conseillé pour tous, avec un niveau réglable du débutant au grand-maître international

Fritz 15 version Française, est notre logiciel préféré pour jouer aux échecs. Il convient à tous, du pousseur de bois au grand-maître international. Nous le recommandons en particulier si vous êtes un joueur débutant, car Fritz intègre des fonctions d'auto-apprentissage vraiment très bien conçues.

Notre choix n°2 à réserver plutôt aux joueurs de compétition

Komodo Chess 9 pour les joueurs de club et/ou de compétition. C'est le plus fort programme du moment au classement officiel des logiciels [SSDF].

Les vrais amateurs de logiciels d'échecs encore appelés «engines» vous diront qu’il existe des différences de style de jeu entre les nombreux programmes. Junior, par exemple, est extraordinairement tactique, même pour un logiciel, et sacrifie plus facilement du matériel sur la base de principes généraux. Hiarcs avait en son temps la réputation de proposer des évaluations positionnelles bien plus fiables que celles de ses collègues.

Si vous préférez baser votre choix sur l’évaluation statistique, plusieurs organisations se sont données pour mission de tester les différents programmes en les faisant jouer entre eux. Les deux plus connues sont :

  • La SSDF (Association suédoise des échecs sur ordinateur)
  • Le CEGT (Chess Engine Grand Tournament)
  • Il existe un championnat du monde annuel, mais c’est actuellement le tournoi nTCEC - Thorensen Chess Engines Competition – remporté par Houdini en 2013 qui est considéré comme la référence.

    On peut trouver également des programmes dit "Open source", Crafty, Fruit, ou encore Stockfish qui évoluent au fil du temps.

    Pour progresser aux échecs: Offrez-vous un logiciel qui vous permettra de jouer sans stress à votre rythme, et gagner en confiance.

    NOS 10 CONSEILS POUR AMELIORER VOTRE SENS TACTIQUE

    1. Prenez votre temps. Votre objectif est de résoudre les problèmes et d’améliorer votre calcul mental.
    2. Forgez-vous une vision panoramique des 64 cases. Compter le matériel. Qui a l’avantage de matériel ?
    3. Vérifiez tous les échecs possibles. Le Roi adverse est-il exposé ou bien dans une impasse ?
    4. Vérifiez les prises, à savoir si votre adversaire a laissé des pièces sans protection ou mal défendues.
    5. Vérifier les menaces avec des coups directs comme des échanges et la conséquence du dernier coup joué.
    6. Ne jouez pas un coup si vous n’êtes pas certain que c’est le meilleur coup. Demandez-vous si votre adversaire peut vous mettre en échec, menace de vous mater, de capturer une de vos pièces. C’est ma méthode EPM « Échecs Prise Menace », vous devez prendre le temps de réfléchir, de faire le tour complet de vos questions internes avant de jouer.
    7. La majorité de vos erreurs (parties perdues ou problèmes non résolus), c’est que vous n’avez pas vu le bon coup de votre adversaire. Prenez le temps de regarder et analyser tout le jeu avant de jouer votre coup.
    8. Considérez la position finale que vous projetez de jouer (votre calcul mental) et demandez-vous ce que votre adversaire peut faire dans cette position.
    9. Après que vous avez réussi un problème, n’allez pas au problème suivant. Observer pourquoi vous avez réussi ce problème: vos pièces étaient plus actives ? Vous aviez une avance de développement ? Le Roi adverse était à découvert ? Etc. Prendre le temps d’observer chacune des positions gagnantes va améliorer votre jeu positionnel durant une vraie partie d’échecs.
    10. Après avoir échoué à un problème, étudiez pourquoi vous avez manqué la combinaison. C’est en évitant de commettre les mêmes erreurs que nous progressons!
    Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

    2007-2016 © Chess & Strategy
    Accueil - A propos - Mentions légales