Échecs & Stratégie: Le Président de la Fédération Française des Échecs est destitué

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

vendredi 1 avril 2016

Le Président de la Fédération Française des Échecs est destitué

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne



EN DIRECT DE L'ASSEMBLEE GENERALE DE LA FEDERATION FRANCAISE DES ÉCHECS DU 26 MARS 2016 A PARIS

L'Assemblée Générale du 26 mars 2016 aura été fatale à M. Diego Salazar qui est démis de ses fonctions de président de la FFE.

L'annonce officielle de la candidature de Philippe Dornbusch

Interim à la FFE. Monsieur Didier Fretel (bénévole, secrétaire du bureau fédéral) prend l’intérim. L'Assemblée Générale a décidé qu'une élection anticipée aura lieu à l'automne (au vu des statuts, il faut un délai de 120 jours après dépôt des listes, et laisser du temps pour constituer celles ci). Dans l'intervalle, M. Didier Fretel a appelé les membres de l'actuel bureau des 2 tendances a le rejoindre pour constituer une équipe provisoire, ce qui parait sensé et de bon esprit rassembleur.

Une élection anticipée aura lieu le 10 décembre 2016. Du jamais vu à la fédération française des échecs !

Le Président de la Fédération Française des Échecs Diego Salazar est destitué

Le compte rendu flash de ce qui s'est passé ce samedi 26 Mars à Paris

Les chiffres catastrophiques des comptes comptables 2015 de la Fédération Française des Échecs sous la présidence de Monsieur Diego Salazar.

Les chiffres catastrophiques des comptes 2015 de la Fédération Française des Échecs

Pour en savoir plus : Le bilan comptable 2015 et les 169.531 € de pertes affichées au compte de résultat 2015.

Pire encore, la Commission de Contrôle Economique et de Gestion présidée par Jean Bertrand écrit en synthèse: " Globalement, le "trou" à combler serait donc, au bas mot, de l'ordre de 400 000 euros. Cela ne se fera pas en un an, ni même sans doute en une seule mandature." : Le rapport sur les documents à caractère financier

Le couperet était tombé, à plusieurs reprises au cas où il y aurait eu un doute. D’abord par le rejet massif de son rapport moral. Du jamais vu dans les annales fédérales avec 635 voix contre, 290 pour et 57 abstentions. A peine le temps de souffler et le rapport financier est repoussé avec encore plus de vigueur : 656 contre, 173 pour et 185 absentions.

Toutes les interventions, une bonne vingtaine, furent accablantes. Pas un seul président de club d'échecs n’osant venir à la rescousse du président de la fédération. Plusieurs orateurs demandent à Diego Salazar de tenir compte de cet isolement et de démissionner. Il est vrai que supporter encore pendant un an une gestion aussi calamiteuse serait sans doute fatal pour la fédération dont les comptes sont dans le rouge. Il y a urgence à créer une nouvelle dynamique et seule une élection anticipée pourrait y parvenir.

Une procédure de révocation du président ad nutum (*) est soumise au voix.

Suspension de séance d’une bonne heure. Au retour l’assemblée vote la destitution du Président Salazar à une écrasante majorité : 623 pour, 92 absentions et 303 contre. Une élection anticipée aura lieu en septembre 2016.

* Ad nutum signifie en droit une décision prise de façon instantanée et usant d'un pouvoir absolu et discrétionnaire (qui n'est assortie d'aucune condition préalable et n'a pas à être justifiée devant qui que ce soit).

source: le site corse échecs.


JE SOUTIENS LES CLUBS D'ECHECS ET LES SALARIES QUI ŒUVRENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES ECHECS EN FRANCE



Philippe Dornbusch représentant le Club d'échecs de Vincennes et Directeur du site Echecs & Strategy - Photo © Chess & Strategy

Philippe Dornbusch pour une nouvelle fédération française des échecs, compétente, solidaire et unie autour de sa stratégie de développement.

Je dénonce depuis plusieurs mois les dérives partisanes de la FFE. Il nous faut reconstruire aujourd'hui une nouvelle fédération française des échecs dans le respect des hommes et des femmes qui s'investissent de manière bénévole au service de notre sport. Je pense avant tout aux présidents de clubs, aux présidents des comités départementaux et des Ligues régionales, et bien sûr les salariés de la FFE qui ont œuvré depuis des années au développement des échecs en France.

Ma lettre ouverte à la FFE du 20 août 2015

Je reviendrai plus en détail prochainement sur la suite de la destitution de Monsieur Diego Salazar et sur l'élection anticipée de la fédération française des échecs de décembre 2016. Je vous présenterai aussi le rôle que j'entends jouer dans la reconstruction d'une fédération forte, respectueuse de tous, solidaire et unie pour son plan de sauvetage, son refinancement avec de nouveaux sponsors pour le redémarrage de son développement.

Gens Una Sumus

Philippe Dornbusch, Directeur du site Chess & Strategy



VOS PREMIERES REACTIONS A CHAUD FACE A CETTE NOUVELLE

Daniel Roos

"Il faudra donc trouver un troisième homme ! Quelqu'un d'intègre qui n'aura aucun intérêt personnel, politique ou financier, mais qui sera aussi compétent et disponible. Avec quelqu'un de la mouvance Battesti/Moingt ou inversement Salazar, les problèmes continueront car tous les projets seront sabordés par l'autre camp."

Patrice Vincens

"Deux certitudes:
  • Cécité et surdité sont les deux caractéristiques du pouvoir, et pas seulement à la FFE
  • Le grand perdant est le jeu d'Echecs au développement actuellement au point mort."
  • Jean-Claude Moingt

    "Ca ne pouvait pas finir autrement ; Diego Salazar a été destitué de la présidence de la FFE par l'Assemblée Générale. Plus des 2/3 des participants ont voté pour son départ. Il va falloir maintenant reconstruire... Il y a du boulot ! J'ai une pensée ce soir pour les salariés compétents et dévoués qui vont pouvoir retrouver un peu de sérénité et surtout une vraie feuille de route !"

    
    Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

    2007-2016 © Chess & Strategy
    Accueil - A propos - Mentions légales