Échecs & Stratégie: Jouez à la question du mercredi sur les échecs

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

jeudi 7 juillet 2016

Jouez à la question du mercredi sur les échecs

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne



QUEL EST LE NOM DE CE CHAMPION DU MONDE AMÉRICAIN ?

La question people sur les échecs © Harry Benson

Sauriez-vous citer le patronyme de ce joueur d'échecs, reniflé par un cheval blanc, une pièce maîtresse du jeu - Photo © Harry Benson, Islande 1972

Le photographe mondialement connu, Harry Benson, fut la seule personne à pouvoir suivre la vie de ce champion d'échecs américain pendant le match du championnat du monde 1972 à Reykjavík en Islande. Benson a capturé des images intimistes comme celle ci-dessus lors de cette période. Il fut aussi le premier à annoncer la victoire de l'Américain dans son match contre le soviétique Boris Spassky.

Il n'est pas facile de parler de ce champion américain: tout a été déjà dit et écrit sur lui. Né à Chicago le 9 mars 1943, d'un physicien allemand réfugié aux U.S.A. avant le début de la guerre, et de Régina Wender, institutrice juive d'origine Suisse, il a une sœur, son aînée de 5 ans. En 1945, ses parents divorcent et l'on aura pratiquement plus de nouvelles du père. La famille commence ses pérégrinations à travers tous les états de l'Union.

Sa rencontre avec le jeu d'échecs

Bobby, sa sœur Joan et leur mère errent de Los Angeles à Phoenix, de l'Arizona à New York où ils se fixeront finalement en 1949. C'est au cours de cette période que Bobby aura ses premiers contacs avec le monde des échecs, sa sœur lui ayant offert un jeu pour "le faire rester tranquille" et pour éviter qu'il fréquente les voyous de Brooklyn.

C'est à l'âge de 7 ans qu'il commence sa carrière échiquéenne: en effet, le 17 janvier 1951, il prend part à un tournoi organisé par Maître Pavey à la Bibliothèque communale de Brooklyn. Il perd en un quart d'heure. Il ne se décourage pas pour autant et s'entête au contraire à jouer. A onze ans, il est déjà un joueur d'échecs expérimenté. A douze ans, il devient maître aux Etats-Unis; il est alors remarqué par le Viennois Hans Kmoch, alors secrétaire du cercle des joueurs de Manhattan, qui lui fait suivre un entraînement intensif. Au Printemps 1956, il remporte le championnat social du cercle. C'est le début de ses longs succès nationaux.

PARTICIPEZ A NOTRE JEU HEBDOMADAIRE

Envoyez-nous votre proposition par mail avant ce samedi à 8 heures du matin pour gagner la Palme d'Or Chess & Strategy. Bonne chance à tous!


UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

La question people sur les échecs © Harry Benson

Bobby toujours captivé par le jeu d'échecs, survolant Buenos Aires - Photo © Harry Benson, 1971

Ses premiers succès aux échecs

Il obtient la quatrième place aux championnats open de l'Oklahoma en 1956, la seconde au championnat des jeunes de San Francisco. Vainqueur du championnat open de Cleveland, il décroche sa consécration définitive en remportant à New York, le championnat national des Etats-Unis en 1957.

Il termine vainqueur en ne laissant à ses adversaire que 5 parties nulles, avec un point d'avance sur le grand Reshevsky, Bobby n'a pas encore quinze ans. C'est le plus jeune champion des Etats-Unis. L'année suivante, il obtient le titre tant convoité de Grand-Maître, attribué par la FIDE au congrès de Dubrovnik. A partir de ce moment, Bobby remportera tous les championnats des Etats-Unis auxquels il prendra part.

Son premier tournoi international important est celui de Portoroz en 1958: c'est le tournoi interzonal de qualification pour le championnat du monde. Bobby se classa à la 5ème place, à égalité avec Olaffson, et derrière Tahl, Glogoric, Benko et Petrossian. Il obtient 12 points sur 20 et se qualifie pour le tournoi des candidats de l'année suivante. Tahl est à nouveau vainqueur, Bobby arrive 5ème ex-æquo avec Gligoric avec 12,5 sur 28.

On considère alors Fischer comme un jeune qui promet, mais sans plus. Il n'inquiète pas encore les Grands-Maîtres soviétique... Une erreur d'appréciation quand on connait la suite !

La palme d'or des échecs de Chess & Strategy

N'hésitez pas à recommander Chess & Strategy auprès de vos amis, qu'ils soient amateurs d'échecs, de musique, de cinéma ou encore de littérature.

Retrouvez toutes nos questions people du mercredi.

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales