Échecs & Stratégie: Garry Kasparov a toujours été là pour défier le système

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

dimanche 18 septembre 2016

Garry Kasparov a toujours été là pour défier le système

LE MONDE FESTIVAL: GARRY KASPAROV EN CONFÉRENCE

Garry Kasparov en compagnie de Pierre Barthélémy - Photo © Le Monde Festival

Le champion d'échecs et homme politique russe, Garry Kasparov, discutait avec le public, le samedi 17 septembre 2016 à l'Opéra Bastille, lors de la troisième édition du Monde Festival. Un débat animé par le journaliste Pierre Barthélémy - Photo © Le Monde Festival

A quelques minutes du début de la conférence, la salle est quasi pleine. Parmi le public, beaucoup de jeunes. Pourquoi ils sont venus aujourd’hui ? Tous, ou presque, répondent « pour voir le plus grand joueur d’échecs », avant d’ajouter « mais son parcours politique est aussi intéressant ». Garry Kasparov semble donc avoir réussi son pari : user de sa notoriété pour pointer du doigt la politique de son pays.

Et, pour ça, il ne manque pas de métaphores. Que ce soit pour décrire le président russe – « Poutine est plutôt un joueur de poker. Les dictateurs ne peuvent pas jouer aux échecs car le jeu est transparent. » – ou pour parler de la corruption de la politique de son pays – « Aux échecs on a des règles fixes et des résultats imprévisibles. En politique c’est le contraire » –, tout le ramène à sa passion première. « Il pense les problèmes géopolitiques de manière originale, explique Jean-Pierre, 87 ans. C’est ce qui le rend aussi agréable à écouter. » Et les rires du public ne font que conforter ce sentiment.

La psychologie du joueur d'échecs ou de l'homme politique

Carole, 28 ans, et Alexandre, 29 ans, sont venus assister ensemble à la conférence. Lui joue aux échecs, elle non, mais l’un et l’autre s’accordent pour dire que Kasparov « maîtrise son discours ». « On le sent très intelligent, explique Alexandre. Si je suis ici, c’est surtout pour l’entendre parler de psychologie, de la manière dont il aborde ses matchs. » Et le joueur ne l’a pas déçu. « Après avoir joué longtemps avec un adversaire, vous ressentez ses émotions, témoigne Garry Kasparov. Les échecs c’est de la psychologie. Tout est question de prise de décision. C’est la psychologie qui va apporter la victoire d’un côté ou de l’autre. »

Qui est Pierre Barthélémy ?

Journaliste au Monde et ancien blogueur de « Cases blanches, Cases noires » et « Échecs Info », Pierre Barthélémy est à la tête du blog Passeur de sciences sur le site du Monde. Il a reçu en 2015 deux Golden Blog Awards : meilleur blog dans la catégorie Science-Recherche et meilleur blog de l'année. Il rédige également la chronique « Improbabologie » publiée chaque semaine dans le supplément « Science et Médecine » du Monde.

Joueur d'échecs amateur, il considère les échecs « comme un sport ». Depuis 1993, il a couvert plusieurs championnats du monde et trois matches entre l’homme et l’ordinateur. Il a interviewé et fait le portrait de plusieurs grands joueurs d’échecs et champions du monde tels qu'Anatoli Karpov, Garry Kasparov, Vladimir Kramnik ou l'actuel champion du monde, Magnus Carlsen.

En savoir plus sur Le Monde Festival

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales