Échecs & Stratégie: Nouvelle crise à la FFE: le DTN démissionne avec fracas

ÉLECTIONS 2016 DE LA FEDERATION FRANÇAISE DES ÉCHECS


Philippe Dornbusch, Directeur du site Échecs & Stratégie - Photo © Chess & Strategy
Présidentes et Présidents de clubs,

Si vous ne comprenez pas où va l'argent des licences collecté par les clubs d'échecs et remonté à la FFE, alors VOTEZ DORNBUSCH, le seul candidat à exiger un AUDIT des comptes de la FFE et de son fonctionnement par un cabinet extérieur et indépendant.

NOTRE LISTE ET PROGRAMME - NOTRE VIDEO - NOS VALEURS

Les résultats de notre enquête sur la FFE - Rejoignez-nous !

samedi 19 novembre 2016

Nouvelle crise à la FFE: le DTN démissionne avec fracas

LE DIRECTEUR TECHNIQUE NATIONAL DEMISSIONNE DE LA FEDERATION FRANCAISE DES ECHECS METTANT GRAVEMENT EN CAUSE LE PRESIDENT PAR INTERIM STEPHANE ESCAFRE

Christophe Philippe, DTN démissionne de la FFE avec fracas

Stupeur et tremblements dans l'exécutif de la FFE avec cette fois, le départ du Directeur technique national qui a adressé vendredi 4 novembre sa lettre de démission au Comité Directeur de la FFE.

En toute transparence, nous reproduisons in extenso la lettre de Christophe Philippe qui rebat les cartes de l'élection FFE 2016. Nous ajoutons à la suite de cette lettre, le message qu'a adressé Stéphane Escafre aux membres du Comité Directeur de la FFE en réponse à cette lettre.


Going Back To My Roots - Synapson (feat. Tessa B)

La lettre de Christophe Philippe

Chers amis,

C'est non sans tristesse que je vous adresse ce jour ma démission de ma fonction de Directeur Technique National de la Fédération Française des Echecs.

Bien qu'ayant vécu difficilement le brusque changement de gouvernance du mois de Mars dernier, j'ai tenu à respecter le devoir de réserve auquel chaque salarié fédéral, cadre de surcroît, doit se soumettre.

Aujourd'hui ma conscience m'impose de vous tenir un langage de vérité et de transparence sur des réalités fédérales qui ne respectent plus le contrat moral qui me lie à vous, licenciés et acteurs de notre discipline.

Le 26 Mars 2016 en effet, les clubs présents à l'assemblée générale ordinaire de la FFE ont rejeté rapports moral et financier en majorité. Le déficit annoncé n'a par ailleurs pas manqué de laisser planer un parfum de malhonnêteté au delà de la mauvaise gestion de l'équipe en place.

Après le bref intérim de Monsieur Didier Fretel, le Comité Directeur a désigné samedi 23 Avril Monsieur Stéphane Escafre Président jusqu'à l'élection anticipée du 10 décembre 2016.

Dès lors, malgré un discours fédérateur de façade, une réalité bien malheureuse allait caractériser le comportement constant de Monsieur Escafre jusqu'à ce jour.

Tout d'abord, il y a la volonté maladive de dénigrer en bloc tout ce qui fut bâti, y compris des avancées indéniables.

L'équipe précédente m'avait confié des dossiers de fond tel que des partenariats potentiels avec par exemple Nature&Découverte, Mac Donald, Vittel, Flunch, hôtels Baladins, centres de vacances ulvf... ainsi que plusieurs projets d'envergure comme l'un en milieu carcéral par exemple... Sans oublier bien évidemment le lancement des organisations de toutes nos grandes compétitions 2016-2017, qui est ma spécialité première.

Nous allions enfin récolter les fruits d'un travail (intense et coûteux autant humainement que financièrement) réalisé en profondeur depuis plusieurs années en matière de médiatisation, communication et organisations diverses.

Tout cela nécessitait une implication essentielle du Président de la FFE. Malgré mes relances, aucune réponse, sinon des intimidations et insultes dont je vous fais grâce ici... Pourquoi un tel gâchis ?

Mais alors, si le Directeur Technique National ne peut ni poursuivre ses missions, ni travailler sur les dossiers en cours, pourquoi le paie-t-on ? A rien, sinon à ne plus participer à la moindre réunion avec quelque organe que ce soit, au seul motif que j'ai débuté mon travail à la FFE sous la précédente mandature...

Tout aussi préoccupant, les quelques centaines d'euros dus à des petits prestataires indépendants qui travaillent ardemment pour la Fédération depuis plusieurs années, ont été gelés au seul motif que les dépenses n'ont pas été ordonnées par lui-même.

Pendant ce temps, je constatais impuissant l'utilisation anormale des moyens de la Fédération à des fins sans lien avec son fonctionnement. Ainsi, des centaines et même des milliers d'euros ont été, à ma grande surprise, dépensés sans vergogne à l'occasion de pleins d'essence quasi quotidiens du véhicule fédéral et de restaurants huppés, particulièrement pendant le championnat de France à Agen dont j'avais la charge.

Oui, je le dis en toute franchise, M. Escafre use et abuse du véhicule fédéral et des frais de restauration, allant jusqu'à 80€ par personne par repas (en lieu et place des 20 euros réglementaires!) en compagnie de personnes que je découvrirai être ses colistiers !

J'ai transmis ces informations aux membres du Comité Directeur, tentant de les sensibiliser sur les dérives. J'ai appris à mon grand désarroi que M.Escafre en sera quitte sans audit ni quitus! Elu ou pas élu, il ne répondra jamais de ses responsabilités en cours!

Si la campagne électorale prime désormais sur le fonctionnement fédéral qui devrait pourtant être notre priorité à tous, je ne peux moralement le cautionner. S'il s'agit de dénigrer tout travail antérieur à son arrivée, je ne peux l'accepter.

L'équipe Salazar a fait des sacrifices, les comptes se redressent d'eux-mêmes car le plus gros des indemnités de départ (de 2 salariés en 2015) est payé. Monsieur Escafre souhaite s'approprier ce mérite, cela est tout simplement insupportable.

Un salaire comme celui de Directeur Technique National reste un coût. Mon inactivité subie m'interdit moralement d'en tirer profit davantage. C'est tout le sens de mon engagement et de ma fidélité au jeu d'échecs et à la FFE pour laquelle j'ai travaillé avec passion depuis 3 ans.

Je remercie tous mes collègues et de façon générale tous les acteurs avec lesquels j'ai pu travailler.

Christophe PHILIPPE

Nancy le 4 novembre 2016

La réaction de Stéphane Escafre adressée aux membres du Comité Directeur de la FFE

Vous avez reçu un message de la part de l'ancien DTN. Les propos tenus dans ce message sont inexacts.

Je regrette cette dérive en période pré-électorale, et j'espère que la diffamation ne va pas remplacer le débat d'idées.

Habituellement, je ne réponds pas à ce type d'attaques injustes et orchestrées. Cependant je ne voudrais pas que mon silence soit mal interprété. C'est pourquoi j'ai pris la décision de déposer une plainte en diffamation.

Bien à vous,

Stéphane ESCAFRE
Président

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2016 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales