Échecs & Stratégie: Echecs : Magnus Carlsen vs Judit Polgar en vidéo

lundi 20 mars 2017

Echecs : Magnus Carlsen vs Judit Polgar en vidéo

Les meilleurs livres/logiciels - Débuter aux échecs - Jouer en ligne

En 2014, Magnus Carlsen est au sommet de sa gloire. Le Norvégien de 24 ans réussit l’exploit de remporter les trois titres mondiaux (classique, rapide et blitz). La partie proposée ci-dessous oppose le champion du monde en titre à la meilleure joueuse d'échecs de tous les temps, en cadence blitz.

Ce championnat du monde d'échecs en Blitz s'est disputé en deux jours les 19 et 20 Juin 2014 à Dubaï aux Emirats Arabes Unis, en 21 rondes à la cadence de 3 minutes plus 2 secondes/coup. Impressionnant !

Rejouer cette partie d'échecs entre Magnus Carlsen et Judit Polgar

Au final, Magnus Carlsen remporte le titre de champion du monde de Blitz avec 17 points sur 21. Côté Français, Etienne Bacrot Etienne finit 19e à 12.5 points, Maxime Vachier-Lagrave 32e à 12 points, Laurent Fressinet, 38e à 11.5 points et Vladislav Tkachiev à la 85e place à 9.5 points.

Lorsqu'on commence à se pencher sur le phénomène Carlsen et sur son ascension vers les plus hauts sommets des échecs, le premier réflexe est de chercher à savoir si on peut comparer le prodige norvégien aux génies des échecs du XXe siècle qu'ont été Bobby Fischer et Garry Kasparov. Quels points communs partage-t-il avec ces grands champions ? Tout d'abord, une mémoire phénoménale.

Simen Agdestein, son premier entraîneur, raconte qu'il pouvait donner le soir un livre d'ouverture au petit Magnus et le voir jouer le lendemain cette ouverture à merveille, comme s'il l'avait toujours jouée. Mais à la différence de Fischer et Kasparov, il ne se montrait guère enclin à chercher les positions les plus tranchantes dès la sortie de l'ouverture, même s'il pouvait à 15 ans jouer des systèmes complexes comme la variante Sveshnikov ou la variante Botvinnik.

Pour aller plus loin : Nous vous conseillons l’étude du livre sur les parties de Magnus Carlsen : L'ascension d'un prodige

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales