Échecs & Stratégie: Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs !

vendredi 12 mai 2017

Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs !

CHESSTIPS, VOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE GRATUITE !

Les Blancs matent en 11 coups ! -> Votre newsletter ChessTips

Alexandre Alekhine (1892-1946) devint le 4ème champion du monde d’échecs en 1927, en battant le légendaire Cubain Capablanca au bout d’un match marathon de deux mois, à la surprise de tout le monde… y compris la sienne !

Ce joueur Russe, nationalisé français trois jours avant de devenir champion du monde (cocorico !), domina ensuite sans partage les échecs mondiaux, réussissant à remporter l’intégralité des quinze tournois qu’il disputa entre 1927 et 1933. Superbe connaisseur des débuts de partie (on lui doit notamment la défense Alekhine sur l’ouverture du pion Roi), redoutable tacticien, fin stratège et excellent finaliste, ce fut un joueur complet et l’un des meilleurs attaquants de l’histoire des échecs. On lui doit également de remarquables ouvrages, notamment New York 1924. Il est opposé ici à deux joueurs en consultation.

L'analyse complète de la partie d'échecs

Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs ! - Photo © Chess & Strategy

1.e4 e5 2.d4 exd4 3.c3 dxc3 La partie du centre : Alekhine montre clairement qu'il souhaite en finir rapidement avec ses deux adversaires !

4.Cxc3 Fc5 5.Fc4 Df6 Cette sortie de Dame par la menace Fxf7+ suivi de Dd5+, mais la poursuite d'un développement normal par 5...d6 6.Cf3 Cf6 était largement supérieure

6.Cf3 Ce7 7.0-0 Cbc6 8.e5?! [Possible aussi 8.Fg5 Dd6 (8...Dg6 9.Cd5 0-0 10.Fd3 avec une forte pression) 9.Dc1 0-0 10.e5 et les Noirs ont une partie peu agréable.]

8...Cxe5 [Il fallait garder la position fermée par... 8...Df5 9.Te1 0-0] 9.Cxe5 Dxe5 10.Te1 Dd4 [Meilleur était 10...Df5]

11.De2 [Il est curieux qu'Alekhine rejette maintenant la suite 11.Dxd4 Fxd4 12.Cd5 Rd8 13.Cxe7 Te8 14.Td1 Fxf2+ 15.Rxf2 Txe7 et les Noirs ont beau avoir trois pions pour la pièce, la paire de Fous assure un net avantage aux Blancs dans la finale. Le champion a sans doute préféré conserver les Dames sur l'échiquier, se disant à raison que la partie serait plus brève.]

11...0-0 12.Fg5 d5 13.Fd3 Cf5 14.Tad1 Db4 15.Cxd5 Da5 16.Df3 Cd4? Après le coup du texte, le sombre monarque se fit mater [Diagramme].

A vous de jouer avec les Blancs !

La solution: Ici vous l'emportez avec brio par... 17.Fxh7+!! Rxh7 18.Dh5+ Rg8 19.Cf6+ gxf6 20.Fxf6 Ce2+ 21.Rh1 Et les Noirs abandonnèrent au bord du mat 1-0

Notre conseil : Il existe peu de cas où choisir les coups dits naturels, c’est-à-dire un développement normal plaçant vos pièces sur des cases centrales, est mauvais. Si, à la suite d’une ouverture qui vous a surpris, vous craignez de jouer ainsi, réfléchissez-y à deux fois car c’est sans doute déjà un tournant de la partie, et ne pas jouer ces coups pourrait vous condamner à une position inférieure

Pour aller plus loin : Nous vous conseillons l’étude du livre de Frank Lohéac-Ammoun : Echec et Mat, de l'initiation à la maîtrise

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales