Échecs & Stratégie: Ils ont sauvé leur village en jouant aux échecs

vendredi 26 mai 2017

Ils ont sauvé leur village en jouant aux échecs

On ne dira jamais assez combien la pratique du jeu d'échecs est bénéfique pour la santé et la lutte contre les addictions

Nihal Sarin , un prodige indien aux échecs

L'histoire du jour que relate le Huffingtonpost a des relents de retour vers la case départ puisque les échecs ont été inventé en Inde au Vème siècle de notre ère.

Le jeu d'échecs porte mal son nom, surtout s'il est à l'origine d'une grande réussite. Dans un village indien du Kerala, il a permis d'enrayer une spirale infernale faite d'alcool et de jeux d'argent.

A Marottichal, près d'une forêt du nord de l'Inde, le propriétaire d'un salon de thé raconte à la BBC: "Les échecs nous aident à surmonter nos difficultés et nos souffrances. Sur un plateau, tu te bats, comme tu te défends contre les aléas de la vie quotidienne."

4 000 personnes y jouent sur 6 000 habitants

Cette passion est née grâce à Unnikrishnan, qui a appris à ses amis à jouer aux échecs. Depuis, le village entier s'est pris de passion pour ce jeu. Dans les autres communes, le nombre maximum de joueurs ne dépasse pas les cinquante, précise le président de l'association d'échecs locale, surnommé Baby John. Ici, quatre mille personnes sur six mille jouent presque tous les jours. Au moins une personne par foyer sait jouer aux échecs.

La popularité de ce jeu a augmenté en même temps que déclinait l'alcoolisme et les paris. Le village a commencé à bâtir son identité sur ce savoir-faire. Il a transformé la pratique de ce jeu en une culture locale, si prégnante que les addictions aux jeux d'argent et à l'alcool se sont affadis.

Les échecs améliorent la concentration, forgent le caractère et créent un sentiment de communauté", explique l'homme au salon de thé. Ici, nous ne regardons pas la télévision, nous nous parlons et nous jouons.

Femmes et hommes se sont convertis, enfants et seniors aussi. Des endroits dans le village sont entièrement consacrés à ce jeu.

L'intérêt de jouer aux échecs à tout âge de la vie

Michel Cymes : les échecs c'est bon pour votre cerveau

Dans son dernier ouvrage sur le cerveau, le Docteur Michel Cymès cite les 10 bonnes raisons de jouer aux échecs. Contrairement à une idée répandue, apprendre à jouer aux échecs n’est pas compliqué. Il suffit d’être informé de la manière dont les différentes pièces se déplacent ; c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Ensuite, il ne reste qu’à jouer pour que s’installent certains réflexes. Vous serez surpris par votre progression.

Les bienfaits des échecs ont fait l'objet d'une session de conférences à Paris en 2016. A cet événement, le sextuple champion du monde, Anatoli Karpov, déclarait: "Un nombre important de personnes, dans de nombreux pays, prennent conscience de l'impact que les échecs peuvent avoir sur la santé et le bien être des individus. Ce jeu peut devenir un véritable outil de lutte contre les maladies cognitives chez les personnes âgées.

Pour en savoir plus : L'article du Huffington Post
Les 10 raisons de jouer aux échecs selon Michel Cymes

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales