Échecs & Stratégie: La future star du jeu d’échecs français ?

jeudi 11 mai 2017

La future star du jeu d’échecs français ?

Le Palois Clément Candelot, classé 1956 Elo à 12 ans, sera-t-il la future star du jeu d’échecs français ? s'interroge le journal Sud Ouest

Clément Candelot, 1956 elo à 12 ans, sera-t-il la future star du jeu d’échecs français ? - Photo © Sud Ouest

Le garçon de 12 ans concourra aux championnats du monde d'échecs en août au Brésil et aux championnats d’Europe d'échecs en Roumanie, en septembre - Photo © Sud Ouest

Neuf jours neuf parties, et au bout c’est Clément Candelot qui gagne. Ce jeune joueur d’échecs originaire d’Agnos a remporté le 23 avril les championnats de France d’échecs pupille à Belfort, dans le Doubs.

Licencié à l’échiquier Henri-IV, à Pau, il concourra aux championnats du monde en août au Brésil et aux championnats d’Europe en Roumanie, en septembre. Il avait terminé 9e français l’an passé.

Ses débuts autour de l'échiquier à seulement 4 ans

"Je joue depuis l’âge de 4 ans, explique le timide champion. Mon frère et mon grand-père m’ont transmis la passion de ce jeu." Après une année à Oloron, son potentiel a vite été repéré et le garçon a intégré l’échiquier palois pour progresser. Champion départemental puis régional, il ne cesse d’avancer.

S’il est bien accompagné, Il deviendra maître international voire grand-maître !

"Il est meilleur que moi depuis cette année et les courbes ne sont pas près de s’inverser", sourit Frédéric Baches, le président du club palois aux 248 licenciés.

"On ne dirait pas comme ça, mais c’est un féroce combattant. Aux championnat par équipes, il nous a deux fois retourné des situations très mal embarquées."

Clément Candelot va désormais intégrer l’équipe de France jeunes où il pourra s’entraîner avec les grands maîtres nationaux et internationaux. "S’il continue comme ça, et s’il est bien accompagné, Il deviendra maître international voire grand-maître", prédit Frédéric Baches. Il sera peut-être alors l’égal d’Anatoli Karpov, la légende russe qui lui a remis son trophée de champion de France pupille le 23 avril.

Pour en savoir plus : L'article de Sud Ouest

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales