Échecs & Stratégie: Jouez à la question du mercredi sur les échecs

mercredi 8 novembre 2017

Jouez à la question du mercredi sur les échecs

Qui est le meilleur joueur d'échecs anglais (photo à 14 ans) ?

Jouez à la question du mercredi sur les échecs

Né en 1971 à Truro, Cornouailles (Angleterre) ce grand maître britannique du jeu d'échecs a été champion de Grande-Bretagne à cinq reprises (en 1989, 1997, 2010, 2011 et 2016). Il sera finaliste du championnat du monde de la Fédération internationale des échecs en 2004 seulement éliminé de la finale par Anand lors du championnat du monde de la Fédération internationale des échecs 2000.

Au 1er septembre 2013, il est le 12e joueur mondial, et le no 1 britannique, avec un classement Elo de 2 761 points, record personnel obtenu avec sa victoire au tournoi d'échecs de Dortmund 2013. Il égalera ce record au classement elo des échecs en avril 2017 à l'âge de 45 ans !

Il gagne le championnat national britannique en 1989 à l'âge de 17 ans puis le remporte à nouveau en 1997, ex æquo avec Matthew Sadler. Il n'y a plus participé pendant dix ans puis l'a remporté à nouveau en 2010, 2011 et 2016.

Ses faits d'armes

En 1993, il finit premier à égalité avec Viswanathan Anand dans le tournoi de Groningue qui détermine le challenger de Garry Kasparov pour le titre de champion du monde de la Professional Chess Association. Il parvient au stade des rencontres à élimination directe, où il bat Sergei Tiviakov au premier tour, mais perd contre Anand au second tour à Linares. Parmi ses autres résultats marquants, il y a une première place au tournoi de Dos Hermanas en 1995 (ex æquo avec Kamsky and Karpov), à Dortmund en 1998 (ex æquo avec Kramnik et Svidler), et la victoire à Dos Hermanas en 1999, devant Kramnik, Anand, Svidler, Karpov, Topalov et Polgar.

PARTICIPEZ A NOTRE JEU HEBDOMADAIRE

Envoyez-nous votre proposition par mail avant ce samedi à 8 heures du matin pour gagner la Palme d'Or Chess & Strategy. Bonne chance à tous!


UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

Sèchement battu aux échecs face à l'ordinateur Hydra

En juin 2005, il accepte de jouer un match en 6 parties contre Hydra, un ordinateur d'échecs qui dispose de 64 processeurs et peut calculer 200 millions de coups par seconde, à Londres. Il perd sèchement, annulant seulement la deuxième partie. Le score final est de 5,5-0,5 en faveur du monstre de silicone. (source Wikipedia)

Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

N'hésitez pas à recommander Chess & Strategy auprès de vos amis, qu'ils soient amateurs d'échecs, de musique, de cinéma ou encore de littérature.

Retrouvez toutes nos questions people du mercredi.

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales