Échecs & Stratégie: Quiz hebdo sur les échecs: le podium de nos lecteurs

dimanche 26 novembre 2017

Quiz hebdo sur les échecs: le podium de nos lecteurs

Quel est le nom de ce champion du monde russe des échecs disputant à 17 ans une simultanée en 1980 à Irkoutsk en Sibérie ?

Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © Boris Dolmatovsky

né le 13 avril 1963 à Bakou (en République Socialiste Soviétique d'Azerbaïdjan, URSS), ce joueur d'échecs soviétique puis russe a aussi la nationalité croate depuis 2014. Champion du monde d'échecs de 1985 à 2000 et vainqueur de nombreux tournois, il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire avec Bobby Fischer, Emanuel Lasker, José Raúl Capablanca, Alexandre Alekhine, Anatoli Karpov et plus récemment Magnus Carlsen, l'actuel champion du monde norvégien.

Recordman au Elo jusqu'en 2014. Premier joueur à avoir dépassé les 2 800 points au Elo en janvier 1990 et à avoir obtenu le classement le plus élevé jusqu'alors, avec 2 851 points (en juillet 1999 et janvier 2000), seul le champion du monde actuel du jeu d'échecs, Magnus Carlsen, lui reprit ce record en atteignant 2 882 points en mai 2014.

Depuis 2005, il a renoncé à reconquérir son titre de champion du monde perdu en 2000 et à s'imposer face aux nouvelles générations de joueurs, pour s'engager de toutes ses forces en politique dans l'opposition au président russe Vladimir Poutine et pour se consacrer à la rédaction de ses trois séries de livres sur les échecs.

Une progression fulgurante

Il apprend à jouer aux échecs avec son père juif Kim Moïssevitch Vaïnstein qui n'a pourtant jamais été un joueur intéressé, alors que sa mère était douée. En septembre 1970, celle-ci était à Moscou, où son père était hospitalisé. Ses oncles, Léonide Vaïnstein et Konstantin Grigorian, l'inscrivent au cercle d'échecs du Palais des pionniers de Bakou. À la fin de l'année, il atteint le grade de joueur de troisième catégorie. En 1972, il donne une partie simultanée contre des ouvriers du pétrole de Bakou.

UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

Sa détection par son futur entraîneur aux échecs

En juin 1972, il atteint la phase finale du championnat de blitz adulte de Bakou, marquant neuf points sur neuf dans le tour préliminaire. Pour ce résultat, il reçoit le grade de joueur de première catégorie à neuf ans. En janvier 1973, il termine troisième du championnat junior de Bakou. En mars 1973, il marque quatre points sur quatre lors d'une tournée de l'équipe junior d'Azerbaïdjan en Lettonie et en Estonie. En juillet 1973, il participe aux Jeux soviétiques de la jeunesse à Vilnius où il est remarqué par Alexandre Nikitine, désigné au début de l'année entraîneur de l'équipe nationale d'échecs par le Comité d'État aux sports. Le début d'une carrière époustouflante ! (source Wikipedia)

LE PODIUM HEBDO DE NOS LECTEURS

La Palme d'Or Chess & Strategy de cette semaine revient à Nicole Euzenat, premier lecteur à avoir répondu brillamment mercredi à 10h29 précises. La Palme d'Argent est décrochée par Jean Marie Barré à 10h31, soit à deux minutes de l'Or stratégique.

Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

Enfin, la Palme de Bronze revient à Jean-Philippe Turquet à 11h55, soit à une heure et 24 minutes de la Palme d'Argent. L'horodatage des réponses des candidats est réalisé par Maître Founiasse - célébrissime huissier de justice - avec une double vérification sur Thunderbird et Gandi Webmail !

Bravo à Nicole, Jean Marie et Jean-Philippe. Un grand MERCI à vous, chers lectrices et lecteurs, pour votre fidélité.

Retrouver toutes nos questions people du mercredi

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales