News sur les échecs | Jouer aux échecs en ligne: Jouez à la question du mercredi sur les échecs

mercredi 24 janvier 2018

Jouez à la question du mercredi sur les échecs

Quel est le nom de ce grand maître hongrois du jeu d'échecs, candidat au championnat du monde à trois reprises en 1950, 1953 et 1956 ?

Jouez à la question du mercredi sur les échecs

Né à Budapest en 1917, il fait irruption dans le monde des échecs en 1935, à l'âge inhabituellement jeune de 18 ans. Cette année-là, il remporte le championnat de Hongrie (il le remportera à huit reprises dans sa carrière), un tournoi international à Tata et est pressenti pour représenter son pays à l'Olympiade de Varsovie.

L'année suivante il participe à l'Olympiade officieuse de Munich où il réalise le score de 16,5 points sur 19 possibles, signant la meilleure performance du tournoi.

Les prodiges de cet âge ne sont pas habituels à l'époque, et c'est avec curiosité que les spectateurs suivent ce joueur d'attaque, un style radicalement opposé à celui, positionnel et sobre, de ses compatriotes. On pense qu'il a été l'élève de Géza Maróczy, qui fait alors figure de patriarche dans les échecs hongrois et avait déjà été l'entraîneur du champion du monde Max Euwe et de la championne du monde Vera Menchik.

Avant 1945, il obtient d'autres succès, comme une nette victoire au tournoi d'échecs d'Hastings en 1938-1939 (un tournoi auquel il participe régulièrement). Il débute aussi une carrière de banquier, spécialisé dans les échanges internationaux. Quand éclate la Seconde Guerre mondiale, il est assigné à une unité de travail forcé et capturé par les troupes soviétiques qui le détiennent comme prisonnier de guerre. Il joue à nouveau en tournoi une fois la guerre terminée.

PARTICIPEZ A NOTRE JEU HEBDOMADAIRE

Envoyez-nous votre proposition par mail avant ce samedi à 8 heures du matin pour gagner la Palme d'Or Chess & Strategy. Bonne chance à tous!


UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

Une vie sans échecs

Il fut le meilleur joueur hongrois pendant près de vingt ans (avant de laisser la place à Lajos Portisch dans les années 1960) et au sommet de sa carrière, il fut l'un des douze meilleurs joueurs du monde. Sa famille a fait le don de sa bibliothèque d'échecs et de ses documents à la Bibliothèque publique de Cleveland, dans la collections Échecs et dames, John J. White. Cette collection est la plus grande bibliothèque d'échecs du monde, avec 32 568 ouvrages et séries, y compris 6 359 volumes reliés de périodiques. (source Wikipedia)

Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

N'hésitez pas à recommander Chess & Strategy auprès de vos amis, qu'ils soient amateurs d'échecs, de musique, de cinéma ou encore de littérature.

Retrouvez toutes nos questions people du mercredi

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2018 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales