News sur les échecs | Jouer aux échecs en ligne: 01/02/18 - 01/03/18

mercredi 28 février 2018

Jouez à la question du mercredi sur les échecs

Qui est ce joueur d'échecs allemand, 11 fois champion de RDA, photographié ici au tournoi IBM d'Amsterdam en juillet 1970 ?

Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © http://www.gahetna.nl

Né en 1935 à Dresde, en Allemagne de l'Est, ce joueur d'échecs allemand fut onze fois champion national de la RDA entre 1954 et 1966.

Avant de devenir joueur d'échecs, il suivit une formation de comptable et, en 1951, il se fit connaître par son titre de champion junior de la République démocratique allemande. Dès lors, il fut demandé par la Fédération est-allemande et put se consacrer uniquement aux échecs. Puis il obtint le titre de maître international en 1956 et celui de grand maître international en 1959.

Il participa à quatre tournois interzonaux. Après deux tentatives infructueuses aux tournois zonaux de Marianske Lazne en 1954 (13e), Wageningue en 1957 (5e) et Berg en Dal en 1960 où il ne put participer, car les autorités néerlandaises lui avaient refusé l'entrée aux Pays-Bas, il réussit à accéder au tournoi interzonal de Stockholm en 1962. Il y termina à la 9e-10e place (+10 -7 =5).

Grâce à sa victoire au tournoi zonal de Raach, il se qualifia pour le tournoi interzonal de Palma de Majorque de 1970. Sa 5e-6e place (+10 -5 =8) lui permit de participer aux matchs des candidats du cycle 1969-1972. Il n'y prit part qu'une seule fois. Après sa qualification à Palma de Majorque, il fut opposé en quart de finale à Bent Larsen et perdit le match (+2 -4 =3).

Par la suite, il ne réussit plus à se qualifier pour les matchs de candidats : en 1973 à l'interzonal de Leningrad, il termina à la 13e-14e place (+2 -5 =10) et ne put aller plus loin. À Manille en 1976, il fut éliminé de la course au titre par sa 10e-13e place (+6 -5 =8). Ce fut sa dernière apparition dans cette compétition.

Notons qu'il fut sélectionné pour le célèbre match URSS vs Reste du monde de 1970 à Belgrade en Serbie. Au 7e échiquier, il fut opposé àau soviétique Mark Taimanov qui le domina (+1 -2 =1).

PARTICIPEZ A NOTRE QUIZ HEBDOMADAIRE SUR LES ECHECS

Envoyez-nous votre proposition par mail avant ce samedi à 8 heures du matin pour gagner la Palme d'Or Chess & Strategy. Bonne chance à tous!


UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

Ses victoires aux échecs contre Fischer (1960) et Botvinnik (1962)

Il est reconnu comme l'un des meilleurs spécialistes mondiaux de la défense française, à propos de laquelle il a publié plusieurs ouvrages. Dans ses meilleures parties d'échecs, citons sa victoire contre l'Américain Bobby Fischer à Buenos Aires en 1960, avec les Noirs sur une Défense Française. Durant l'Olympiade de 1962, il battit également le champion du monde en titre, le soviétique Mikhail Botvinnik, à Varna en Bulgarie en 1962. (source Wikipedia)

Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

N'hésitez pas à recommander Chess & Strategy auprès de vos amis, qu'ils soient amateurs d'échecs, de musique, de cinéma ou encore de littérature.

Retrouvez toutes nos questions people du mercredi

mardi 27 février 2018

Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs !

Découvrez CHESSTIPS, votre newsletter hebdomadaire gratuite sur les échecs avec un exercice et sa solution, à partager entre amis !

Les Blancs matent en 8 coups -> Recevoir la Newsletter hebdo

La partie commentée de cette semaine est extraite du livre Echec et mat de l'initiation à la maîtrise de Frank Lohéac-Ammoun qui nous a aimablement autorisé à publier un extrait de son bel ouvrage que nous vous recommandons.

Les Blancs jouent et matent en 8 coups

Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs ! - Photo © Chess & Strategy

Samuel Reshevsky (né Szmul Rzeszewski le 26 novembre 1911 à Ozorków, Pologne, mort le 4 avril 1992 à New York) est un joueur d'échecs et journaliste échiquéen américain, d'origine polonaise.

Grand maître, il était l'un des meilleurs joueurs américains des années 1930 aux années 1970. Il apprend à jouer aux échecs à l'âge de 4 ans et est reconnu comme un joueur prodige. À 8 ans, il bat régulièrement des joueurs aguerris et joue des parties simultanées.

Samuel Reshevsky 1-0 Arnold Denker, New York 1934

1.d4 Cf6 2.c4 e5 Le gambit de Budapest

3.dxe5 Cg4 4.e4 d6?! [4...Cxe5 le coup le plus joué]

5.Fe2!? Cxe5 6.f4 Cg4 7.Cf3 Cc6 8.0-0 Fd7?! [8...Fe7 9.Cc3 0-0 10.h3 Cf6 11.e5 Ce8± Reshevsky]

9.Cc3 Fe7 10.h3 Cf6 C'est le cinquième déplacement de ce cavalier en 10 coups, et il revient sur la même case où les Noirs l'avaient initialement développé ! Visiblement quelque chose ne va pas au royaume du Seigneur Ténébreux.

11.e5 dxe5 [Plus résistant était 11...Ch5 12.Rh2 g6] 12.fxe5 Cg8 Après avoir erré douloureusement par monts et vaux, effectuant 6 coups sur les 12 qu'a duré la partie, cette triste monture s'en retourne maintenant à l'écurie. Vous avez dit bizarre ?

13.Fe3 f6?! La maigre haridelle aurait dû, pour cette fois, repartir en clopinant parles chemins poudreux : meilleur était en effet [13...Fe6 14.Cd5 Dd7 15.Db3 0-0-0 16.Tad1 De8± Reshevsky; 13...Ch6 14.Fxh6 gxh6 15.Cd5 Cb4]

14.Fd3! fxe5? En gardant la position fermée la situation serait grave mais pas totalement désespérée.

15.Cg5 Cf6? Le carrousel reprend de plus belle. [15...Fxg5 16.Dh5++-] 16.Txf6! La pauvre carne est finalement abattue, malgré ses états de service, et finira bientôt exposée sur l'étal d'une boucherie chevaline. 16...Fxf6 [Diagramme]

Les Blancs jouent et matent en 8 coups !

La solution sur un échiquier dynamique

Solution 17.Dh5+! g6 18.Fxg6+ Rf8 [18...hxg6 19.Dxg6+ Re7 20.Fc5#] 19.Dh6+ Fg7 20.Fc5+ De7 21.Tf1+ Ff5 22.Txf5+ Rg8 23.Fxh7+ Txh7 24.Dxh7# 1-0

Notre conseil : Quand vous êtes mal développé et que vous subissez une forte attaque, évitez d’ouvrir la position. Gardez les lignes soigneusement fermées, ce qui limitera les possibilités tactiques des pièces adverses. En jouant ainsi, vous aurez plus de chances de franchir avec succès ce cap difficile.

Pour aller plus loin : Nous vous conseillons l’étude du livre Echec et mat de l'initiation à la maîtrise de Frank Lohéac-Ammoun.

dimanche 25 février 2018

Joe le taxi, les échecs c’est sa vie

Notre sélection de livres/logiciels - Débuter - Jouer en ligne

Nous avons le plaisir d'annoncer sur notre site Echecs & Stratégie l'Open international d'échecs de Guingamp qui se déroule du 24 février au 3 mars 2018 avec la participation de titrés comme le grand-maître Ukrainien Yuri Solodovnichenko (2528 Elo Fide) et plusieurs maîtres internationaux.

Bernard Cloarec, debout au fond, avec Daniel Cozic, son collègue assis, préparent l'Open international d'échecs de Guingamp - Photo © Ouest-France

C'est grâce au travail de nombreux bénévoles que le jeu d'échecs trouve une place en France. Ci-contre, à Guingamp en Bretagne, Bernard Cloarec, debout au fond, avec Daniel Cozic, son collègue assis, préparant l'Open international d'échecs de Guingamp - Photo © Ouest-France

L'occasion pour nous de rendre hommage à un bénévole totalement investi dans le jeu d'échecs : Bernard Cloarec, chauffeur de taxi dans le civil, mais aussi et surtout arbitre international d'échecs depuis 25 ans et membre depuis 20 ans de l'Échiquier guingampais.

Bernard Cloarec fréquente les plus grands joueurs d'échecs

L'Open international de Guingamp a débuté samedi, à la Grande Ourse, pour se terminer le 3 mars. Un open de ce niveau exige la présence d'un arbitre international ce qui permet la prise en compte de l'événement par la fédération internationale. L'Échiquier Guingampais peut s'enorgueillir d'en avoir un parmi ses adhérents : Bernard Cloarec.

Il arbitre depuis 25 ans et est au club guingampais depuis 20 ans. Il est évidemment bénévole pour l'organisation de l'open. Beaucoup d'heures de présence sont nécessaires sur place et il envisage de dormir sûrement près de la Grande Ourse, dans son camping-car.

De longues journées. Si une partie d'échecs peut durer jusqu'à six heures, pour lui la journée ne s'arrête pas à la même heure, il aura encore deux heures environ de travail, avec ses amis bénévoles. Malgré ce lourd investissement, il avoue : « J'ai la chance de côtoyer les meilleurs joueurs du monde qui en général parlent français. Sinon nous échangeons en anglais ».

L'homme, plein d'anecdotes, raconte « en Russie, les écoliers apprennent à jouer aux échecs et en Corse, les enfants jouent aussi à l'école ». Il explique aussi que pour arbitrer à l'international, il faut passer un examen, c'est un investissement important. Bernard Cloarec est confiant devant l'évolution de l'apprentissage dans les écoles comme à l'UNSS par qui des compétitions sont organisées.

Une histoire de famille

Son épouse témoigne de sa passion et il ajoute : « Je joue aux échecs depuis la 4e. Mes enfants jouent également et ma fille joue à un bon niveau en national. » C'est donc une histoire de famille et de rencontres conviviales avec les joueurs venus de très loin et que le club a plaisir de retrouver.

Bernard Cloarec est en retraite et, désormais, il pense aller à des rencontres à l'étranger, chose impossible tant qu'il travaillait comme chauffeur de taxi. Jusque-là, il se rendait à toutes les rencontres dans le territoire si des joueurs étrangers étaient présents. La passion n'est donc pas prête de le quitter.

Pour suivre ce tournoi:

Pour en savoir plus : L'article de Ouest-France

samedi 24 février 2018

Quiz hebdo sur les échecs: le podium de nos lecteurs

Qui est ce joueur d'échecs soviétique de classe mondiale, photographié au tournoi IBM d'Amsterdam en juin 1972 ?

Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © http://www.gahetna.nl

Né en 1934 à Moguilev en Biélorussie et mort en 1995 à Paris, ce grand maître international d'échecs est considéré comme l'un des plus forts joueurs du monde dans les années 1960 et 1970.

Sa famille déménagea pour Kouïbychev, aujourd'hui Samara, où il passa toute sa jeunesse et sa scolarité. Ses études débouchèrent sur un diplôme d'ingénieur en génie climatique industriel. Pourtant, ce furent les échecs qui emportèrent son choix de carrière. En 1989, il s'installa en France et devint entraîneur. Il s'occupa entre autres de Joël Lautier.

Il participa, de 1956 à 1983, à 20 finales du championnat d'échecs d'URSS, obtint à chaque fois un résultat positif et finit trois fois à la première place (premier ex æquo en 1967, 1968-1969 et 1969). De 1970 à 1990, il a participé à 8 tournois interzonaux et à 3 cycles des candidats (en 1974, 1977 et 1980). Il a disputé cinq matchs des candidats dont deux victoires contre Henrique Mecking (en 1977) et Mikhaïl Tal (en 1979).

Il est aussi connu pour ses nombreuses contributions à la théorie des ouvertures. Son travail dans la défense sicilienne reste important. Il a ainsi été le promoteur d'une sous-variante très tranchante de la variante Najdorf qui porte son nom, restant cependant controversée. Dans Les Secrets d'un grand maître, un livre unique en son genre, il raconte la naissance de « sa » variante et révèle les arcanes de ses préparations.

En 1974, 1977 et 1980, il disputa des matchs des candidats et gagna contre Mecking (en 1977) et Tal (en 1990) mais perdit contre Karpov (en 1974) et Kortchnoï (défaites en 1977 et 1980). Au début de l'année 1977, il mit au point une brillante nouveauté théorique après plus de 15 jours d'analyse, étudiant la variante jusqu'à 25 coups de profondeur, voire plus. La nouveauté fut finalement jouée 4 ans plus tard, contre Eugenio Torre, au tournoi de Moscou et entraîna la disparition d'une des lignes principales du complexe système Botvinnik dans la défense semi-slave.

UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

La fin tragique du champion d'échecs

Il mourut à Paris d'une tumeur au cerveau. Il est enterré au Cimetière du Montparnasse, non loin de la tombe d'Alexandre Alekhine.(source Wikipedia)

LE PODIUM HEBDO DE NOS LECTEURS

La Palme d'Or Chess & Strategy de cette semaine revient à Nicole Euzenat, première lectrice à avoir répondu brillamment mercredi à 7h04 précises. La Palme d'Argent est décrochée par Philippe Hercberg à 7h08, soit à 4 minutes de l'Or stratégique.

Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

Enfin, la Palme de Bronze revient à Yves Menguy à 9h09, à deux heures et 1 minute de la Palme d'Argent. L'horodatage des réponses des candidats est réalisé par Maître Founiasse - célébrissime huissier de justice - avec une double vérification sur Thunderbird et Gandi Webmail !

Bravo à Nicole, Philippe et Yves. Un grand MERCI à vous, chers lectrices et lecteurs, pour votre fidélité.

Retrouver toutes nos questions people du mercredi

jeudi 22 février 2018

Jouez à la question du mercredi sur les échecs

Qui est ce joueur d'échecs soviétique de classe mondiale, photographié au tournoi IBM d'Amsterdam en juin 1972 ?

Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © http://www.gahetna.nl

Né en 1934 à Moguilev en Biélorussie et mort en 1995 à Paris, ce grand maître international d'échecs est considéré comme l'un des plus forts joueurs du monde dans les années 1960 et 1970.

Sa famille déménagea pour Kouïbychev, aujourd'hui Samara, où il passa toute sa jeunesse et sa scolarité. Ses études débouchèrent sur un diplôme d'ingénieur en génie climatique industriel. Pourtant, ce furent les échecs qui emportèrent son choix de carrière. En 1989, il s'installa en France et devint entraîneur. Il s'occupa entre autres de Joël Lautier.

Il participa, de 1956 à 1983, à 20 finales du championnat d'échecs d'URSS, obtint à chaque fois un résultat positif et finit trois fois à la première place (premier ex æquo en 1967, 1968-1969 et 1969). De 1970 à 1990, il a participé à 8 tournois interzonaux et à 3 cycles des candidats (en 1974, 1977 et 1980). Il a disputé cinq matchs des candidats dont deux victoires contre Henrique Mecking (en 1977) et Mikhaïl Tal (en 1979).

Il est aussi connu pour ses nombreuses contributions à la théorie des ouvertures. Son travail dans la défense sicilienne reste important. Il a ainsi été le promoteur d'une sous-variante très tranchante de la variante Najdorf qui porte son nom, restant cependant controversée. Dans Les Secrets d'un grand maître, un livre unique en son genre, il raconte la naissance de « sa » variante et révèle les arcanes de ses préparations.

En 1974, 1977 et 1980, il disputa des matchs des candidats et gagna contre Mecking (en 1977) et Tal (en 1990) mais perdit contre Karpov (en 1974) et Kortchnoï (défaites en 1977 et 1980). Au début de l'année 1977, il mit au point une brillante nouveauté théorique après plus de 15 jours d'analyse, étudiant la variante jusqu'à 25 coups de profondeur, voire plus. La nouveauté fut finalement jouée 4 ans plus tard, contre Eugenio Torre, au tournoi de Moscou et entraîna la disparition d'une des lignes principales du complexe système Botvinnik dans la défense semi-slave.

PARTICIPEZ A NOTRE QUIZ HEBDOMADAIRE SUR LES ECHECS

Envoyez-nous votre proposition par mail avant ce samedi à 8 heures du matin pour gagner la Palme d'Or Chess & Strategy. Bonne chance à tous!


UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

La fin tragique du champion d'échecs

Il mourut à Paris d'une tumeur au cerveau. Il est enterré au Cimetière du Montparnasse, non loin de la tombe d'Alexandre Alekhine. (source Wikipedia)

Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

N'hésitez pas à recommander Chess & Strategy auprès de vos amis, qu'ils soient amateurs d'échecs, de musique, de cinéma ou encore de littérature.

Retrouvez toutes nos questions people du mercredi

mardi 20 février 2018

Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs !

Découvrez CHESSTIPS, votre newsletter hebdomadaire gratuite sur les échecs avec un exercice et sa solution, à partager entre amis !

Les Blancs matent en deux coups -> Recevoir la Newsletter hebdo

La partie commentée de cette semaine est extraite du livre Echec et mat de l'initiation à la maîtrise de Frank Lohéac-Ammoun qui nous a aimablement autorisé à publier un extrait de son bel ouvrage que nous vous recommandons.

Les Blancs jouent et matent en deux coups

Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs ! - Photo © Chess & Strategy

En 1930, le maître allemand Emil Joseph Diemer reprit à son compte un début imaginé en 1882 par Armand E. Blackmar et y associa son nom, cette ligne s’appelant depuis le gambit Blackmar-Diemer.

Né en 1908 et mort en 1990, Diemer a joui d’une belle longévité échiquéenne : premier en 1956 au tournoi de maîtres de Beverwijk, il a 76 ans lorsqu’il termine 4ème, avec 7 points sur 11, à la Baden Cup de Viernheim en 1984.

Ce joueur, que le risque inspirait, adoptait un style combinatoire à outrance, ce qui faisait dresser les cheveux sur la tête. Son jeu, souvent incorrect durant la phase d‘ouverture de la partie, les sacrifices hautement spéculatifs y foisonnant, devenait généralement plus précis, parfois brillant et artistique, une fois qu’il avait pris l’avantage.

Emil Joseph Diemer vs Schlutter, Unterweissbach 1957

1.d4 d5 2.e4 Le coup constitutif du Gambit Blackmar-Diemer 2...dxe4 3.Cc3 Cf6 4.f3 exf3 5.Cxf3 Cbd7 6.Fd3 b6 7.Ff4

7…Ch5? Une horreur. Ce type d'idée, qui pourrait à la rigueur passer dans une position fermée, ne convient pas au caractère ouvert de la position. Les Noirs excentrent un de leurs cavaliers qui a déjà joué, et perdent un temps qu'ils auraient dû consacrer à leur développement.

8.Fe5? [Mauvais. Un prêté pour un rendu. Il fallait profiter de l'imprécision adverse par 8.Ce5! Cxf4 (8...Cxe5 9.Fxe5 Cf6 10.Cb5 Fg4 11.Cxc7+ Dxc7 12.Fb5+ Cd7 13.Dxg4 avec une position écrasante pour les Blancs) 9.Cc6 Cxg2+ 10.Rf2 Fb7 11.Cxd8 Txd8 12.Dg4+-]

8...Fb7 9.0-0 Un coup un peu paresseux. Les Blancs sont nettement mieux après la très intéressante attaque des deux cavaliers. [9.Cg5 Chf6 10.Cb5 Tc8 11.De2 e6 (11...h6 12.Fxc7 Txc7 13.Cd6#) 12.0-0 avec une forte pression]

9...e6 10.De2 Fd6?! [Les Noirs pouvaient jouer 10...a6]

11.Ce4? [Les Blancs pouvaient gagner un pion par 11.Fxd6 cxd6 12.Cd2 Chf6 13.Cb5 Db8 14.Cc4 0-0 15.Cbxd6] 11...Fe7? 12.Cfg5 12…Chf6?? Après avoir été longtemps sous pression, les Noirs gaffèrent.

13.Cxf7! Rxf7 14.Cg5+ Rg8 [La retraite 14...Re8 n'était pas meilleure 15.Cxe6 Dc8 16.Tae1 avec un avantage écrasant pour les Blancs]

15.Fxc7 De8 16.Dxe6+ Rf8 17.Fc4 h6 [Diagramme]

Les Blancs jouent et matent en deux coups !

La solution sur un échiquier dynamique

Solution 18.Dg8+ Txg8 19.Ch7# 1-0 Tout aussi efficace mais évidemment moins spectaculaire, serait 18.Ch7+ Txh7 19.Dg8#

Notre conseil : On ne le dira jamais assez : durant l’ouverture, ne jouez jamais deux fois la même pièce. Surtout quand cela conduit à placer un Cavalier à la bande, sans protection. Une réflexion qui prend plus de force encore dans les positions ouvertes… surtout quand l’adversaire a offert un gambit pour ouvrir le jeu et accélérer le développement de ses pièces.

Pour aller plus loin : Nous vous conseillons l’étude du livre Echec et mat de l'initiation à la maîtrise de Frank Lohéac-Ammoun.

samedi 17 février 2018

Quiz hebdo sur les échecs: le podium de nos lecteurs

Qui est ce joueur d'échecs soviétique de classe mondiale, triple-champion d'URSS en 1963, 1965 et 1966-1967, mort à 38 ans ?

Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © http://www.gahetna.nl

Sur cette photo, il affronte David Bronstein dans la seconde ronde du tournoi interzonal d'Amsterdam en 1964. Il fut un des dix meilleurs joueurs d'échecs mondiaux de 1964 à 1973.

Né à Kamenets-Podolski en Ukraine en 1934 dans une famille modeste, il connut une enfance difficile. Son père, qui était d'une santé fragile, mourut du typhus à 36 ans au début de la guerre, en 1942, et sa famille fut évacuée vers l'Ouzbékistan devant l'avancée des troupes allemandes en Ukraine.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le reste de sa famille revint en Ukraine et s'installa à Lviv. Il était un élève intelligent mais qui ne pouvait s'astreindre à l'étude des livres. Sa sœur aînée fit des études médicales et exerça comme docteur à Moscou. Il découvrit les échecs à dix ans.

En 1948, à treize ans il fut admis au club d'échecs palais des pionniers de Lviv où il reçut les leçons de Alekseï Sokolski et ses qualités de joueur d'échecs progressèrent rapidement. Ses premières compétitions furent le championnat d'Ukraine junior de 1950 et 1951 (il finit quatrième), le championnat de Lviv adultes 1950, où il marqua la moitié des points, le championnat d'Ukraine par équipe de 1950 et le championnat d'URSS junior par équipe en 1951 et le journal soviétique nota son talent et sa rapidité : 60 coups en une heure ou une partie terminée en 20 minutes.

Ses premières victoires furent au championnat de Sibérie en 1954 et au championnat des forces armées qu'il remporta en 1956. Son éclosion dans le monde des échecs de haut niveau se produisit relativement tard. Il remporta le titre de champion d'Ukraine en 1960 et le conquit à nouveau en 1962 et 1969. En 1961, après sa victoire au tournoi de Bucarest, il obtint la 3e-4e place au XXVIIIe championnat d'URSS de janvier-février 1961 qui le qualifia pour le tournoi interzonal de Stockholm de 1962. Ce fut à ce moment que sa carrière décolla.

UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

La fin tragique du champion d'échecs

Il décéda brutalement d'une crise cardiaque à l'âge de 38 ans, alors qu'il s'apprêtait à partir pour Bath avec l'équipe soviétique qui allait disputer le championnat d'Europe par équipes. (source Wikipedia)

LE PODIUM HEBDO DE NOS LECTEURS

La Palme d'Or Chess & Strategy de cette semaine revient à Nicole Euzenat, première lectrice à avoir répondu brillamment mercredi à 15h30 précises. La Palme d'Argent est décrochée par Martin Ziegler à 15h57, soit à 27 minutes de l'Or stratégique.

Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

Enfin, la Palme de Bronze revient à Hannah Stein à 15h59, à 2 minutes de la Palme d'Argent. L'horodatage des réponses des candidats est réalisé par Maître Founiasse - célébrissime huissier de justice - avec une double vérification sur Thunderbird et Gandi Webmail !

Bravo à Nicole, Martin et Hannah. Un grand MERCI à vous, chers lectrices et lecteurs, pour votre fidélité.

Retrouver toutes nos questions people du mercredi

jeudi 15 février 2018

Jouez à la question du mercredi sur les échecs

Qui est ce joueur d'échecs soviétique de classe mondiale, triple-champion d'URSS en 1963, 1965 et 1966-1967, mort à 38 ans ?

Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © http://www.gahetna.nl

Sur cette photo, il affronte David Bronstein dans la seconde ronde du tournoi interzonal d'Amsterdam en 1964. Il fut un des dix meilleurs joueurs d'échecs mondiaux de 1964 à 1973.

Né à Kamenets-Podolski en Ukraine en 1934 dans une famille modeste, il connut une enfance difficile. Son père, qui était d'une santé fragile, mourut du typhus à 36 ans au début de la guerre, en 1942, et sa famille fut évacuée vers l'Ouzbékistan devant l'avancée des troupes allemandes en Ukraine.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le reste de sa famille revint en Ukraine et s'installa à Lviv. Il était un élève intelligent mais qui ne pouvait s'astreindre à l'étude des livres. Sa sœur aînée fit des études médicales et exerça comme docteur à Moscou. Il découvrit les échecs à dix ans.

En 1948, à treize ans il fut admis au club d'échecs palais des pionniers de Lviv où il reçut les leçons de Alekseï Sokolski et ses qualités de joueur d'échecs progressèrent rapidement. Ses premières compétitions furent le championnat d'Ukraine junior de 1950 et 1951 (il finit quatrième), le championnat de Lviv adultes 1950, où il marqua la moitié des points, le championnat d'Ukraine par équipe de 1950 et le championnat d'URSS junior par équipe en 1951 et le journal soviétique nota son talent et sa rapidité : 60 coups en une heure ou une partie terminée en 20 minutes.

Ses premières victoires furent au championnat de Sibérie en 1954 et au championnat des forces armées qu'il remporta en 1956. Son éclosion dans le monde des échecs de haut niveau se produisit relativement tard. Il remporta le titre de champion d'Ukraine en 1960 et le conquit à nouveau en 1962 et 1969. En 1961, après sa victoire au tournoi de Bucarest, il obtint la 3e-4e place au XXVIIIe championnat d'URSS de janvier-février 1961 qui le qualifia pour le tournoi interzonal de Stockholm de 1962. Ce fut à ce moment que sa carrière décolla.

PARTICIPEZ A NOTRE QUIZ HEBDOMADAIRE SUR LES ECHECS

Envoyez-nous votre proposition par mail avant ce samedi à 8 heures du matin pour gagner la Palme d'Or Chess & Strategy. Bonne chance à tous!


UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

La fin tragique du champion d'échecs

Il décéda brutalement d'une crise cardiaque à l'âge de 38 ans, alors qu'il s'apprêtait à partir pour Bath avec l'équipe soviétique qui allait disputer le championnat d'Europe par équipes. (source Wikipedia)

Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

N'hésitez pas à recommander Chess & Strategy auprès de vos amis, qu'ils soient amateurs d'échecs, de musique, de cinéma ou encore de littérature.

Retrouvez toutes nos questions people du mercredi

dimanche 11 février 2018

Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs !

Découvrez CHESSTIPS, votre newsletter hebdomadaire gratuite sur les échecs avec un exercice et sa solution, à partager entre amis !

Les Blancs gagnent en un coup -> Recevoir la Newsletter hebdo

La partie commentée de cette semaine est extraite du livre Echec et mat de l'initiation à la maîtrise de Frank Lohéac-Ammoun qui nous a aimablement autorisé à publier un extrait de son bel ouvrage que nous vous recommandons.

Les Blancs jouent et gagnent en quelques coups

Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs ! - Photo © Chess & Strategy

Inutile de présenter Robert James (dit Bobby) Fischer. Né en 1943 à Chicago, il fut grand maître à 15 ans et devint le 11ème champion du monde en 1972, en battant Boris Spassky à Reykjavik, mettant ainsi fin à une très longue hégémonie soviétique. Il se retira ensuite des échecs avant de disputer une revanche contre Spassky qu’il remporta en 1992. Mesquinement tracassé par les USA qui le menaçaient de prison, au prétexte ridicule que ce dernier match s’était déroulé en Yougoslavie, pays frappé par un embargo international, il se réfugia au Japon puis en Islande, pays dont il prit la nationalité et où il décéda début 2008.

Son adversaire, Samuel Reshevsky, un américain né en Pologne en 1911, était déjà redoutable à huit ans ! Grand-maître, mais comptable de profession, il fut l’un des meilleurs joueurs mondiaux entre 1930 et 1970.

Robert James Fischer vs Samuel Herman Reshevsky, New York 1958

1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 g6 5.Cc3 [Les Blancs peuvent également choisir de rentrer dans le schéma Maroczy 5.c4 Cf6 6.Cc3]

5...Fg7 6.Fe3 Cf6 7.Fc4 0-0 8.Fb3 [Sur 8.f3 Db6! avec un bon jeu] 8...Ca5?! N'importe quel autre coup, ou presque, était préférable. Les Noirs avaient le choix entre :

  • 8...Cg4 9.Dxg4 Cxd4;
  • 8...Da5;
  • 8...d6 entrant dans une sicilienne variante du dragon;
  • 8...a5 9.f3 d5 10.Fxd5 Cxd5 11.exd5 Cb4 12.Cde2 Ff5 avec un jeu incertain
  • Selon le Britannique Wade, un magazine soviétique venait de publier une variante jouée ici par Fischer. Bobby la connaissait car il avait séjourné en Russie à l'invitation d'une chaîne de télévision américaine, mais Reshevsky en ignorait visiblement l'existence. 9.e5! Ce8?? La faute décisive.

    14.Ff1 b4 15.a5 Dc7 16.Ca4 Cbd7 [16...Dxa5 17.Fe3 Dc7 18.Cb6 Ta7 19.e5 dxe5 20.d6 Dc6 21.Fxc4 Avec un gros avantage blanc]

    Si l'on en croit le joueur, auteur et journaliste Pablo Moran, qui relate la scène, un sourire s'afficha sur le visage du jeune Fischer (Il avait 15 ans à l'époque) quand il vit ce coup, dont il joua rapidement la réfutation. Nettement meilleur pour les Noirs était 9...Cxb3 10.exf6 Cxa1 11.fxg7 Te8 avec des compensations, même si les Blancs conservaient l'avantage. Comment ces derniers tirèrent-ils parti de l'imprécision adverse ?

    Les Blancs gagnent en quelques coups ! [Diagramme]

    La solution sur un échiquier dynamique

    La solution : 10.Fxf7+! Rxf7 Toujours selon Moran, le visage de Reshevsky changea de couleur, et le grand maître réfléchit longtemps avant de répliquer. Les Noirs auraient pu abandonner dans cette position perdante. Ils poursuivirent néanmoins le combat par pur orgueil.

    [10...Txf7 ne changeait rien à l'affaire 11.Ce6 dxe6 12.Dxd8 Cc6 13.Dd2 avec un fort avantage blanc]

    11.Ce6 dxe6 12.Dxd8 Cc6 13.Dd2 Fxe5 14.0-0 Cd6 15.Ff4 Cc4 16.De2 Fxf4 17.Dxc4 Rg7 18.Ce4 Fc7 19.Cc5 Tf6 20.c3 e5 21.Tad1 Cd8 22.Cd7 Tc6 23.Dh4 Te6 24.Cc5 Tf6 25.Ce4 Tf4 26.Dxe7+ Tf7 27.Da3 Cc6 28.Cd6 Fxd6 29.Txd6 Ff5 30.b4 Tff8 31.b5 Cd8 32.Td5 Cf7 33.Tc5 a6 34.b6 Fe4 35.Te1 Fc6 36.Txc6 bxc6 37.b7 Tab8 38.Dxa6 Cd8 39.Tb1 Tf7 40.h3 Tfxb7 41.Txb7+ Txb7 42.Da8 1-0

    Nos conseils : quand il a joué son cavalier en a5, tombant dans le piège d’ouverture, Reshevsky a probablement considéré que le petit roque était la seule possibilité ouverte aux Blancs. Cet exemple, pris au plus haut niveau, montre clairement qu’il ne faut jamais relâcher son attention – même dans l’ouverture quand les coups semblent évidents – et ne tenir aucune réplique adverse pour acquise.

    Pour aller plus loin : Nous vous conseillons l’étude du livre Echec et mat de l'initiation à la maîtrise de Frank Lohéac-Ammoun.

    Pourquoi les échecs sont un sport bon pour la santé

    Notre sélection de livres/logiciels - Débuter - Jouer en ligne

    Le saviez-vous, les échecs sont considérés comme un sport, au même titre que le cyclisme, le tennis, le football, le basket ou la natation.

    Reconnue depuis 1999 par le Comité International Olympique comme un "mind sports" (sport de l’esprit), même si elle ne figure pas au planning des compétitions olympiques, la discipline du jeu d'échecs est même dotée de fédérations nationales et d'une Fédération internationale (la F.I.D.E.). Le Docteur Michel Cymès donne 10 bonnes raisons de pratiquer les échecs.

    Le sport physique complète bien le sport mental. Faire du vélo, jouer au tennis, nager ou encore courir (en fonction de ses préférences) en complément des échecs est plutôt sain et permet un bon équilibre. D'ailleurs, la plupart des grands champions d'échecs pratiquent un sport physique à côté, histoire de se maintenir en forme. Le tout étant affaire de juste dosage !

    La pratique sportive du meilleur joueur d'échecs français.

    Comme n'importe quel athlète de haut niveau, Maxime Vachier-Lagrave met son corps à l'épreuve même s'il pratique un sport qu'on dit cérébral. "Une partie c'est vraiment une question de concentration, on ne peut pas se relâcher un moment", confie le joueur d'échecs. Il n'est pas encore connu du grand public, mais dans le petit monde des échecs, Maxime est un maître et particulièrement dans son club à Clichy (Hauts-de-Seine). Cette vidéo a été présentée au journal télévisé de 20h de France 2 le 27 janvier 2017.

    Côté longévité, les joueurs d’échecs ne sont pas des athlètes comme les autres. On peut jouer autant qu'on veut. Comme dans les autres sports, cela dépend beaucoup du capital énergie.

    Par quel bout commencer ? Si vous souhaitez encourager votre enfant de 5 ans ou plus à apprendre à jouer aux échecs (et l'éloigner un peu des écrans !), je vous recommande plusieurs livres papier très bien conçus

    Les 4 livres du grand-maître Murray Chandler :

  • Exercices d'échecs pour les enfants
  • Comment battre Papa aux échecs
  • La tactique aux échecs pour les enfants
  • Les échecs, un jeu d'enfant !
  • Pour aller plus loin :

  • Tous les livres d'échecs que nous conseillons
  • Notre école du jeu d'échecs
  • samedi 10 février 2018

    Quiz hebdo sur les échecs: le podium de nos lecteurs

    Qui est ce champion d'origine estonienne qui fut l'un des plus grands joueurs d'échecs de la fin des années 1930 aux années 1960 ?

    Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © http://www.gahetna.nl

    Sur cette photo, il affronte Coen Zuidema lors de la première ronde du tournoi Hoogovens à Beverwijk au Pays-Bas le 8 janvier 1964.

    Né à Narva, au nord-est de l'Estonie en 1916, en plus de sa langue maternelle, il apprit le russe à l'école. Plus tard, à l'Université de Tartu, il compléta son apprentissage de la langue russe, ainsi que de l'allemand, en suivant des études de mathématiques. Il apprit à jouer aux échecs à l'âge de 5 ans.

    Il fit des études de mathématiques à l'Université de Tartu et sortit diplômé de l'université en 1939, à 23 ans, tout en participant à des tournois d'échecs, à partir de 1929. Après ses études, il consacra sa vie aux échecs. Il devint grand maître lors de la création du titre en 1950. Il était aussi un excellent joueur de tennis. Dans sa jeunesse, il fut vice-champion d'Estonie. Il décéda en 1975 d'un infarctus du myocarde à l'aéroport d'Helsinki, alors qu'il revenait en vainqueur du tournoi de Vancouver et était en transit pour retourner en URSS.

    Ce joueur d'échecs fit ses premiers pas en 1929, à l'âge de 13 ans, au championnat de la ville de Pärnu où il occupa la deuxième place. Il remporta le championnat d'Estonie junior en 1930, 1932 et 1933, puis, en 1933 et 1934, il participa aux demi-finales du championnat d'Estonie. À partir de 1935, après avoir remporté le championnat d'Estonie, ex aequo avec Friedmemann, il rencontra en match d'autres joueurs estoniens plus expérimentés que lui. Ainsi il domina Friedemann (+2 -1) en match de départage et Feliks Kibbermann (+3 -1).

    UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

    Son premier triomphe au tournoi d'échecs AVRO (1938)

    En 1938, après les tournois de Hastings où il termina 2e-3e derrière Reshevsky et Noordwijk où il occupa la 2e place derrière Eliskases, il remporta, à 22 ans, un triomphe au tournoi AVRO disputé dans différentes villes des Pays-Bas en finissant 1er ex æquo avec Reuben Fine et en devançant Botvinnik et trois champions du monde Jose Raul Capablanca, Euwe et Alekhine. Le tournoi d'échecs AVRO s'est tenu aux Pays-Bas en novembre 1938. Il était parrainé par la société de radiodiffusion néerlandaise Algemene Vereniging Radio Omroep et fut considéré comme l'un des plus forts tournois de l'histoire. (source Wikipedia)

    LE PODIUM HEBDO DE NOS LECTEURS

    La Palme d'Or Chess & Strategy de cette semaine revient à Jean Audoubert, premier lecteur à avoir répondu brillamment mercredi à 6h50 précises. La Palme d'Argent est décrochée par Philippe Hercberg à 7h00, soit à 10 minutes de l'Or stratégique.

    Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

    Enfin, la Palme de Bronze revient à Nicole Euzenat à 7h00, à 10 secondes de la Palme d'Argent. L'horodatage des réponses des candidats est réalisé par Maître Founiasse - célébrissime huissier de justice - avec une double vérification sur Thunderbird et Gandi Webmail !

    Bravo à Jean, Philippe et Nicole. Un grand MERCI à vous, chers lectrices et lecteurs, pour votre fidélité.

    Retrouver toutes nos questions people du mercredi

    vendredi 9 février 2018

    1000 exercices et puzzles d'échecs de Régis Warisse

    Un ebook sur la tactique aux échecs pour seulement 7 Euro

    1000 exercices et puzzles d'échecs de Regis Warisse

    Un livre numérique au format PDF et Kindle (liseuse d'Amazon)

    Notre comité de lecture Echecs & Stratégie a sélectionné pour vous le premier livre électronique de Régis Warisse 1000 exercices et puzzles d'échecs




    Pardon - Johnny Hallyday

    Cet ouvrage s'adresse à tous les amateurs du noble jeu : aux joueurs débutants, aux faux débutants, aux joueurs occasionnels et aux joueurs de club d'échecs.Ses exercices de difficulté croissante vous permettront de bien doser votre parcours d'apprentissage. Il vous permettra de progresser dans le calcul des variantes combinatoires aux échecs.

    L'auteur du site Creachess, Régis Warisse nous propose dans son tout premier livre 1000 problèmes tactiques sous forme de diagrammes et puzzles à résoudre, avec les corrigés. Tous les joueurs d'échecs sont d'accord pour dire que les échecs sont à 99% tactiques. S'exercer à résoudre des problèmes tactiques est certainement la meilleure manière de progresser rapidement. C'est le but de ce livre.

    De quoi est composé le livre ?

  • Les règles pour jouer aux échecs
  • 200 mat en 1 coup + solutions
  • 600 mat en 2 coups + solutions
  • 100 mat en 3 coups + solutions
  • 100 mat en 4 coups + solutions
  • En complément du livre numérique de Régis, nous vous proposons un excellent logiciel d'échecs pour parfaire votre mode d'entraînement

    Tatiana Dornbusch, grand maître d'échecs - Photo © Chess & Strategy

    Les logiciels d'échecs sont abordables et utiles comme sparring-partner ou analyste, et pour la plupart vendus par ChessBase : Fritz 16 (le plus célèbre), Komodo, Rybka, Shredder, Junior ou Hiarcs.

    Nous utilisons aussi les logiciels dédiés à l'entrainement à la tactique comme CT-Art pour progresser en toute autonomie.

    Notre recommandation pour tous les joueurs, le logiciel Fritz 16 qui dispose d'un niveau réglable du débutant au grand-maître d'échecs.

    Fritz 16 version Française, est notre logiciel préféré pour jouer aux échecs. Il convient à tous, du pousseur de bois au grand-maître international. Nous le recommandons en particulier si vous êtes un joueur débutant, car Fritz intègre des fonctions d'auto-apprentissage vraiment très bien conçues. Vous pouvez l'essayer en ligne avant de l'acheter.

    Achetez le logiciel Fritz 16 - Trouvez un prof d'échecs

    mercredi 7 février 2018

    Jouez à la question du mercredi sur les échecs

    Qui est ce champion d'origine estonienne qui fut l'un des plus grands joueurs d'échecs de la fin des années 1930 aux années 1960 ?

    Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © http://www.gahetna.nl

    Sur cette photo, il affronte Coen Zuidema lors de la première ronde du tournoi Hoogovens à Beverwijk au Pays-Bas le 8 janvier 1964.

    Né à Narva, au nord-est de l'Estonie en 1916, en plus de sa langue maternelle, il apprit le russe à l'école. Plus tard, à l'Université de Tartu, il compléta son apprentissage de la langue russe, ainsi que de l'allemand, en suivant des études de mathématiques. Il apprit à jouer aux échecs à l'âge de 5 ans.

    Il fit des études de mathématiques à l'Université de Tartu et sortit diplômé de l'université en 1939, à 23 ans, tout en participant à des tournois d'échecs, à partir de 1929. Après ses études, il consacra sa vie aux échecs. Il devint grand maître lors de la création du titre en 1950. Il était aussi un excellent joueur de tennis. Dans sa jeunesse, il fut vice-champion d'Estonie. Il décéda en 1975 d'un infarctus du myocarde à l'aéroport d'Helsinki, alors qu'il revenait en vainqueur du tournoi de Vancouver et était en transit pour retourner en URSS.

    Ce joueur d'échecs fit ses premiers pas en 1929, à l'âge de 13 ans, au championnat de la ville de Pärnu où il occupa la deuxième place. Il remporta le championnat d'Estonie junior en 1930, 1932 et 1933, puis, en 1933 et 1934, il participa aux demi-finales du championnat d'Estonie. À partir de 1935, après avoir remporté le championnat d'Estonie, ex aequo avec Friedmemann, il rencontra en match d'autres joueurs estoniens plus expérimentés que lui. Ainsi il domina Friedemann (+2 -1) en match de départage et Feliks Kibbermann (+3 -1).

    PARTICIPEZ A NOTRE QUIZ HEBDOMADAIRE SUR LES ECHECS

    Envoyez-nous votre proposition par mail avant ce samedi à 8 heures du matin pour gagner la Palme d'Or Chess & Strategy. Bonne chance à tous!


    UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

    Son premier triomphe au tournoi d'échecs AVRO (1938)

    En 1938, après les tournois de Hastings où il termina 2e-3e derrière Reshevsky et Noordwijk où il occupa la 2e place derrière Eliskases, il remporta, à 22 ans, un triomphe au tournoi AVRO disputé dans différentes villes des Pays-Bas en finissant 1er ex æquo avec Reuben Fine et en devançant Botvinnik et trois champions du monde Jose Raul Capablanca, Euwe et Alekhine. Le tournoi d'échecs AVRO s'est tenu aux Pays-Bas en novembre 1938. Il était parrainé par la société de radiodiffusion néerlandaise Algemene Vereniging Radio Omroep et est considéré comme l'un des plus forts tournois de l'histoire. (source Wikipedia)

    Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

    N'hésitez pas à recommander Chess & Strategy auprès de vos amis, qu'ils soient amateurs d'échecs, de musique, de cinéma ou encore de littérature.

    Retrouvez toutes nos questions people du mercredi

    lundi 5 février 2018

    Open d'échecs de Moscou : Lomasov vainqueur à 8pts/9

    Le festival d'échecs de Moscou 2018 se dispute du 25 janvier au 5 février 2018 avec de nombreux jeunes talents garantissant la relève des grands champions russes d'aujourd'hui.


    Après, le tournoi Tata Steel Chess Masters qui a vu la victoire de Magnus Carlsen et celui de Gibraltar remporté par l'Arménien Levon Aronian, cap aujourd'hui à l'Est de l'Europe à Moscou. Le traditionnel festival d'échecs de la capitale russe très prisé, a attiré plus de 1500 participants dans les différents tournois A, B, C, D,... selon la catégorie des joueurs et des joueuses engagés.

    Moscou, la capitale des échecs

    Finish à suspense ce dimanche avec le maître international Semen Lomasov en tête avec 7 points sur 8 après sa victoire surprise hier ronde 8 avec les Noirs face à l'Israélien Tamir Nabaty (rejouer la partie ci-dessous)

    Le Streaming Live du Masters à partir de 9h - Les résultats

    La partie entre Nabaty (2658) et Lomasov (2530) de la ronde 8

    Les Noirs jouent et matent en 5 coups !

    L'Israélien Tamir Nabaty abandonne au bord du mat après 54...Da2+ (55.Ta3 est suivi par le létal 55...Dxc4 mat) laissant s'envoler au passage ses chances de remporter le tournoi A de Moscou au profit de Semen Lomasov.

    Pour en savoir plus : Le site officiel

    Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs !

    Découvrez CHESSTIPS, votre newsletter hebdomadaire gratuite sur les échecs avec un exercice et sa solution, à partager entre amis !

    Les Blancs matent en 3 coups -> Recevoir la Newsletter hebdo

    La partie commentée de cette semaine est extraite du livre Echec et mat de l'initiation à la maîtrise de Frank Lohéac-Ammoun qui nous a aimablement autorisé à publier un extrait de son bel ouvrage que nous vous recommandons.

    Les Blancs jouent et gagnent en 3 coups

    Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs ! - Photo © Chess & Strategy

    Née en 1963 à Stockholm, la sympathique et talentueuse grand maître international Pia Cramling (2449 Elo) s’imposa dans les années 1980 comme l’une des meilleures joueuses mondiales. Elle fut classée numéro 1 mondiale aux classements de janvier 1984, juillet 1984 et janvier 1985. En 1983, elle reçut l'oscar de la meilleure joueuse de l'année.

    En 1992, elle fut la troisième femme à obtenir le titre de grand maître international, sans être championne du monde, en remportant trois normes dans les tournois. Début février 2018, Pia remporta le premier prix féminin à Gibraltar et la coquette somme de £15,000 (environ 17 000 Euro).

    Son adversaire à l’Open de Séville en 1988, le grand maître paraguayen Zenon Franco Ocampos, remporta en 1982 la médaille d’or du premier échiquier aux olympiades de Lucerne, sur le score impressionnant de 11 points sur 13.

    Pia Cramling vs Zanon Franco Ocampos, Open de Seville 1988

    1.d4 Cf6 2.c4 c5 3.d5 e6 La défense Benoni

    4.Cc3 exd5 5.cxd5 d6 6.e4 g6 7.Ff4 a6 8.Cf3 b5 9.Fd3 Fg7 10.0-0 0-0 11.h3 Te8 12.Te1 Db6 [Intéressant, dans ce type de position, est 12...Ta7 pour doubler les Tours sur la colonne e avant de développer les pièces mineures de l'aile dame.]

    13.a4 c4 [13...b4 livrerait la case c4]

    14.Ff1 b4 15.a5 Dc7 16.Ca4 Cbd7 [16...Dxa5 17.Fe3 Dc7 18.Cb6 Ta7 19.e5 dxe5 20.d6 Dc6 21.Fxc4 Avec un gros avantage blanc]

    17.Tc1 Txe4 18.Txe4 Cxe4 19.Txc4 Cec5

    20.Cg5 [Plus fort est 20.Cxc5 Cxc5 21.Cd4] 20...Dxa5 21.Cxc5 dxc5 22.Df3 [Plus direct est 22.Te4 Cf8 23.Te7 Ff6 24.d6 Fe6 25.Cxf7 Fxe7 26.Ch6+ Rg7 27.dxe7 Cd7 28.Cg4 et l'attaque blanche fait vibrer l'échiquier 28...Te8 29.Dd6 Fxg4 30.hxg4 Da4 31.Fe5+ Cxe5 32.Dxe5+ Rh6 33.g5+ Rh5 34.Fe2+ Rh4 35.Df4#]

    22...Fb7?? [Diagramme]

    La situation est mûre pour l'assaut final... Les Blancs gagnant en 3 coups !

    La solution sur un échiquier dynamique

    La solution : 23.Fc7! Un coup fourbe qui vise à libérer la colonne f 23...Dxc7 24.Dxf7+ Rh8 25.Th4 et les Noirs abandonnèrent [25.Th4 h6 26.Txh6+ Fxh6 27.Dh7#] 1-0

    Nos conseils : Pensez à mettre vos pièces en jeu. N’allez à la chasse au pion que lorsque vos dernières pièces sont développées, à moins qu’il ne s’agisse d’un pion central pouvant vous offrir une prépondérance dans ce secteur de l’échiquier, ou que la position soit fermée et que la perte de temps résultant de cette capture se fasse peu sentir.

    Pour aller plus loin : Nous vous conseillons l’étude du livre Echec et mat de l'initiation à la maîtrise de Frank Lohéac-Ammoun.

    dimanche 4 février 2018

    Le classement Elo Fide au 1er février 2018

    Le Top 5 mondial des échecs : Magnus Carlsen, Shakhriyar Mamedyarov, Vladimir Kramnik, Wesley So et Levon Aronian

    Le nouvel ELO FIDE, classement officiel des échecs, vient de paraître.

    Echecs : un classement Elo Fide très dynamique

    Les faits marquants pour ce classement : le champion du monde d'échecs norvégien Magnus Carlsen regagne 9 points Elo en remportant le Tata Steel Chess de Wijk-aan-Zee (2843 points Elo, +9 pts).

    Shakhriyar Mamedyarov vole de record en record pour se classer aujourd'hui second (2814 Elo, +10 points). L'Azéri se rapproche du champion du monde Enfin 3ème à 42 ans, Vladimir Kramnik (2800 pile) résiste aux jeunes et monte ce mois-ci sur le podium des meilleurs mondiaux avec un bond impressionnant de 13 points, rare à ce niveau !

    Le Top 5. La première place mondiale reste toujours détenue par le champion du monde d'échecs Magnus Carlsen avec ses 2843 points Elo. Le Norvégien est talonné par le vainqueur de Londres, l'Américain Fabiano Caruana (2811 Elo, +12 points). A 32 ans, l'Azéri Shakhriyar Mamedyarov (2804 Elo, +5 points) affiche le meilleur classement de sa carrière, reflétant un subtil compromis entre jeunesse et expérience. Suivent à la 3ème place le meilleur Russe Vladimir Kramnik (2800, +13 points) et à la 5ème le meilleur Américain Wesley so (2799, +7). Enfin à la 5ème place, l'Arménien Levon Aronian (2797 Elo, =) qui dispute en ce moment le tournoi de Gibraltar, tout comme le Français Maxime Vachier-Lagrave (2793 Elo, =).

    Le classement Elo LIVE avec les derniers résultats en temps réel

    Les 10 meilleurs joueurs du Monde : 2700chess.com for more details and full list
    Les 10 meilleures joueuses du Monde : 2700chess.com for more details and full list

    samedi 3 février 2018

    Aronian remporte le festival d'échecs de Gibraltar 2018

    Le festival d'échecs de Gibraltar 2018 se dispute du 23 janvier au 1er février 2018 avec le meilleur joueur français Maxime Vachier-Lagrave


    En janvier, il n'y a pas que le tournoi Tata Steel Chess Masters qui rassemble les stars mondiales des 64 cases. Le rocher de Gibraltar attire de nombreux titrés, d'une part pour son climat plus clément que Wijk-aan-Zee, et d'autre part pour sa forte dotation en prix. Le montant total des prix vient de franchir un nouveau record à 227.000€, dont un premier prix de 28.000€.

    Finish à suspense ce jeudi avec 5 joueurs à 7/9... Dernière ronde à 11h ! Départage entre Aronian et Vachier-Lagrave pour le titre en blitz... Victoire finale de Levon Aronian

    Le Streaming Live du Masters à partir de 11h - Les résultats

     Les plus fort participants du Festival 2018 dans cette oeuvre d'art

    Télécharger les parties du Masters - Les résultats des Français

    Cette année, dans le haut du classement Elo, Levon Aronian, Maxime Vachier-Lagrave, Hikaru Nakamura se sont donnés rendez-vous sur le Rocher pour en découdre. Côté féminin, on aura le plaisir d'y voir jouer Ju Wenjun, Anna Muzychuk ou encore Alexandra Kosteniuk avec en perspective des prix féminins totalisant 56.000€.

    Extrait des appariements et résultats de la ronde 10

    • Levon Aronian (2797) 1/2 Hikaru Nakamura (2781)
    • Maxime Vachier-Lagrave (2793) 1/2 Richard Rapport (2700)
    • Le Quang Liem (2737) 1-0 Daniil Dubov (2694)
    • Nikita Vitiugov (2732) 1-0 Mikhail Antipov (2588)
    • Abhijeet Gupta (2610) 1/2 Jan-Krzysztof Duda (2724)

    Les Français aiment Gibraltar !

    1. Maxime Vachier-Lagrave (2793)
    2. Romain Edouard (2613)
    3. Jules Moussard (2571)
    4. Fabien Libiszewski (2530)
    5. Bilel Bellahcene (2494)
    6. Flavio Perez 2279
    7. Nino Maisuradze (2234)
    8. Matthieu Midonet (2213)
    9. Pascal Verneuil (2159)
    10. David Maloberti (2148)
    11. Gilles Suez-Panama (1959)
    12. Said Francois-Haugrin (1714)

    L'organisation du Masters d'échecs de Gibraltar

    10 rondes sont prévues à la cadence de 40 coups en 100 minutes, plus 20 coups en 50 minutes, plus 15 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup. La partie nulle par accord mutuel est interdite avant le 30e coup comme en Corse.

    Les joueurs qui souhaitent prendre jusqu'à deux demi-points de «bye» au cours des rondes 1 à 7 du Masters peuvent le faire à condition d'avertir à l'avance. Cependant, un second «bye» rend un joueur inéligible pour un prix. Aucun joueur ne peut demander un «bye» dans les trois dernières rondes.

    Pour en savoir plus : Le site officiel

    Quiz hebdo sur les échecs: le podium de nos lecteurs

    Quel est le nom du 10ème champion du monde d'échecs soviétique qui perdit son titre face à Bobby Fischer ici en 1972 à Reykjavik ?

    Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © http://www.skakmyndir.com

    Il vient de fêter son 81ème anniversaire le 30 janvier.

    Né à Léningrad en janvier 1937, d'un père ingénieur en construction et d'une mère d'origine paysanne, il était le deuxième de leurs trois enfants. Pendant la guerre, Léningrad fut assiégée par les Allemands de 1941 à 1944. Lui et son frère aîné furent évacués avec les autres enfants de Léningrad vers le district de Kirov, où il vécut dans un orphelinat et apprit à jouer aux échecs à l'âge de cinq ans. Au début de 1943, ses parents quittèrent Léningrad assiégée et le rejoignirent. Ils divorcèrent en 1944. Pendant l'été 1946, à neuf ans et demi, il revint à Léningrad avec sa mère.

    Léningrad était un centre important des échecs en Union soviétique où avait grandi notamment le futur champion du monde Mikhaïl Botvinnik. En novembre 1946, il adhéra à la section d'échecs au palais des pionniers à Léningrad et rencontra Vladimir Zak, âgé à l'époque de 33 ans, un maître et un entraîneur respecté qui avait été un rival de Botvinnik. Zak devint son premier entraîneur. À onze ans, en 1948, il termina cinquième du championnat de Léningrad junior et devint le plus jeune joueur en URSS à obtenir le titre de joueur de 1re catégorie ; la même année, il gagna le championnat de sa catégorie.

    Dans son enfance, il était considéré comme un prodige ; dès 1947-1948, son talent fut immédiatement reconnu, notamment par Botvinnik, et encouragé par l'État. Outre la mise à sa disposition d'un entraîneur en vue, Vladimir Zak, il reçut une bourse mensuelle de 120 roubles en 1948-1949. Grâce à sa deuxième place au championnat d'URSS junior de 1951, il devint le plus jeune candidat-maître en URSS, à 14 ans, ce qui lui permit de participer en novembre 1951 à Rīga au quart de finale du championnat d'URSS adultes.

    UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

    Son célèbre duel aux échecs contre Fischer (1972)

    Champion du monde en 1969, il remit son titre en jeu en 1972 à Reykjavik contre Fischer. Avant le match, le champion du monde avait un score de trois victoires (en 1960, 1966 et 1970), deux matchs nuls (en 1966) et aucune défaite contre le champion américain. Fischer remporta le match avec quatre points d'avance : 12,5 à 8,5 (+7,=11,-3), mettant fin à 24 ans de domination soviétique. Après cette défaite, le joueur d'échecs soviétique tomba en disgrâce auprès de la Fédération soviétique et, pendant un an, il ne put pas participer aux tournois à l'étranger. Il ne disputa pas l'olympiade d'échecs de 1972. (source Wikipedia)

    LE PODIUM HEBDO DE NOS LECTEURS

    La Palme d'Or Chess & Strategy de cette semaine revient à Nicole Euzenat, première lectrice à avoir répondu brillamment mercredi à 7h11 précises. La Palme d'Argent est décrochée par Philippe Hercberg à 7h24, soit à 13 minutes de l'Or stratégique.

    Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

    Enfin, la Palme de Bronze revient à Guy Théaud à 7h57, soit à 33 minutes de la Palme d'Argent. L'horodatage des réponses des candidats est réalisé par Maître Founiasse - célébrissime huissier de justice - avec une double vérification sur Thunderbird et Gandi Webmail !

    Bravo à Nicole, Philippe et Guy. Un grand MERCI à vous, chers lectrices et lecteurs, pour votre fidélité.

    Retrouver toutes nos questions people du mercredi

    jeudi 1 février 2018

    Jouez à la question du mercredi sur les échecs

    Quel est le nom du 10ème champion du monde d'échecs qui perdit son titre face à Bobby Fischer ici en 1972 à Reykjavik ?

    Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © http://www.skakmyndir.com

    Il vient de fêter son 81ème anniversaire le 30 janvier.

    Né à Léningrad en janvier 1937, d'un père ingénieur en construction et d'une mère d'origine paysanne, il était le deuxième de leurs trois enfants. Pendant la guerre, Léningrad fut assiégée par les Allemands de 1941 à 1944. Lui et son frère aîné furent évacués avec les autres enfants de Léningrad vers le district de Kirov, où il vécut dans un orphelinat et apprit à jouer aux échecs à l'âge de cinq ans. Au début de 1943, ses parents quittèrent Léningrad assiégée et le rejoignirent. Ils divorcèrent en 1944. Pendant l'été 1946, à neuf ans et demi, il revint à Léningrad avec sa mère.

    Léningrad était un centre important des échecs en Union soviétique où avait grandi notamment le futur champion du monde Mikhaïl Botvinnik. En novembre 1946, il adhéra à la section d'échecs au palais des pionniers à Léningrad et rencontra Vladimir Zak, âgé à l'époque de 33 ans, un maître et un entraîneur respecté qui avait été un rival de Botvinnik. Zak devint son premier entraîneur. À onze ans, en 1948, il termina cinquième du championnat de Léningrad junior et devint le plus jeune joueur en URSS à obtenir le titre de joueur de 1re catégorie ; la même année, il gagna le championnat de sa catégorie.

    Dans son enfance, il était considéré comme un prodige ; dès 1947-1948, son talent fut immédiatement reconnu, notamment par Botvinnik, et encouragé par l'État. Outre la mise à sa disposition d'un entraîneur en vue, Vladimir Zak, il reçut une bourse mensuelle de 120 roubles en 1948-1949. Grâce à sa deuxième place au championnat d'URSS junior de 1951, il devint le plus jeune candidat-maître en URSS, à 14 ans, ce qui lui permit de participer en novembre 1951 à Rīga au quart de finale du championnat d'URSS adultes.

    PARTICIPEZ A NOTRE QUIZ HEBDOMADAIRE SUR LES ECHECS

    Envoyez-nous votre proposition par mail avant ce samedi à 8 heures du matin pour gagner la Palme d'Or Chess & Strategy. Bonne chance à tous!


    UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

    Son célèbre duel aux échecs contre Fischer (1972)

    Champion du monde en 1969, il remit son titre en jeu en 1972 à Reykjavik contre Fischer. Avant le match, le champion du monde avait un score de trois victoires (en 1960, 1966 et 1970), deux matchs nuls (en 1966) et aucune défaite contre le champion américain. Fischer remporta le match avec quatre points d'avance : 12,5 à 8,5 (+7,=11,-3), mettant fin à 24 ans de domination soviétique. Après cette défaite, le joueur d'échecs soviétique tomba en disgrâce auprès de la Fédération soviétique et, pendant un an, il ne put pas participer aux tournois à l'étranger. Il ne disputa pas l'olympiade d'échecs de 1972. (source Wikipedia)

    Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

    N'hésitez pas à recommander Chess & Strategy auprès de vos amis, qu'ils soient amateurs d'échecs, de musique, de cinéma ou encore de littérature.

    Retrouvez toutes nos questions people du mercredi

    Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

    2007-2018 © Chess & Strategy
    Accueil - A propos - Mentions légales