News sur les échecs | Jouer aux échecs en ligne: Jouez à la question du mercredi sur les échecs

jeudi 22 février 2018

Jouez à la question du mercredi sur les échecs

Qui est ce joueur d'échecs soviétique de classe mondiale, photographié au tournoi IBM d'Amsterdam en juin 1972 ?

Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © http://www.gahetna.nl

Né en 1934 à Moguilev en Biélorussie et mort en 1995 à Paris, ce grand maître international d'échecs est considéré comme l'un des plus forts joueurs du monde dans les années 1960 et 1970.

Sa famille déménagea pour Kouïbychev, aujourd'hui Samara, où il passa toute sa jeunesse et sa scolarité. Ses études débouchèrent sur un diplôme d'ingénieur en génie climatique industriel. Pourtant, ce furent les échecs qui emportèrent son choix de carrière. En 1989, il s'installa en France et devint entraîneur. Il s'occupa entre autres de Joël Lautier.

Il participa, de 1956 à 1983, à 20 finales du championnat d'échecs d'URSS, obtint à chaque fois un résultat positif et finit trois fois à la première place (premier ex æquo en 1967, 1968-1969 et 1969). De 1970 à 1990, il a participé à 8 tournois interzonaux et à 3 cycles des candidats (en 1974, 1977 et 1980). Il a disputé cinq matchs des candidats dont deux victoires contre Henrique Mecking (en 1977) et Mikhaïl Tal (en 1979).

Il est aussi connu pour ses nombreuses contributions à la théorie des ouvertures. Son travail dans la défense sicilienne reste important. Il a ainsi été le promoteur d'une sous-variante très tranchante de la variante Najdorf qui porte son nom, restant cependant controversée. Dans Les Secrets d'un grand maître, un livre unique en son genre, il raconte la naissance de « sa » variante et révèle les arcanes de ses préparations.

En 1974, 1977 et 1980, il disputa des matchs des candidats et gagna contre Mecking (en 1977) et Tal (en 1990) mais perdit contre Karpov (en 1974) et Kortchnoï (défaites en 1977 et 1980). Au début de l'année 1977, il mit au point une brillante nouveauté théorique après plus de 15 jours d'analyse, étudiant la variante jusqu'à 25 coups de profondeur, voire plus. La nouveauté fut finalement jouée 4 ans plus tard, contre Eugenio Torre, au tournoi de Moscou et entraîna la disparition d'une des lignes principales du complexe système Botvinnik dans la défense semi-slave.

PARTICIPEZ A NOTRE QUIZ HEBDOMADAIRE SUR LES ECHECS

Envoyez-nous votre proposition par mail avant ce samedi à 8 heures du matin pour gagner la Palme d'Or Chess & Strategy. Bonne chance à tous!


UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

La fin tragique du champion d'échecs

Il mourut à Paris d'une tumeur au cerveau. Il est enterré au Cimetière du Montparnasse, non loin de la tombe d'Alexandre Alekhine. (source Wikipedia)

Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

N'hésitez pas à recommander Chess & Strategy auprès de vos amis, qu'ils soient amateurs d'échecs, de musique, de cinéma ou encore de littérature.

Retrouvez toutes nos questions people du mercredi

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2018 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales