Échecs & Stratégie: Quiz hebdo sur les échecs: le podium de nos lecteurs

samedi 3 février 2018

Quiz hebdo sur les échecs: le podium de nos lecteurs

Quel est le nom du 10ème champion du monde d'échecs soviétique qui perdit son titre face à Bobby Fischer ici en 1972 à Reykjavik ?

Jouez à la question du mercredi sur les échecs - Photo © http://www.skakmyndir.com

Il vient de fêter son 81ème anniversaire le 30 janvier.

Né à Léningrad en janvier 1937, d'un père ingénieur en construction et d'une mère d'origine paysanne, il était le deuxième de leurs trois enfants. Pendant la guerre, Léningrad fut assiégée par les Allemands de 1941 à 1944. Lui et son frère aîné furent évacués avec les autres enfants de Léningrad vers le district de Kirov, où il vécut dans un orphelinat et apprit à jouer aux échecs à l'âge de cinq ans. Au début de 1943, ses parents quittèrent Léningrad assiégée et le rejoignirent. Ils divorcèrent en 1944. Pendant l'été 1946, à neuf ans et demi, il revint à Léningrad avec sa mère.

Léningrad était un centre important des échecs en Union soviétique où avait grandi notamment le futur champion du monde Mikhaïl Botvinnik. En novembre 1946, il adhéra à la section d'échecs au palais des pionniers à Léningrad et rencontra Vladimir Zak, âgé à l'époque de 33 ans, un maître et un entraîneur respecté qui avait été un rival de Botvinnik. Zak devint son premier entraîneur. À onze ans, en 1948, il termina cinquième du championnat de Léningrad junior et devint le plus jeune joueur en URSS à obtenir le titre de joueur de 1re catégorie ; la même année, il gagna le championnat de sa catégorie.

Dans son enfance, il était considéré comme un prodige ; dès 1947-1948, son talent fut immédiatement reconnu, notamment par Botvinnik, et encouragé par l'État. Outre la mise à sa disposition d'un entraîneur en vue, Vladimir Zak, il reçut une bourse mensuelle de 120 roubles en 1948-1949. Grâce à sa deuxième place au championnat d'URSS junior de 1951, il devint le plus jeune candidat-maître en URSS, à 14 ans, ce qui lui permit de participer en novembre 1951 à Rīga au quart de finale du championnat d'URSS adultes.

UN NOUVEL INDICE POUR VOUS AIDER

Son célèbre duel aux échecs contre Fischer (1972)

Champion du monde en 1969, il remit son titre en jeu en 1972 à Reykjavik contre Fischer. Avant le match, le champion du monde avait un score de trois victoires (en 1960, 1966 et 1970), deux matchs nuls (en 1966) et aucune défaite contre le champion américain. Fischer remporta le match avec quatre points d'avance : 12,5 à 8,5 (+7,=11,-3), mettant fin à 24 ans de domination soviétique. Après cette défaite, le joueur d'échecs soviétique tomba en disgrâce auprès de la Fédération soviétique et, pendant un an, il ne put pas participer aux tournois à l'étranger. Il ne disputa pas l'olympiade d'échecs de 1972. (source Wikipedia)

LE PODIUM HEBDO DE NOS LECTEURS

La Palme d'Or Chess & Strategy de cette semaine revient à Nicole Euzenat, première lectrice à avoir répondu brillamment mercredi à 7h11 précises. La Palme d'Argent est décrochée par Philippe Hercberg à 7h24, soit à 13 minutes de l'Or stratégique.

Gagnez la Palme d'or des échecs de Chess & Strategy !

Enfin, la Palme de Bronze revient à Guy Théaud à 7h57, soit à 33 minutes de la Palme d'Argent. L'horodatage des réponses des candidats est réalisé par Maître Founiasse - célébrissime huissier de justice - avec une double vérification sur Thunderbird et Gandi Webmail !

Bravo à Nicole, Philippe et Guy. Un grand MERCI à vous, chers lectrices et lecteurs, pour votre fidélité.

Retrouver toutes nos questions people du mercredi

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2017 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales