News sur les échecs | Jouer aux échecs en ligne: Echecs : Axel Bachmann mate en 7 coups avec les blancs

dimanche 24 juin 2018

Echecs : Axel Bachmann mate en 7 coups avec les blancs

Testez votre niveau aux échecs. Résolvez notre quiz quotidien !

Niveau Fort ★★★ Les Blancs jouent et matent en 7 coups
(Voir notre exercice précédent)

L'exercice du jour est tiré d'une partie d'échecs remportée par Axel Bachmann, un joueur d'échecs paraguayen né le 4 novembre 1989 à Ciudad del Este. Grand maître international depuis 2007, il a remporté le championnat du Paraguay en 2004, le championnat ibéroaméricain en 2004, l'open de Cappelle-la-Grande en 2014, le World Open en 2015 et l'open de Mar dal Plata en 2017 (avec 8,5 points sur 9).

Au 1er juin 2018, Bachmann est le numéro un paraguayen et le 170e joueur mondial avec un classement Elo de 2 621. Il a représenté le Paraguay lors de six olympiades (en 2004, 2006, 2008, 2012, 2014 et 2016). (Source Wikipedia).

Quiz du jour sur les échecs : les Blancs jouent et matent en 7 coups

La partie d'échecs : Axel Bachmann 1-0 Diego Sosa, Asuncion, 2001

7 conseils pour bien enseigner un jeu de l’esprit comme les échecs aux seniors

1. Introduisez de la variété. Lors de votre premier cours, proposer plusieurs jeux de plateau (échecs, dames, bridge, backgammon, go…). Proposer différentes tailles, formes et couleurs pour attirer l’attention. Demander alors à chacun quel jeu les intéresse le plus. Ils apprécieront votre marque de considération et vous révélerons ce qui convient le plus à leur goût personnel.

2. Parlez un langage clair, concis, et sans jargon. Résistez au langage technique propre à chaque jeu. Expliquez les règles de la façon la plus simple pour que l’essentiel du jeu soit compris. Par exemple, pour votre première leçon d’échecs, n’essayez surtout pas d’expliquer le déplacement de toutes les pièces (les 8 pièces et les 8 pions). Montrez plutôt comment se déplace les pions et jouer des parties rapides uniquement avec les pions sur l’échiquier. Les cours suivants seront consacrés à l’apprentissage du mouvement des autres pièces, une par une. N’alourdissez pas vos leçons de trop de concepts.

3. Racontez l’histoire des personnages hauts en couleur du jeu. Les échecs et les autres jeux de l’esprit regorgent d’anecdotes et sont peuplées de personnalités décalées, de champions uniques en leur genre. Partagez ces à-côtés du jeu avec vos élèves. En plus d’être une bonne thérapie récréative, les sports de l’esprit comme les échecs permettent de raconter des histoires qui captivent et enchantent les amateurs depuis toujours.

4. Programmez vos cours bien à l’avance. Les seniors ont besoin de temps pour bien s’organiser pour planifier les visites chez le médecin, les rencontres sociales, la famille et les petits enfants et les sorties. Ils ont aussi besoin de prévoir à l’avance leur déplacement si le lieu du cours est à l’extérieur (un centre culturel, un club d’échecs, une bibliothèque). Soyez hyper fiables dans les dates et horaires de vos cours.

5. Rendez ces moments confortables. Assurez-vous qu’il n’y a pas de problème d’accessibilité physique et que l’endroit est confortable pour eux. Disposez les tables, les chaises, ajustez le bon éclairage de la salle où vous dispensez vos leçons.

6. Distribuez des récapitulatifs de vos cours. Donnez leur à chaque fois un support papier simple, facile à suivre avec le contenu de votre leçon du jour. Ce document peut être la photocopie de la page du livre de cours étudié qu’ils pourront parcourir ensuite. Prêtez-leur aussi des livres. Après leur avoir enseigné toutes les règles du jeu, demandez leur s’ils seraient intéressés par la pratique du jeu en ligne ou jouer avec des adultes de leur âges. Personnellement, je préfère que les rencontres autour d’un échiquier en bois qui permettent un véritable échange social. A ce propos, dans une étude sur les seniors, les chercheurs ont mis en évidence une relation directe entre l’activité sociale régulière et le bon fonctionnement des fonctions cognitives.

7. Des révisions joyeuses et des suggestions. Des sourires, de l’empathie, et une bonne dose de patience permettent de tenir la distance. Ne demandez pas, “Vous souvenez–vous de… ? » Leur demander cela risque pour certain de créer de la frustration. Jouez plutôt des parties pour le plaisir. Rappelez au passage les règles, régulièrement. Fêtez aussi les succès avec eux quand ils ont bien maîtrisé toutes les règles du jeu. Gagner ou perdre, le résultat n’a vraiment aucune importance. Rappelez-vous que jouer une partie d’échecs permet avant tout de renforcer sa performance cognitive et de vivre par la même occasion une expérience sociale agréable.

Notre conseil pour progresser : acheter le logiciel Fritz 16 avec son niveau réglable du débutant au grand-maître d'échecs.

C'est notre logiciel préféré pour apprendre et progresser aux échecs. Nous le recommandons quel que soit votre niveau, que vous soyez un débutant, un joueur occasionnel ou un joueur d'échecs de club qui joue en compétition. Fritz 16 intègre des fonctions d'auto-apprentissage très bien conçues pour tous. Vous pouvez faire une partie d'échecs en ligne avant de l'acheter. Il est réglé sur le niveau du joueur occasionnel.

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2018 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales