News sur les échecs | Jouer aux échecs en ligne: Échecs : David Bronstein mate en 6 coups avec les Blancs

dimanche 12 août 2018

Échecs : David Bronstein mate en 6 coups avec les Blancs

Notre sélection de livres/logiciels - Cours d'échecs - Jouer en ligne

Testez votre niveau aux échecs. Résolvez notre quiz quotidien !

Niveau Moyen ★★☆ Les Blancs jouent et matent en 6 coups
(Voir notre exercice précédent)

L'exercice du jour est tiré d'une partie remportée par David Ionovitch Bronstein, un joueur d'échecs soviétique né en 1924 à Bila Tserkva en Ukraine et décédé en 2006 à Minsk en Biélorussie. Grand maître international en 1950 (le plus jeune à la création du titre), il fait match nul contre Mikhaïl Botvinnik lors du championnat du monde de 1951. Il est également renommé pour les livres d'échecs qu'il a écrits, notamment L'Art du combat aux échecs (le tournoi de Zurich 1953) et 200 open games.

Quiz du jour sur les échecs : les Blancs jouent et matent en 6 coups

La partie d'échecs : David Bronstein 1-0 Alexander Kotov, Moscou, 1946

David Bronstein naît dans une famille juive en Ukraine. Son père est responsable d'une minoterie et sa mère médecin. Son père, Johonon est arrêté le 31 décembre 1937 et emprisonné pendant plusieurs années au goulag pour « avoir défendu des paysans contre des officiels corrompus ». Condamné à des travaux forcés, il est libéré en 1944, avec cependant un bannissement de la ville de Moscou. Longtemps après sa mort, les autorités admirent par écrit que son internement n'avait pas de base légale. Il est cependant possible que son homonymie avec Léon Trotski, dont le véritable nom de famille était aussi Bronstein et qui était comme lui originaire d'Ukraine, ait été la source de tous ses ennuis.

Banni pour avoir soutenu Viktor Kortchnoï

Du fait de son soutien à son ami Viktor Kortchnoï, lors du match des candidats de 1974 contre Anatoli Karpov et dans les années suivantes, Bronstein est banni des tournois à l'étranger par les autorités soviétiques dans les années 1975-1985. L'interdiction ne fut levée qu'avec la Perestroïka, en 1986 pour les tournois dans les pays de l'Est, et en 1989 pour les tournois en Occident.

Dans les dernières années de sa vie, Bronstein continue à jouer aux échecs à un haut niveau. Ceci grâce à de nombreuses parties en simultanée, mais aussi par son attitude chaleureuse, et des récits épiques de ses propres aventures échiquéennes. (source Wikipedia).

Notre conseil pour progresser : s'entraîner avec le logiciel Fritz 16 et son niveau réglable du débutant au grand-maître d'échecs.

Vous pouvez faire une partie d'échecs en ligne avant de l'acheter. Il est réglé sur le niveau du joueur occasionnel.

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2018 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales