News sur les échecs | Jouer aux échecs en ligne: Découvrez Chesstips.fr pour progresser aux échecs !

dimanche 3 février 2019

Découvrez Chesstips.fr pour progresser aux échecs !

Découvrez CHESSTIPS, votre newsletter hebdomadaire gratuite sur les échecs avec un exercice et sa solution, à partager entre amis !

Les Blancs matent en 3 coups -> Recevoir la Newsletter hebdo

La position de cette semaine est extraite du livre Les Échecs pour les Nuls de James Eade et Vincent Moret pour l'adaptation française. cet ouvrage est recommandé par la Fédération Française des Echecs pour apprendre à jouer. Il est publié par les éditions First.

Les Blancs jouent et matent en 3 coups. A vous de trouver comment !

Découvrez ChessTips pour progresser aux échecs ! - Photo © Chess & Strategy

Des parties appartiennent à notre patrimoine échiquéen commun. Il est essentiel pour un entraîneur d’échecs de les connaître et de pouvoir en parler, ne serait-ce pour promouvoir le jeu auprès des personnes qui désire apprendre à jouer. La connaissance de ces parties établira au passage votre réputation de brillant causeur – sinon de brillant joueur !

Dans le classement des 10 plus belles parties d’échecs, on trouve immanquablement de nombreuses parties célèbres du XIXe siècle comme la partie immortelle entre Adolf Anderssen et Lionel Kieseritzky, un gambit du Roi joué à Londres en 1951. Aucune autre partie ne met mieux en évidence le fait que les joueurs de cette époque aimaient en premier l’attaque et en dernier le matériel !

Nous trouvons aussi la partie entre William Steinitz et Curt Von Bardeleben, disputée au Hastings International Masters en 1895 et qui reste une partie d'anthologie. La partie est célèbre pour sa combinaison finale et pour le fait, selon ce que l'on rapporte, que Von Bardeleben ne prit pas la peine d'abandonner, se leva et partit sans dire un mot.

William Steinitz 1-0 Curt Von Bardeleben, Hastings, 1895

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fc4 La partie Italienne 3...Fc5 4.c3 Cf6 5.d4 exd4 6.cxd4 Fb4+ 7.Cc3 d5 Steinitz (Blancs) était prêt à sacrifier un pion (ou davantage !) en échange d'une avance de développement. Von Bardeleben décline l'offre de gain en matériel (par 7...Cxe4) et contre-attaque immédiatement au centre. La bataille se transforme alors en une lutte pour le contrôle de la case d5 (Stratégie).

8.exd5 Cxd5 9.0-0 Fe6 Steinitz était de nouveau prêt à sacrifier un pion (9...Cxc3 10.bxc3 Fxc3) en vue d'un développement rapide, mais Von Bardeleben préfère se concentrer sur le renforcement du contrôle sur ce qu'il perçoit comme étant la case clé, d5.

10.Fg5 Fe7 Steinitz développe au moyen d'une menace (en attaquant la Dame noir), ce qui est habituellement très fort. Von Bardeleben doit prendre un moment pour ce défendre contre cette menace. Maintenant, les Blancs et les Noirs ont quatre figures qui sont développées, mais les Blancs ont aussi roqué et sont prêts à l'action.

14.Te1 f6 Steinitz a engagé la série d'échanges qui précède pour une raison très subtile. Maintenant, Von Bardeleben ne peut plus roquer parce que le Roi est nécessaire pour garder le Cavalier. Il espère maintenant remédier à cette faiblesse en plaçant le Roi en f7 puis la Tour en d8, mais a-t-il le temps de le faire ? 15.De2 Dd7 16.Tac1 c6

17.d5! cxd5 Steinitz a sacrifié le pion d afin de libérer la case d4 pour son Cavalier. Le temps gagné pour placer le Cavalier en position d'attaque vaut plus que le pion. Remarquez que les deux Tours de Von Bardeleben sont toujours sur leurs cases d'origine.

18.Cd4 Rf7 19.Ce6 Thc8 Steinitz menaçait une invasion par 20.Tc7

20.Dg4 g6 Von Bardeleben doit se protéger contre 21.Dxg7+ Re8 22.Df8# 21.Cg5+ Re8 22.Txe7+ Rf8 Une situation extraordinaire. Les Noirs ne peuvent pas prendre la Tour blanche, mais les Blancs ne peuvent pas prendre la Dame noire ! 23.Tf7+ Rg8 24.Tg7+ Rh8 [24...Rf8 25.Cxh7+ Rxg7 26.Dxd7+] 25.Txh7+ Rg8 26.Tg7+ Rh8 27.Dh4+ Rxg7 28.Dh7+ Rf8 29.Dh8+ Re7 30.Dg7+ Re8 31.Dg8+

Von Bardeleben a quitté l'échiquier sans jouer la séquence finale, ce qui est mal élevé, mais compréhensible dans son cas. Il doit avoir été terriblement frustré par son incapacité à déplacer autre chose que son Roi pendant si longtemps.

31...Re7 32.Df7+ Rd8 Les Blancs jouent et matent en 3 coups

A vous de jouer comme Steinitz. Comment les Blancs doivent-ils exploiter la position affaiblie du Roi ennemi ?

Jouez la combinaison sur un échiquier dynamique

La solution de l'exercice : 33.Df8+ De8 34.Cf7+ Rd7 35.Dd6# 1-0

Notre conseil

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles ce type de parties anciennes revient si souvent dans les listes officielles. La première est que les parties plus anciennes figurent toutes dans beaucoup plus de références que les parties plus récentes, de sorte que plus de gens ont eu le plaisir de les étudier.

Une autre est que tout le monde peut aujourd’hui comprendre ces parties – alors que certaines des meilleures parties des années récentes sont plus difficiles à suivre. Enfin, les joueurs des époques les plus reculées ne connaissaient pas la défense aussi bien que les joueurs actuels, et leurs lacunes en matière de défense ont engendré des parties plus extraordinaires qui ont peu de chance de se reproduire dans les compétitions modernes.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique. Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887–1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2019 © Chess & Strategy
Accueil - A propos - Mentions légales