Échecs et Stratégie: Echecs & Sncf : Train d'enfer pour Karpov

jeudi 8 décembre 2011

Echecs & Sncf : Train d'enfer pour Karpov

Echecs & Sncf : Laurent Fressinet, Jean-Claude Moingt et Anatoli Karpov © Jean-Claude Moingt

Honneur au tsar incontesté des échecs, au maestro détenteur de l’un des plus beaux palmarès de tous les temps. C’est le champion du monde Anatoli Karpov qui, lancé à 320 km/h, a ouvert les hostilités à bord du TGV Rhin-Rhône, le 5 décembre, entre Belfort et Dijon.



Finding Beauty - Craig Armstrong

Face à lui, des joueurs de l’association Belfort-Echecs, heureux de se frotter à l’une des légendes du jeu des rois et du roi des jeux à l’occasion d’un tournoi « Blitz » (chaque joueur doit prendre ses décisions et déplacer ses pièces en cinq minutes, c’est-à-dire à la vitesse de « l’éclair ») organisé le temps d’un aller-retour entre la gare de Belfort/Montbéliard et la capitale de la Bourgogne.

En 55 minutes chrono (temps du trajet aller), Anatoli Karpov, réputé pour son jeu pointu et d’une précision horlogère, n’a pas levé le pied de la pédale d’accélérateur, ne laissant aucune chance à ses six adversaires. Lors du trajet retour, c’est le champion de France 2010 Laurent Fressinet qui a pris sa place. Même conclusion-sanction pour toutes les parties qu’il a engagées. Carton plein pour Laurent Fressinet qui monte sur la 1re marche du podium, le minime suisse Patrick Grandadam (2170) s'adjuge la 2e place. Serge Naudier (2290) complète le podium.

Pour en savoir plus : Le blog de Jean-Claude Moingt

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales
2007-2022 © Echecs & Stratégie