Échecs et Stratégie: Trouvez un échec et mat en 2, 3 et 4 coups

lundi 14 septembre 2020

Trouvez un échec et mat en 2, 3 et 4 coups

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours d'échecs - Jeu en ligne


Nous vous offrons chaque jour 3 exercices tactiques aux échecs avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de page.

Pour recevoir par mail nos exercices ainsi que des informations sur les échecs, abonnez-vous gratuitement à notre Newsletter ChessTips.fr

« On n’a jamais que l’âge auquel on a commencé à jouer aux échecs car après on cesse de vieillir. » José Raúl Capablanca (1888-1942)

Le champion d'échecs José Raúl Capablanca (1888-1942)

Troisième champion du monde des échecs, de 1921 à 1927, Capablanca est réputé pour la clarté de son jeu, donnant l'impression de jouer avec une facilité déconcertante, ainsi que pour son art de jouer les finales. Au cours de sa carrière, il perd rarement des parties (il est invaincu entre 1917 et 1923) ce qui lui vaut d'être surnommé « The Chess machine » (la machine d'échecs).

Fils d'un fonctionnaire colonial, José Raúl Capablanca fut un enfant prodige qui découvrit le jeu d'échecs à quatre ans. La légende dit qu'il assimila les règles à l'âge de 4 ans en observant son père jouer avec des amis. Dès ses jeunes années, sa force au jeu est remarquable. À 8 ans, il fut inscrit au club d'échecs de La Havane où il put affronter les meilleurs joueurs du pays. À l'âge de 13 ans, en 1901, il remporte un match contre le champion de Cuba Juan Corzo y Príncipe par +4 -3 =6. L'année suivante, il finit quatrième du championnat de Cuba.

En 1909, José Raúl Capablanca gagne nettement contre Frank Marshall par +8 -1 =14. Il fait irruption sur le plan international au tournoi de Saint-Sébastien en Espagne en 1911, où il gagne devant des maîtres connus, comme Akiba Rubinstein, Milan Vidmar et Carl Schlechter.

Notre offre d'ateliers échecs pour les entreprises

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Dragoljub Velimirovic vs Dragoljub Ciric, Belgrade, 1963
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Dragoljub Velimirovic vs Dragoljub Ciric, Belgrade, 1963

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Janos Balogh vs Geza Maroczy, Gyor, 1924
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Janos Balogh vs Geza Maroczy, Gyor, 1924

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Kornel Havasi vs William Rivier, La Hague, 1928
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Kornel Havasi vs William Rivier, La Hague, 1928

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Dxh6+ Rxh6 2. Th4#

Échec et mat en 3 coups : 1. Th8+ Rxh8 2. Dh6+ Rg8 3. Dxg7#

Échec et mat en 4 coups : 1. Dxh7+ Rxh7 2. Th3+ Ch5 3. Txh5+ Rg6 4. Th6#

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog. Merci !

Retrouvez toutes nos exercices quotidiens

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique. Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2021 © Chess & Strategy
Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales