Échecs et Stratégie: Paul Kérès, un champion d'échecs estonien

lundi 14 septembre 2020

Paul Kérès, un champion d'échecs estonien

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours d'échecs - Jeu en ligne


Nous vous offrons chaque jour 3 exercices tactiques aux échecs avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de page.

Pour recevoir par mail nos exercices ainsi que des informations sur les échecs, abonnez-vous gratuitement à notre Newsletter ChessTips.fr

« Les échecs sont une épreuve de volonté. » selon Paul Kérès (1916-1975), un champion d'échecs estonien.

Paul Kérès, un champion d'échecs estonien, face à Bobby Fischer en 1959

Ci-contre, Paul Kérès face à l'américain Bobby Fischer en 1959

Paul Kérès apprit à jouer aux échecs à l'âge de 5 ans en 1921. Il fit des études de mathématiques à l'Université de Tartu et sortit diplômé de l'université en 1939, à 23 ans, tout en participant à des tournois d'échecs, à partir de 1929. Après ses études, il consacra sa vie aux échecs. Il devint grand maître lors de la création du titre en 1950.

Kérès a remporté le très fort tournoi AVRO de 1938, devançant les meilleurs joueurs des années 1930 : Fine, Botvinnik (futur champion du monde), Euwe (ancien champion du monde), Reshevsky (multiple candidat au championnat du monde), Alekhine (champion du monde de l’époque), Capablanca (aussi ancien champion du monde) et Flohr. Il a terminé troisième du championnat du monde d'échecs disputé en 1948 et quatre fois second du tournoi des candidats au championnat du monde de 1953 à 1962, n'étant devancé à chaque fois que par les futurs champions du monde : Vassily Smyslov (en 1953 et 1956), Mikhaïl Tal1 (en 1959) et Tigran Petrossian (en 1962).

Kérès a participé à onze olympiades de 1935 à 1964, dont quatre avec l'Estonie (y compris l'olympiade non officielle de Munich en 1936) et sept avec l'Union soviétique. Pendant quarante ans, il a multiplié les victoires en tournoi : de Bad Nauheim (en 1936, ex æquo avec Alekhine) à Tallinn (en 1975) et remporté trois fois le championnat d'échecs d'URSS (1947, 1950 et 1951).

Notre offre d'ateliers échecs pour les entreprises

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Vlastimil Hort vs Alex Dunne, Lucerne, 1982
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Vlastimil Hort vs Alex Dunne, Lucerne, 1982

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Johannes Addicks vs Mladen Gudjev, Prague, 1931
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Johannes Addicks vs Mladen Gudjev, Prague, 1931

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Paul Keres vs Pomar Salamanca, Madrid, 1943
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Paul Keres vs V Rootare, Tallinn, 1942

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Dxh7+ Rxh7 2. Th2#

Échec et mat en 3 coups : 1. Fxf7+ Rxf7 2. Cg5+ Rg8 3. De6#

Échec et mat en 4 coups : 1. Td8+ Dxd8 2. De6+ Rc5 3. Cb3+ Rb4 4. De4#

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog. Merci !

Retrouvez toutes nos exercices quotidiens

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique. Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2021 © Chess & Strategy
Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales