Échecs et Stratégie: 7 préjugés sur les échecs balayés par Yannick Pelletier

dimanche 21 février 2021

7 préjugés sur les échecs balayés par Yannick Pelletier

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours d'échecs - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de page.

Pour recevoir par mail nos exercices ainsi que des informations sur les échecs, abonnez-vous gratuitement à notre Newsletter ChessTips.fr

Le grand maître suisse du jeu d'échecs Yannick Pelletier a livré une conférence pour mieux comprendre le jeu d'échecs et progresser.

7 préjugés sur les échecs balayés par Yannick Pelletier

Depuis le début de la crise sanitaire, on assiste à un véritable essor des échecs dans le monde, ce célèbre jeu de stratégie pour deux personnes qui serait né en Inde au VIe siècle. Plus récemment, c’est la nouvelle série de Netflix «The Queen’s Gambit» qui a accentué le phénomène.

Pas moins de 62 millions de personnes en 28 jours ont suivi le parcours de Beth Harmon, une jeune prodige des échecs dont l’histoire est en partie inspirée par celle de Bobby Fischer. De quoi amplifier une fois de plus les ventes d'échiquiers

Pour en parler, le journal Le Temps a proposé une discussion d’une heure avec Yannick Pelletier. Joueur professionnel et grand maître international, il est considéré comme le meilleur joueur suisse en activité. Il a notamment réussi le tour de force de battre en 2015 Magnus Carlsen, champion du monde et souvent qualifié de meilleur joueur de l’histoire.

Le replay de la conférence est accessible intégralement avec cette discussion et les réponses de l'expert à plusieurs des questions posées.

Sept préjugés sur les échecs et les réponses du grand maître suisse Yannick Pelletier

1 - Les échecs sont difficiles à aborder

Les règles ne sont pas évidentes au début. Mais une fois que l'on a tout compris, on peut vraiment se faire plaisir.

2 - Les parties d’échecs sont toujours lentes

Cela dépend. Il existe de nombreux types de parties avec des durées très différentes. Par exemple, on peut accorder 10 minutes par joueur pour réaliser l’ensemble de ses coups. Dans la série The Queen’s Gambit, on voit des parties ajournées, qui sont remises au lendemain. Cela n’existe plus vraiment depuis trois décennies. J’ai déjà joué une partie de 9 heures et à très haut niveau il arrive régulièrement de voir des parties durer 4 à 5 heures.

3 - Les joueurs d’échecs sont tous fous

Pas du tout. L’étude du jeu peut provoquer à une certaine vision unilatérale de la vie si l'on s’y adonne de manière un peu trop assidue, en y passant 12 heures par jour. Mais il n’y a pas plus de joueurs d’échecs fous que dans la vie générale. Ce préjugé est souvent lié à l'histoire de Bobby Fischer. Il avait effectivement certains problèmes, ceci dès son enfance. Mais les échecs ont plutôt réussi à le canaliser. Ses excès sont arrivés quand il a arrêté de jouer.

4 - Les joueurs échecs sont essentiellement des hommes

Si l'on prend la proportion des joueurs d’échecs inscrits au niveau de la fédération internationale on voit effectivement un réel déséquilibre. Mais la parité est pourtant là chez les enfants, ceci jusqu’à l’âge de 13-14 ans. C’est dommage et j’espère que la série diffusée sur Netflix poussera les femmes à s’intéresser plus à ce jeu.

5 - Le jeu d'échecs est le jeu le plus démocratique au monde

Dans le sens où il y a l’égalité des chances dès le départ, c’est vrai. De plus, toutes les informations sont ouvertes, il n’y a rien de caché: le hasard n’existe pas aux échecs.

6 - Il faut apprendre par cœur plus de 50 ouvertures pour atteindre un bon niveau

C’est surtout une question de culture générale aux échecs. Un grand maître doit être capable de se sortir d’une ouverture sans devoir nécessairement la connaître. Mais pour savoir faire cela, il faut étudier.

7 - Les échecs sont une arme géopolitique

Cela l’a été clairement au temps de l’Union soviétique. Avec l’idéalisation de cette pensée, l'Etat communiste cherchait à se présenter comme la nation supérieure dans le monde. Elle devait prouver que ses représentants étaient aussi les meilleurs représentants de l’intelligence. Ils ont notamment cherché à le faire via les échecs.

L'intégralité de cet article est à retrouver sur letemps.fr

Découvrez notre plateforme de cours 👉 jouer-aux-echecs.com

Nouveauté 2021 👉 nos ateliers d'échecs pour les entreprises

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Geldyeva vs Nasriddinzoda, Khanty Mansyisk, 2010
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Geldyeva vs Nasriddinzoda, Khanty Mansyisk, 2010

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Johann Hjartarson vs John Van Der Wiel, Salonique, 1984
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Johann Hjartarson vs John Van Der Wiel, Salonique, 1984

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Giuseppe Laco vs Giulio Lagumina, Milan, 1985
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Giuseppe Laco vs Giulio Lagumina, Milan, 1985

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Txh6+ Rxh6 2. Dh5#

Échec et mat en 3 coups : 1. Da6+ Txa6 2. bxa6+ Rb8 3. Tc8#

Échec et mat en 4 coups : 1. Fxf6 Fh5 2. Dh6 Cb3+ 3. axb3 Dxf6 4. Dh8#

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Pack Enfant Débutant : 6 modules
Pack Adulte Débutant : 9 modules
Pack Adulte Confirmé : 15 e-books

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog. Merci !

Retrouvez tous nos exercices quotidiens

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Déposez un commentaire. Merci

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique. Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.