Échecs et Stratégie: Cédric Biscay : « Pour moi, Kasparov, c’était un super-héros »

mardi 29 juin 2021

Cédric Biscay : « Pour moi, Kasparov, c’était un super-héros »

Notre sélection de jeux/livres/logiciels - Cours en vidéo - Jeu en ligne


Découvrez chaque jour l'actualité des échecs et 3 exercices tactiques avec les solutions sur des échiquiers dynamiques en bas de page.

Pour recevoir par mail nos exercices ainsi que des informations sur les échecs, abonnez-vous gratuitement à notre Newsletter ChessTips.fr

Apprendre à jouer aux échecs et progresser avec nos formations en vidéo.

Sortie ce 25 juin du 4ème tome de la série manga Blitz, supervisé et parrainé par l'ancien champion du monde des échecs, Garry Kasparov.

Contrairement à sa partie avec Deep Blue, Kasparov a rencontré peu de difficultés face à Cédric Biscay.

Contrairement à sa partie d'échecs avec Deep Blue, Kasparov a rencontré peu de difficultés face à Cédric Biscay.

« Écrire un manga, ça a toujours été un rêve de gosse. Mais un rêve pour lequel je ne me sentais pas légitime, raconte Cédric Biscay. Et puis, en 2017, j’ai eu cette idée des échecs. Ce n’était pas pour surfer sur la vague : c’était avant le buzz sur le jeu de la dame. Moi, j’ai commencé à jouer à l’école primaire. J’ai toujours pratiqué, sans franchement jamais atteindre un haut niveau. Mais je me souviens que j’écoutais à la radio les matchs de Kasparov contre Deep Blue (NDLR : en 1996 et 1997).

Pour moi, c’était un super-héros. J’ai tout de suite pensé à lui. Je ne pouvais pas le faire sans lui. Alors, j’ai tenté le coup : j’ai envoyé un mail à l’adresse de son bureau. J’ai eu une réponse au bout de deux jours me disant qu’il était intéressé. On s’est rencontré quinze jours plus tard à Paris, je lui ai montré un synopsis et il a accepté de collaborer. C’était tout simplement inespéré », s’étonne encore le quarantenaire.

Le parcours de Cédric Biscay est truffé d’histoires comme celle-là

À l'âge de 10 ans, Cédric Biscay, créateur de Blitz, était biberonné à «Club Dorothée», «Goldorak», «Olive et Tom» et «Dragon Ball».

Car si « Blitz » est son premier scénario, c’est loin d’être la seule corde à son arc. « À 10 ans, je regardais le Club Dorothée, Goldorak, Olive et Tom, Dragon Ball… Très vite, j’ai su que je voulais travailler avec le Japon. Faire quoi exactement, je ne savais pas, mais quelque chose en lien avec cette culture », se souvient-il. À 18 ans, pas bien riche, il y fait son premier voyage. « Je me suis aperçu que les Japonais ne comprenaient rien à notre culture et vice-versa. Moi, j’avais le sentiment de mieux appréhender ce monde et de pouvoir faire le lien. »

À 21 ans, il crée une société de conseil et part à Tokyo proposer ses services. « Je galérais. Personne ne voulait me recevoir. Je ne parlais pas un mot de japonais. Le dernier jour, je vais au Studio de production IG et demande à voir le président. On me dit qu’il n’est pas libre, mais je décide de m’asseoir et d’attendre. Je suis resté sept heures ! Il a fini par me recevoir. Je ne sais toujours pas pourquoi, mais il m’a finalement proposé de représenter son studio le temps d’un festival à Monaco. Il a dû me trouver amusant », lâche-t-il dans un rire.

Un passionné avant tout

Content de ses services, le président du studio va le recommander à d’autres chefs d’entreprises nippons qui rêvent d’avoir une ouverture sur la Côte d’Azur. Peu à peu, Cédric Biscay devient un interlocuteur privilégié entre Japon et France. « Nous avons même conseillé Ikea qui était en train de faire un bide là-bas », raconte-t-il. Mais si le succès est là, le Niçois d’origine n’a pas lâché ses souvenirs et ses espoirs de gosse. En 2014, il lâche le conseil pour créer Shibuya Production. Il produit d’abord « Petz Club », une série animée pour la télé. Puis deux jeux vidéo, « Shenmue III » et « Twin Mirror », deux succès mondiaux. À Monaco, où il est installé et apprécié, il a lancé le festival de pop culture Magic, ou stars des comics et du manga aiment à venir. Et il travaille actuellement au lancement d’un jeu interactif pour pratiquer l’heptathlon à l’aide d’un galet connecté…

Patron bien occupé et plutôt à l’aise, Cédric Biscay n’a pourtant pas résisté à l’idée de faire « son » manga. « Oui, c’est vrai, je suis chef d’entreprise, mais je suis d’abord un passionné. Dans tout ce que j’ai fait, j’ai été guidé par ça. En fonctionnant souvent plus au culot et à l’intuition qu’en réfléchissant trop. » L’intuition, peut-on apprendre dans « Blitz », une qualité essentielle pour devenir un très bon joueur d’échecs !

Le tome 4 au palais princier de Monaco

« Blitz », c’est d’abord une histoire d’amour : Tom, jeune collégien, a un coup de cœur pour Harmony, une passionnée d’échecs. Pour la séduire, il s’inscrit au club du collège et commence à s’intéresser, via un programme de réalité virtuelle, aux mythiques parties entre Kasparov et la machine Deep Blue. Un court-circuit va le projeter dans la tête du grand maître et le faire entrer dans la cour des grands…

Chaque tome de ce manga séduisant et malin, dont le premier est sorti en février 2020, s’accompagne de conseils et d’analyses de parties évoquées dans le scénario. Le tout est supervisé par des spécialistes, dont, bien sûr, Kasparov en personne, qui fut le plus jeune champion du monde de l’Histoire. Le tome I, sorti juste avant le confinement, s’est écoulé à 11 000 exemplaires et a été réimprimé. Les autres suivent le même chemin. Au Japon, « Blitz » est même diffusé sur la plate-forme en ligne de Shonen Jump, le plus célèbre magazine de manga. Un joli succès pour une BD au sujet plutôt atypique, dessinée par un Japonais mais scénarisée par un Français.

L'intégralité de cet article est à retrouver sur Le Parisien

Découvrez notre plateforme de cours 👉 jouer-aux-echecs.com

Nouveauté 2021 👉 nos ateliers d'échecs pour les entreprises

Le tacticomètre, outil de mesure de votre habileté à bien calculer

Résolvez 3 exercices d'échecs tirés de tournois internationaux pour progresser durablement en tactique. De difficulté progressive, mat en 2 coups en vert, mat en 3 coups en orange et mat en 4 coups en rouge, nous vous conseillons de vous concentrer pendant 5 minutes maximum sur chaque diagramme ci-dessous. Si vous ne trouvez pas une solution dans le temps maximum imparti, revenez sur cet exercice plus tard dans la journée. Enfin, comparer vos solutions avec celles qui sont données en fin d'article. Une manière efficace de progresser est de chercher par soi-même avant de découvrir la solution.

Échec et mat en 2 coups

Les Blancs jouent et matent en 2 coups - Anastasia Bodnaruk vs Thi Kim Phung Vo, Saint-Pétersbourg, 2018
Les Blancs jouent et matent en 2 coups
Anastasia Bodnaruk vs Thi Kim Phung Vo, Saint-Pétersbourg, 2018

Les échecs aident à développer des compétences analytiques

A chaque partie, un joueur se retrouve face à des problèmes à résoudre et des défis à surmonter. Les échecs aident à anticiper, à ne pas se précipiter et à bien peser le pour et le contre de chaque décision. Comme dans la vie de tous les jours, où l'on essaie de prendre les meilleures décisions possibles pour obtenir des résultats positifs.

Échec et mat en 3 coups

Les Blancs jouent et matent en 3 coups - Ehsan Ghaem Maghami vs Shamsiddin Vokhidov, Saint-Pétersbourg, 2018
Les Blancs jouent et matent en 3 coups
Ehsan Ghaem Maghami vs Shamsiddin Vokhidov, Saint-Pétersbourg, 2018

Les échecs apprennent à gérer la pression

C'est lors d'une partie d'échecs intense, dans laquelle on donne tout, que l'on apprend à rester calme malgré la pression. Prendre la décision critique en temps limité pour assurer la victoire nécessite une concentration totale et un calme profond, qui permet à votre cerveau de fonctionner au maximum de ses capacités. Toute notre vie, nous sommes confrontés à des dates-butoirs, à des défis difficiles, au trac des entretiens... Comme dans une partie d'échecs, il faut savoir rester confiant et calme malgré la pression pour réussir au mieux.

Échec et mat en 4 coups

Les Blancs jouent et matent en 4 coups - Alexander Grischuk vs Alexandr Predke, Saint-Pétersbourg, 2018
Les Blancs jouent et matent en 4 coups
Alexander Grischuk vs Alexandr Predke, Saint-Pétersbourg, 2018

Les échecs favorisent la bonne santé du cerveau

Le jeu d'échecs stimule la croissance de dendrites, ces corps qui envoient des signaux aux cellules neuronales du cerveau. Avec plus de dendrites, la communication neurale dans le cerveau s'améliore et devient plus rapide. L'interaction et les activités avec d'autres personnes stimulent également la croissance de dendrites. Pratiquer régulièrement le jeu d'échecs en famille, avec des amis ou dans un club est ainsi une expérience idéale.

Les solutions des 3 exercices tactiques

Échec et mat en 2 coups : 1. Dc5+ Rd7 2. Dd6#

Échec et mat en 3 coups : 1. Cf8+ Rh8 2. Dh7+ Cxh7 3. Cg6#

Échec et mat en 4 coups : 1. Cc6+ Txc6 2. Td7+ Rf8 3. Td8+ Re7 4. T2d7#

Débutez et progressez aux échecs avec nos 3 PACKS de formation conçus par les grands-maîtres Anthony Wirig et Tigran Gharamian.

Pack Enfant Débutant : 6 modules
Pack Adulte Débutant : 9 modules
Pack Adulte Confirmé : 15 e-books

N'hésitez pas à partager ces exercices sur les réseaux sociaux avec vos amis. Vous pouvez également déposer vos suggestions en commentaire de ce blog.

Retrouvez tous nos exercices quotidiens

Vous avez une idée qui nous aidera à nous améliorer ? Nous vous invitons à déposer un commentaire ci-dessous. Merci.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Un blog de passionnés pour jouer aux échecs en ligne, suivre les tournois, apprendre et progresser en stratégie et en tactique. Toutes les actualités sur la planète noire et blanche !

Xavier Tartacover (1887-1956) - Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours.

2007-2021 © Chess & Strategy
Accueil - Atelier en Entreprise - Alzheimer - Podcast - A propos - Mentions légales